Avertir le modérateur

jeudi, 10 avril 2008

Palmares du Pari des Amis

Palmares du pari des Amis

1996 : Tintin

1997 : père d'Antoine

1998 : Doumé

1999 : Doumé

2000 : Tintin 

2001 : Antoine

2002 : Doumé

2003 : Doumé

2004 : Tintin

2005 : Plumo 

2006 : Fino

2007 : Tintin 

2008 ?

Tournoi 2008 Galles-France + Bilan

Mettre 20 points à la meilleure équipe du Tournoi alors que les Ecossais et Italiens ont été péniblement battu, voilà qui s'appelle du défi ou du challenge comme on dit des 2 côtés du channel.

A part deux ou trois types payés pour vendre du papier et de la télé pas grand monde pour y croire. Et ils ont bien fait.

 Car enfin c'est bien joli d'annoncer  du jeu, sauf que le jeu on le voit pas, Laporte, reconnaissons-le sur ce plan n'annoncez rien et c'est vrai on a rien vu côté jeu pendant 8 ans (sauf deux matchs contre les Beefs en 2005 et les Blacks en 2007), pour le reste nada. Le nouveau trio d'entraîneur a de l'ambition c'est bien, n'a pas les moyens de celle-ci s'est mal. 

Ce dernier match permet de tirer un bilan du Tournoi 2008:

 Côté french flair, 2 ou 3 bricoles, le plus beau mouvement étant entaché d'un en-avant Heymans/Clerc, c'est maigre comme un lundi de Carême, sans compter que l'attaque des Bleus a du mal avec cette soi-disant défense inversée (si elle était inversée le défenseur partirait en sens inverse de l'attaquant ce quil fait rarement, même quand il a été formé sur le piton ruthénois), alors que le défenseur montant comme un obus, l'attaquant finaud peut prendre le large en l'évitant. Contre les Beefs et les Gallois on prend deux essais que contre quand même , côté vidéo et tactique ça m'a l'air un peu léger tout ça.

Côté nez bouché, un pack de majorettes, sauf hier où ça à peu près tenu, mais quand Mas est sorti, mélée pour les Rouges dans la zone rouge,  du coup ils mettent la marche avant, et hop jamais le Pack de France n'a reculé autant ; en touche Bonnair a été comme d'hab : royal ; défense sérieux et appliqué. Le problème c'est que les Bleus confondent se faire des passes et et faire du jeu. Ca (va la chercher toi la cédille en majuscule !) attaque à plat, ça attaque comme un canard à la tête tranchée, je cours et je réfléchis après, et pi si j'ai pas le temps de réfléchir, comme souvent, je fais la passe à l'autre, votez soutien !  En une heure rien, pas une attaque de classe internationale, jamais de surnombre, la seule fois où ça enflammé, la gonfle a été déguelé et Williams ou Jones (les gallaois c'est pas dur c'est Jones ou Williams, un indice en général les Williams sont moins gros et plus rouquins que les Jones qui lorsqu'ils ont des cheveux les ont en général frisés.

Côté fair play : génial si le dernier poilu n'avait pas eu d'empêchement sur qu'il serait rentré au talon.A peu près tous les types qui sont pas trop mal dans leurs clubs étaient là, sauf Martin, Durand et quelques autres, faut dire que porter des noms d'anonymes ça aide pas à briller au soleil, c'est vrai que Durand est pas au mieux en ce moment, mais il vaut largement l'autre de Montpellier.

 Côté  avenir on n'est guère plus avancé

Les bons qu'on savait bons le sont : Nallet, Clerc, Heymans, Bonnaire, Swarzeski, Dusautoir

Les bons devenus moyens sont resté moyens : Traille, Jauzion, Servat

Les moyens sont resté moyens : Mas, Ellisalde (quand même ce 9 est merveilleux, avant d'ouvrir il regarde un coup à droite, un coup à gauche comme s'il allait traversé la route, dans ces conditions comment donner de la vitesse au jeu,or dans le système du Lièvre et du Tordu la vitesse est essentiel, comment font-il pour le garder ? Mystère)

Les pipes le sont restés :  Rougerie, Marty.

Les revanchards : Thion (gros match hier) et Yachvili peuvent se refaire la cerise.

Seules grosse révélation : Malzieu (depuis un Toulouse-Asm en 2007 au stadium le bougre avait tapé à l'oeil de DDS, il fallait aveugle ou pire tarnais pour ne pas le voir).

Révélations moyennes  : Picachu et Barcella

 A revoir : David, Jacquet, Para (c'est du tonnerre)

Les tocards en Pro D2 ou pas loin  : Faure, Mela et Brugnault (on peut dire Nectarine) vont y retourner

Les blessés ou juste remis : beauxis, Marconnet, Milliud, Fritz (Pointenraud ?) à revoir vite 

 Bref en cette fin de Tournoi à cette vilaine place de 3ème on est pas plus avancé, enfin si d'abord on sait

1 Le rugby ça commence devant fini les expérimentations hasardeuses

2 Pour produire du jeu il faut de la vitesse et de la puissance

3 C'est pas parce qu'on est nouveau, inconnu et jeune qu'on est forcément meilleur.

Les Beefs en 2003 et 2007  étaient gérontophiles bilan ils finissent 1 et 2. 

4 En rugby la continuité a du bon, pourquoi à part Jacquet  peut être ne pas avoir pris plus de jeunes qui 'étaient fait étrillés chez les Blacks en juin 2007, normalement les gonzes ils étaient pas loin du top, où sont-ils ?

5 Champions chez les -21 ans c'est pas champions chez les seniors, le jeu est différent, plus rude, plus rapide, plus exigeant etc. plus tout. C'est sans doute une erreur que de bâtir une équipe en se basant trop largement sur ceux qu'avaient entrainé Tintin (Retiere) et Milou. La France a été deux fois championnes du monde dans cette catégorie, sans que dans la catégorie supérieure elle s'impose. 

6. J'ai toujours aimé à ce poste

7. Trop fatigant

8. Pas assez grand

9 Je vais pas piquer la place au Trace quand même. 

10 10 points ça fait sérieux, organisé

Pour finir un peu de psychologie pas chère. Le Lièvre a été un 3ème latte, coureur, pas très puissant, pas très gaillard, et plaqueur, et c'est pour cela qu'il a choisi ce profil à chaque fois (Diarra, Oueadrogo). Bonnaire ne répond pas exactement à ce profil, il a fait banquette au début, pour Chabal s'est ps même la peine d'y penser

Le Retiere pareil mais en pire. Pilier de fédérale ce type a du rêver qu'il jouait en Bleu, ce disant la pile c'est un poste à part, j'ai connu un gros en honneur il aurait tordu la terre entieère. Doté de la baguette magique du coach des gros Bleus, il réalise pour d'autres son rêve, et fais appel à des pilards ayant fait leur classe en fédérale 1. Halte au sketch, ça part d'un bon sentiment, le crapaud qui se voyait Prince, mais ça donne une première ligne de playmobil

Pour le Tordu, pareil mais en mieux, Milou c'est a lui ausis rêvé que Berbize et Nocès, lui disait vazy mon gars, envoie du jeu, met le feu aux 4 coins du terrain, enflamme, à l'aile la vie est belle et tuttti quanti. Là encore prendre ses désirs pour la réalité à XV contre XV sur le pré ça peut donner bobo à la tête

 Au final le tournoi 2008 éclaire pas trop notre lanterne, vivement le Tournoi 2008, vu q'il faut pas attendre trop d'une tournée estivale encore tronquée. 

Moralité : les bons sentiments ne font pas nécessairement les bons matchs... 

Bonne bourre à tous

 

Didousports 

 

Tournoi 2008 Bleus-Irlande

 

Evidemment, davantage d'enseignements à tirer de ce second match qu'on a presque terminé la paille au cul.
 
 
Les joueurs
 
D'abord, il faut me virer ce Brugnaut, le ptit copain dacquois du Lièvre, dès qu'il est rentré la mélée a été déstabilisée,la semaine dernière sa seule sortie l'a stabilisé, ce type a le niveau Por D2, point barre, il a rien à foutre chez les Bleus.
Pareil Pour Faure, au bout de 2 matchs je sais toujours pasà quoi ressemble ce type, le lIèvre et le tordu nous mettent des piliers façons 1975, des typesqu'on voit jamais,alors que le pilier moderne galope, charge, fait des passes, plaque les deux nouveaux jouent comme des jambons lyophilisés malgré leur gueule d'AOC, Mas à part sa tenue en mélée reste bien discret
 
Au talon Swerski irréprochable
 
Nallet, tout simplement ENORME, il a pris très au sérieux son rôle de leader, sera-ce suffisant comme on dit dans les gazettes ? J'ai vu qu'un seconde pompe hier, je vais pas m'agacer avec un tarnais sur la feuille mais pas sur le pré, si quelqu'un l'a vu écrire au consulat rouergat à Albi, qui transmettra
 
Oueadrogo, est d'une rare discrétion pour un 3ème latte, il devrait être au four et à la fenêtre on le vit qu'au four, des flankers comme ça il en existe au moins un par club de Top14, dééhors..., c'est un joueur à la mode comme le fut Haridornoqui, Nyanga. Un type comme Martin, est plus puissant, plus fort en attaque et en défense, il fait aussi bien en touche, il réveille Martin là où Oueadrogo endort (réveil-matin...)
 
Bonnaire n'a ps osé faire mentir DIdousports en régnant sur la touche, faut vraiment être un blaireau de la balle pour se priver d'un type pareil.
 
Dusautoir, comme d'hab au four et à la fenêtre (je dis pas au moulin, car il devrait ressortir avec le bout blanc, vu que la farine...)
 
Elissalde toujours aussi lent, Skrela bien en défense mais d'une totale insipidité dans le jeu, on a une charnière qui n'oriente absolument pas le jeu, un comble !
 
Les centres : DDS va lancer un grand jeu concours : Qui a vu les centres ?Le gagnant repartira avec un abonnement à DDS. Incroyable, alors que les centres sont les grands gagnants du rugby pro, joueurs polyvalents, rapides et puissants, inspiréset décisifs, Traille et Marty c'est la grisaille absolue, on jouerait sans eux qu'on le verrait pas, ces deux gars ont inventé le rugby à 15 qui se joue à 13. Chapeau les gars
 
Du coup comme les pipes centrales jouent pas on voit que les ailiers, j'ai rien contre le jeu aux ailes, mais le jour oùa va tomber contre des gonzes qui ont pigé le coup (en gros la charnière et les centres n'ont qu'un truc à faire, c'est balancer la gonfle aux ailes), et qui vont priver de ballon les ailiers, il nous restera même pasles yeux pour pleurer, c'est sûr qu'ils peuvent briller les ailiers, en plus c'est la méga choune en ce moment, je vais faire un tiercé avec Clerc et compagnie, le rebond toujours dans le sens qui va bien,le placage du défenseur juste raté, le vis à vis ectoplasmique, ça va pas durer les gars...
 
Sans compter qu'Heymans à l'arrière c'est pas Albator, il balance des coups de pied rasant pour dégager dans ses 22, c'est déjà au 3 points sur son permis d'arrière
 
Quant aux remplaçants,  Parra et Thrin-Duc vont pas rouler comme ça avec le A au cul toute leur vie, la jeunesse à ses excuses mais n'excuse pas la jeunesse
 
 
Le jeu
 
Hier on marque 4 essais AUCUN n'est construit, à DDS on a rien contre les contre, mais parfois c'est à qui perd gagane, c'est vraiment le jeu à la toulousaine des années 90, donc en gros le Lièvre et le Tordu, plus leur petit copain bouffi quiarrivepasafermerlecoldesachemise (Retière) ont 15 ans de retard, génial !
 
Retiere, ce type commence à me courir sur le haricot pas tant à cause de sa tronche de corned-beef qu'à cause de son air éternellement réjoui, c'est Ribouldingue la barbe en moins, toujours content, sa mélée tangue, plie, recule, et lui il regarde l'air satisfait, à mon avis ça va pas durer, qu'on appele Garuche Docteur es-mélées, en plus un gars de Lourdes ça peut toujours aider.
 
Quoi qu'il en soit, la chance du débutant a bien failli tourner hier, à DDS on a la soluce
 
1. DEVANT du gaillard, pas du plied plat (Martin, Papé, Emmanueli...) + Chabal, hier dans les 20 dernières minutes lesIrlandais auraient soufferts de son entrée en jeu.
 
2. DERRIERE du vif, pas du neurasthénique (Durand, et le retour des toulousains - c'est quoi ce bordel ! Jauzion a joué mais pas chez les Bleus, ça sent le plan Q entre Emile et Guy)
 
3. Pour le reste on verra.
 
Bonne bourre à tous
 
 
Didousports

En attendant Bleus-Irlande

Au moins on peut pas dire que le lièvre et le tordu sont avisés, gloire à eux, grâce leur soi rendu. Rien d'ironique dans le propos, seulement
 
les faiblesses soulignés dans ces mêmes colonnes (il n'y a qu'une mais tant pis), ont été prises en compte, du coup on est pas loin du XV idéal de Didousports. A croire que l'encadrement du XV tricolore nous lit.
 
Evidemment que Mas à sa place, pas très mobile, mais très fort sur les entrées en mélées, on s'en fout d'un pilard qui galope partout quand il y a  déjà 14 autres qui le font.
Swerski retrouve sa plce au talon c'est mérité, même si l'homme au menton fruit d'une pioche n'a pas démérité, Servat n'a pas démérité, mais il doit encore un peu attendre.
Bien sûr, la malédiction continu, encore un putain de tarnais, titulaire en plus, je suis sans voix, en plus ce gros con de tarnais a commis plein de faute, samedi il va nous couter... aller 6 points au bas mot.
Bonnaire le retour, enfin là encore les choix de Didousport (DDS) ont fini par l'emporter, juste un regret pour le king qui s'est encore blessé, la maffre poursuit Elvis
charnière classique, Ellisalde me gonfle de plus en plus, c'est juste un distributeur de ballon, il oriente que dalle le jue, il pèse pas sur les adversaires, il cornaque pas les gros, ce type c'est rien qu'un Distrigonfle.
 
Au centre ce gros mou de Traille et le chatard Martyn toujours là, ce type finira un jour avec 50 sélection en équipe de France sans que personne ne se souvienne de lui, à ce niveau d'embrouille, chapeau c'est du grans art, tous les samedis à l'USAP Grandclaude en fait 10 fois plus...
 
Aux ailes manque Malzieu, décidement pas de cul les jaunards, et à propos de jaunard, La Pipe décolorée revient, il était remonté dans l'estime de  DDS, j'espère qu'il va pas décevoir avec ses relances improbables, son incapacité à faire une passe, ce type est un coffre-fort pour les gonfles, et son coup de pied de termite.
 
A l'arrière va falloir qu'Heymans améliore son jeu au pied quand même.
 
 
En face du tocard en vert, presque aussi tocard que le chardon, le trèfle va ma depuis la dernière Coupe du Monde, ils sont toujours chiants à jouer mais largement prenable, remarquez tout est possible et c'est bien ce qui nous régale devant le poste de télé.
 
 
Bonne bourre à tous.

Didousports.

Les Bleus samedi :


FRANCE : Heymans -Rougerie, Marty, Traille, Clerc – (o) Skrela– (m) Elissalde - Dusautoir, Bonnaire, Ouedraogo - Nallet (cap), Méla - Mas Szarzewski, Faure

Remplaçants : Servat, Floch, Brugnaut, Jacquet, Parra, Picamoles, Trinh-Duc

Tournoi 2008 Ecosse-Bleus

Chers lecteurs
 
Comment avoir raison quand on a eu tort : la dialectique.
 
C'est vrai que les Bleus ont pas paumé, mais c'est vrai qu'en première mi-temps la première ligne a pris tangué (ballon perdu sur introduction, multiples reculades)
 
Du coup, Elvis n'a pas servi à grand chose, et difficile de juger Thrin-Duc (1 touche ratée) plutôt sobre dans le jeu, quant à Ouedraogo, bon des flankers qui plaque y a en plein  en France, il s'est pas distingué des candidats au poste.
 
Du coup sur la compo à Didousports on avait tout bon comme l'on démontré les rentrées de Mas (impeccable en tenue de mélée), Swarski (du punch) et Bonnaire (royal en touche, ballon gagné sur touche adverse dans nos 5 mètres), bref ce sont eux les titulaires  et pas Brugnault qui prend l'eau, y a en marre du copinage, de fuero le dacquois.
 
Traille a part péter et taper comme un sourd, je vois pas ce qu'il fait là, Marty, pour être honnéte est un gros chatard, il a fait un bon match apportant sa vivacité.
 
Clerc impérial avec Heymans, qui joue quand même comme un faux ailier, il est incapable d'occuper le terrain au pied ce qui est le boulot d'un 15.
 
Malzieu, brillant comme on l'avait prédit.
 
Sur le style de jeu, efficacité en défense (Merci Bernard ?, que non tous les clubs du TOP 14 bossent la défense comme des malades), des relances dans les 22, certes, mais tout de suite conclues par un long coup de pied, à part ça pas grand choses, sauf qu'on pas eu droit aux éternelles cocottes et cache ballons.
 
S'il y a changement, c'est surout dans l'esprit, à la différence du gros con de tarnais, le Lièvre et le Tordu (en fait N'Tamack a le nez tordu, d'où le blaze comme on disait dans les films des années 50), les Bleus sont pas crispés par le discours débile du coach, il sont plutôt détendus, gràce en soi fait aux nouveaux Bleus.
 
Sur la victoire, 1er essai avec  en-avant,  2ème et 3 ème essais chatards, JAMAIS les Bleus n'ont marqué après une longue séquence de jeu balladant les Scottish de droite à gauche, pour déséquilibrer la défense, c'est une lacune importante qui peut obérer (voir Dico pour les incultes) l'avenir (en général obérer et avenir vont ensemble, on dit pas - sauf à être enrhumé - j'ai été obérer de la rate n'est-ce pas toubib ?). Et puis on a toujours pas de buteur de classe mondiale, Ellisalde (qui ralentit le jeu sur toute les mélées, et que je regarde à droite à gauche, que je lève bien la tête, et que je fais la passe à un type arrêté qui joue aux autos-tamponneuses) a manqué en position fastoche et surtout il  n'est pas un meneur de pack (pour avoir vu Keller le remplacer au stade ya vraiment pas photo, des tribunes on l'entendait brailler le Black, Pampi peut témoigner)
 
En face des grosses pipes, sauf Hines (sempre en davant) bien sûr, ce qui a facilité la tâche des Bleus qui n'ont pas convaincu, pire ils ont mis en avant un certain amateurisme, quand le banc vole à ce point la vedette des titulaires faut se poser des questions.
 
En résumé, et c'est là que la dialectique frappe, à Didousports on a eu le bon diagnostic mais pas le bon  pronostic, c'est quand même pas ma faute si les Scottish avait les doigts galeux et le cul pelé et que ce putain de Rugby est tout sauf rationnel.
 
Faudrait quand même pas trop que les faits démentent l'analyse, il en va de l'avenir (là faut pas mettre obérer) de la civilisation occidentale bâtie sur la Raison.
 
Sur ce bonne nuit !
 
 
Didousports
 
 
PS : Ma présentation des coachs a été insuffisante, manquait Didier Rettiere, qui outre un prénom ridicule, à peine bon pour un clébard, posséde une tête de jambon sous cellophane avec la couenne, en plus visiblement satisfait le joufflu comme Plumo après un bon repas conclu d'un cognac. Ce type a sa place dans l'étal d'un charcutier-jongleur, il le sait et du coup trouvant qu'il s'en tire bien il est joyeux le joufflu et le montre. A coté, Jo La Salanque, dit aussi le Permanenté du Marais, faisait la gueule, on l'a connu plus souriant à la droite du tarnais, il doit savoir que ces jours sont comptés...
 
rePS  : j'ai changé de police, vu qu'on prend tous de l'âge j'écris bien gros

En attendant le Tournoi 2008

A  l'approche du tournoi, Didousport's  se devait de faire le point sur les nouveaux sélectionneurs et les nouveaux Bleus de 2008.

A l'heure où certains d'entre vous liront ce mail la messe sera dite (ite missa est)

Les coachs

Si sur le fond et la forme la grande presse a déjà souligné les divergences avec Laporte, cette même grande presse subjuguée par la faconde du tarnais s'en remet aujourd'hui au tandem Lièvremont et N'tamack, qu'on appelera pour plus de facilité le Lièvre et le Tordu. La grande presse se nourrit du blabla tricolore sans jamais s'interroger sur les finalités du jeu et les chances d'y parvenir. Le bagage critique de la grande presse est aussi limité qu'une passe à droite d'un pilier droitier ou inversement (passe à gauche d'un pilier gaucher).

Bref, les journaleux gobent tout, Didousports vomit tout.

Le Lièvre sélectionné comme sélectionneur, on a cru au départ à une bonne blague, avec moins d'expérience encore que le tarnais il décroche le pompom. L'inexpérience devient un critère de choix, génial ! Certes Dax est monté en Top 14, mais on aurait attendu un an est Dax redescendait, aurait-on vanté les mérites d'un coach dont l'équipe passe à la trappe ?

Le Tordu, a certes entraîné les moins de 21 ans avec succès, mais depuis longtemps la France brille dans cette tranche d'âge, on a quand même été deux fois champions du monde dans cette cette catégorie. La psychologie d'un jeune et d'un senior dans la fleur de l'âge n'a rien avoir, il y autant de différence entre Pelous et Jacquet qu'entre le crâne de Laporte et le dessous des couilles de Chabal ! N'ayant rien  gagné ou presque comme coach, le tandem du Lièvre et du Tordu ne connait rien au haut niveau international en cette qualité, les entraineurs  des  trois équipes  les mieux classés de la Coupe du Monde avait la soixantaine ou pas loin, la jeunesse n'est pas une vertu en soi, ni le Lièvre ni le Tordu ne semblent doter de l'autorité nécessaire. C'est bien gentil d'avoir une idée de système de jeu mais c'est pas encore suffissant

Je sais  qu'il faut faire confiance à ceux qui débutent, à Didousports on se bat les burnes de cette morale gnangnan, d'entrée de jeu on pète les genoux, on vise entre les yeuxd.

Je me demande même si ce ne va pas être pire qu'avec le tarnais, le système de jeu prôné (vitesse, évitement) n'est rien sans la puissance, on peut se demander si le Lièvre et le Tordu ne souhaitent pas mettre en place un jeu daté, celui du Toulouse des années 90 victorieuses.

Une fois encore le compte n'y sera pas...

Les Bleus

C'est bien joli de vouloir marquer de sa patte une nouvelle équipe, mais la continuité importe chez les Bleus ou alors ça veut dire qu'on peut avoir autant de type ayant le niveau international que l'on veut !

En première ligne Swarzeski fait banquette alors qu'il a l'âme d'un leader, qu il a fait des étincelles cet automne, et qu'il a été injustement barré par Ibanez.

Mas, logiquement devrait être là, il était dans l'antichambre des Bleus, et pouf d'un coup il sort, Laporte l'aurait-il sélectionné à tort, peut être, mais quand même Mas est présenté comme l'un des espoirs du poste, il faudra bien un jour lui faire confiance comme titulaire, l'argument est d'ailleurs utilisé pour Thrin-Duc. Mas ne doit sa présence au pays du chardon que grâce à la défaillance de Poux, avec Marty on est chatard du côté d'Aimé Giral...

Marconnet est dans les limbes alors que ce gros taré de tarnais nous a pourri la vie avec en septembre en nous assurant qu'il serait au top pour la Coupe du Monde, en février il est toujours aux abonnés absents, quel con quand même ce tarnais.

Donc Lièvremont, coach de Dax, nous sort de son chapeau...un dacquois, bizarre, il prend un pilier, pas le poste le plus médiatiquement exposé et fait plaisir à son ancien club. Viseiblement on reste dans le copinage. Cet inconnu de Brugnault, passe encore mais deux avec cet ex-montalbanais, on frise l'indigestion. Quant au retour de Servat au talon, on s'en félicite, mais une première ligne toute neuve pour ouvrir le tournoi, non seulement c'est gonflé, mais surtout c'est très con, si demain on prend l'eau à cause des expérimentations du tandem, le reste de l'équipe sera pas confiance et du coup les petits jeunes qui sont lancés dans le grand bain ne seront pas à l'aise et ne pourront pas être véritablement jugés, sauf injustement. Si on veut lancer des bleus de Bleus, il faut le faire avec un pack de fer et pas expérimental.

La première ligne est trop neuve et quand c'est neuf  ça fait toujours un drôle de bruit...

La seconde ligne  rien à dire SAUF qu'il sélectionne un albigeois en seconde pompe, c'est tous des pompes à vélo les tarnais, c'est pas en seconde pompe qu'il fallait le mettre mais sur un cadre à vélo, même ce tocard de Laporte n'avait pas osé le faire : un doryphore en bleu, non mais quelle honte, notre Gilbert national aurait du être 100 fois en Bleu..

La troisième ligne, Dusautoir, Vermeulen rien à dire, mais Ouedrago, c'est n'importe quoi, c'est un Nyanga bis, donc un mec qui galope, qui est dans l'évitement mais manque de puissance. Bonnaire est sur le banc c'est injuste, le plus régulier devant en coupe du monde, bon en défense, bon sur les renvois, excellent en touche, et qui fait un gros début de saison avec l'Asm. Avec Bonnaire on pouvait avoir plus de solutions en touche, ce type sera encore là dans 4 ans, mais on le met sur le banc, c'est n'importe quoi.  Tout n'est pas perdu ces deux pipes de Nyanga et Harinordoqui sont out et c'est tant mieux. Quant à Chabal, c'est débile de s'en priver comme joker dans les 20 dernières minutes.

La charnière, Ellisalde c'est sans surprise mais avec sa première ligne en papier maché, il va avoir du mal, je veux bien qu'on lance un jeune en 10 , Thrin Duc pour ne pas le nommer, mais à quand Durand ? le petit Parra, pas sur que ce soit du tonnerre  Demain Thrin Duc, risque de perdre ses quartiers de noblesse. J''attends avec impatience le retour de Beauxis, le petit jeune qui revient.

Au centre manque de bol, Fritz est out, et ce chatard de Marty est rappelé en titulaire, on s'en contentera du côté de la Salanque. En passant, le Stade sans Fritz et Jauzion va avoir du mal à sortir de l'hiver. Traille est toujours là, faible avec le BO, faible en coupe du monde, ce type là n'est plus qu'un coup de pied long, il ressemble de plus en plus à un quartier de jambon auquel on aurait greffé des oreilles, j'ai du mal à comprendre son maintien, quand d'autres plus méritants sont sur le banc (Bonnaire, Swarzeski....)

Aux ailes, Miracle, la seule bonne idée du tandem : Malzieu, ça fait longtemps qu'à Didousports on avait un oeil sur cet ailier, rapide, puissant et hargneux, sa sélection comme titulaire est une bonne nouvelle. Quant à Clerc, rien à dire il est au top. Seul petit problème auront-ils des ballons ? Big Question comme on dit du côté d'Edimbourg.

Enfin Heymans à l'arrière, n'y-a-t-il que des pipes en France à ce poste pour ne pas prendre un arrière de métier, il faut le croire, Heymans est plein de qualité, mas semble encore un peu juste pour ce poste si exigeant même s'il a fait plusieurs matchs en 15 avec le Stade. Quoi qu'il en soit le bon début de saison de Poitrenaud n'est pas pris en compte c'est dommage.

Sur le banc, pas d'arrière de métier..., la connerie de Laporte, mais en pire, la polyvalence a ses limites.

Au niveau des clubs Paris est le grand perdant, l'armada des pédés de la balle n'a pas un seul titulaire, la part belle est faite à Montpellier, Clermont et Toulouse.

Pour conclure et parce qu'il faut conclure :

Demain  on va manger chaud, la dernière défaite contre les Scottish traditionnellement l'équipe la plus faible du Tournoi doit remonter au temps ou Pampi portait des vestes à frange, éh bé demain je vous le dis les gars, et j'ai pas peur, on va paumer.

Les Scottish on fait une belle coupe du monde, ils perdent d'un poil contre les Pumas en quart, ces mêmes Pumas qui nous ont fait tourné enbourrique par deux fois, à Edimbourg ça va pas rigoler, le coq en carton va se faire boulotter les ergots par le chardon. Avis à la population. D'ici là n'oubliez pas de mettre la mousse au frais.

Bonne bourre à tous.

Didousports.

Les Bleus demain :

FRANCE : Heymans - Malzieu, Marty, Traille, Clerc – (o) Trinh-Duc – (m) Elissalde - Dusautoir, Vermeulen, Ouedraogo - Nallet (cap), Jacquet - Brugnaut, Servat, Faure

Remplaçants : Szarzewski, Mas, Méla, Bonnaire, Parra, Skrela, Rougerie

Première liste annoncée

Avants (12): Brugnault (Dax), Faure (Sale/ENG), Poux (Stade Toulousain), Szarzewski (Stade Français), Servat (Stade Toulousain), Jacquet (Clermont), Nallet (Castres), Mela (Albi), Vermeulen (Clermont), Bonnaire (Clermont), Dusautoir (Stade Toulousain), Ouedraogo (Montpellier)

Arrières (10): Parra (Bourgoin), Elissalde (Stade Toulousain), Skrela (Stade Français), Trinh-Duc (Montpellier), Fritz (Stade Toulousain), Traille (Biarritz), Clerc (Stade Toulousain), Heymans (Stade Toulousain), Malzieu (Clermont), Rougerie (Clermont)

Tournoi 2008 Azurri-Bleus

Putain y a a marre d'annoncer partout du jeu et de  voir que dalle, deux essais marqués en faisant des passes au pied, une fois de plus cela témoigne de l'incapacité de passer ballon en main contre de modestes  italiens qui auraient pu être bien plus dangeureux s'ils n'avaient vendangé un essai tout fait.
 
Devant ce France-Italie, on s'est presque autant emmerdé que du temps de Laporte, ce viandard de Lapasset a nommé un entraineur inexpérimenté de Pro D2, du coup on a une grosse équipe de Pro D2, pas sur qu'elle gagne contre Toulon.
 
On a un pack de majorettes, sur le cul contre l'Ecosse, contre l'Irlande, contre les Beefs et contre l'Italie, et pas qu'un peu 15 mètres excusez du peu, itou en touche, on s'est fait mangé, sur les rucks ce fut juste.
 
On un bon paquet de fédérale 1, et des trois-quart niveau Top 14, du coup ça fait une moyenne de Pro D 2.
 
Un grand pays de rugby comme le notre ne peut se ridiculiser match après match  avec une mélée qui prend la vague, sans compter qu'à chaque  groupé-pénétrant on a pété le frein en main, par contre pour avancer on le laisse, c'est du gros grabouillage de rugby.
 
Sur les terrains du rugby de terroir, dimanche après dimanche on fait de la mélée l'alpha et l'omega du rugby, même un parigot sait que "le rugby ça commence devant", et là dans la vitrine du Bleu de France on fout du pilar de Fédérale, et on prend l'eau, Poux et Mas ont l'air d'empereur c'est dire le niveau des autres, et pourtant en seconde latte y avait du lourd, Thion et Nallet
 
Fallait voir la gueule de Guirado, sur sa première mélée en Bleu il a bouffé le gazon comme jamais, sauf peut-être en minime quand Céret  a reçu Prades... Il s'était dit super je vais jouer au top niveau, mélée, crac, boum, hue
 
A c'est sur on voit de nouvelles têtes, ça nous change des moribonds pelous, Dominici et autres Ibanez, mais faudrait-il qu'en France il n'y ait que deux piliers de niveau international Marconnet et Milloud, La garuche n'avait jamais pensé faire  un pareil cauchemard. En ce temps du pilard de groupe B, le Louisou, secouait l'ingliche à longueur du tournoi et s'en retournait chasser la palombe, ils sont où les piliers basques d'antan, font du surf à Guétary ?
 
En troisième latte, c'est le grand  désert,  j'ai toujours cru qu'à ce beau jeu, les 3ème lattes étaient les seigneurs du pack, au four, au moulin et à la fenêtre, là rien, que dalle, faut arrêter de croire que parce qu'on va mettre un troisième latte noir on va trouver le nouveau Betsen, je suis aveyronnais c'est pas pour ça que je suis un cador à la quille de huit.
 
Là on a deux gonzes qui plaquent, c'est bien le minimum, mais question soutien aux arrières pour apporter le surnombre, zobi la mouche, on deux mecs qui jouent comme Graton, l'agenais, et qu'on aille pas me dire que c'est le rugby moderne qui veut ça, des Mac Caw ça existe, il n'est que temps que Martin revienne.
 
Chez les Bleus y a toujours eu les clubs à la mode, cette année on a Montpellier, super, la mer est pas loin, cool Montpel, sauf que les 4 qui jouaient sont là uniquement parce qu'ils ont évité la descente l'an passé, génial... du coup pour l'an prochain on parle pas mal d'Albi, déjà ça a commencé avec Mela, ce bouns de dacquois, le Lièvre, adore sélectionner les types qui seront bientôt en pro D2 ou qui en viennent (Albi, Dax, Auch), ça lui rappele son premier boulot d'entraineur à Dax...
 
Et l'autre gros  Rétiere, face de terrine, soit disant spécialiste de la mélée, il est vrai qu'il en jouait en pilar jusqu'en junior en Fédérale 3, çapose un type quand même, donc l'homme aux joues de jambon, docteur es-mélée a en 4 matchs fait la preuve de sa plus grande incompétence en composant une première ligne de playmobil.
 
Et l'autre, le Milou, l'ancienne gloire toulousaine, qui court les 10 bornes en une heure (voir pièce jointe Didou devant Emile),  n'a retenu du jeu faste des années 90 que les passes à la n'importe quoi, l'attaque à la blablaow, bref c'est naze, contre les beefs et contre les ritals on a eu une bonne attaque en première main (l'essai du jaunard qui mange un essai tout fait).
 
Heureusement tout n'est pas sombre, Picamoles, Malzieu sont à suivre, le petit David a été brillant, pour une fois qu'il y a a un qui brille sans rayons... Surtout le Berjallien va enfin nous débarasser de Marty, appelé du côté de Canet le coffre-fort.
 
Un qui a beaucoup de chance de rester là où il est c'est Trinh-Duc (jamais fait de jeu mot minable avec Trouduc, on cède pas à la facilité à DDS), je connais pas beaucoup de 10 qui sont restés là avec si peu de résultat, bon il a un jeu au pied de naze, maintenant t'es plus un 10 moderne si tu bottes comme ce bourrin de Lescarboura, mais surtout contre l'Italie qui est quand même pas le top 5, il n'apporte ni vitesse, ni sécurité, bref il apporte que dalle, à part ça bonne bouille et sa success story, j'ai failli jouer en Pro D2, je suis en Bleu. Même cette pipasse de Rosalen ferait aussi bien ou pire, c'est selon. A mon avis Lièvremont il veut acheter un truc  à Palavas pour ces vieux jours, du coup il fait jouer des montpellériens qui ont rien à faire là (sauf Picachu, le 8). En tout cas avec La miche et Skrela pas sur que l'indulgence ait été aussi longue.
 
Faut arrêter de croire qu'on est moderne, et patin couffin en faisant jouer des mecs qui au mieux sont dans le ventre mou du championnat, le haut niveau ça se prépare pas à Auch, Albi, Montauban ou Montpelliern, faut taper chez les 4 gros et à la rigueur à Perpi et à Bourguoin, le reste c'est de l'attrape couillon? C'est bon pour animer les débats de comptoir mais jamais on chopera la timbale. Les footeux sont pas si cons pour une fois, ce caractériel de Domenech il va pas chercher un gonze de Caen ou de Valenciennes pour jouer l'Euro, il fait dans le solide.
 
Le solide au rubgy con y a que ça de vrai comme le disait Dédé, emporté par la cyrhose pour trop de liquide.
 
Du solide il en faut pour proposer un jeu ambitieux, les fondamentaux, bordel, retour dare-dare au fondamentaux, sinon on va être la risée du monde du rugby.
 
Fini les conneries, allez hop du lourd
 
Bonne bourre à tous
 
 
Didousports
 
 
PS : Pas de Didousports contre les Beefs, visionnage à trois (Fino+Pampi), du coup j'ai pas bien vu le match, mais la leçon a été retenue, ne plus jamais regarder de match avec des amateurs..

Préparation mentale

Préparation mentale ariégeoise-RC Cathares (un grand classique)

http://www.ariegenews.com/news/news-2-4-2338.html

En attendant Bleus-Beefs

On prend les mêmes et on recommence! 
 
 Laporte nous régale toujours autant avec sa constance dans l'inconstance, après avoir répété partout qu'il n'y avait pas d'équipe-type qu'on gagnait à 30 etc., pour la première fois depuis le début de la Coupe du Monde, le voleur de champignon reconduit les 15 qui ont affronté les Blacks. Visiblement le frisé de la Salanque et son acolyte des bords du Tarrr ne s'embarrasent pas de logique pourvu que la gagne soit au bout. Ce qui paraissait comme une évidence (le turn-over) devient un handicap, ou pour le dire autrement cette truffe de tarnais considère qu'il a enfin, quoi qu'il en dise, trouver son équipe, vu que les 15 joueurs choisis ont battu les Blacks, qu'ils sont les meilleurs  et que pour battre les meilleurs, il faut nos meilleurs à nous et patin couffin.
 
 Et là Mesdames, messieurs je demande votre attention, l'équipe bâtie contre les Blacks, avec ses aberrations (Traille à l'arrière, Nallet et Martin dans les tribunes), a été présentée comme adaptée à une tactique particulière : occuper le terrain des Blacks par la longueur du coup de pied du 10 et du 15.
 
On sait finalement que cette tactique de naze n'a servi en rien, elle fut appliquée en première mi-temps et les Bleus ont pris l'eau, et la choune a finalement permis de gagner.
Quand je dis la choune, le suis poli, en réalité l'arbitre avait un peu de merde gaillacoise dans les yeux, et aurait pu très bien siffler une pénalité à une minute de la fin après le grattage limite de Chabal, vous allez me dire pour une fois qu'un arbitre anglais nous enfle pas on va pas se plainde, c'est vrai, mais c'est surtout vrai qu'il vallait mieux pour l'Angleterre rencontrer les Bleus en demi que les Blacks, si vous voyez ce que je veux dire. Bref...
 
Or donc cette équipe faite selon Laporte sur mesure pour battre les Blacks va aussi servir à battre les Beefs, mais comment ça se peut vu qu'ils n'ont absolument pas le même jeu ?
Hé bé ça se peut pas, Laporte est trop content de penser qu'il a enfin trouvé son équipe, du coup il n'en change pas, quitte à renier ses positions précédentes. Mais qui s'en soucie ? pourvu qu'on gagne.
A Didousports, on a l'honnêteté chevillée au corps, du coup on fait gaffe.
La logique sportive n'a pas grand chose à voir avec la logique éditoriale c'est vrai, on doit au final s'en réjouir, c'est la glorieuse incertitude du sport, mais il se pourrait que cette fois Laporte paie pour ses errements précisément parce que les Beefs ne sont pas les Blacks.
 
Ces tocards de Blacks, champions du monde des matchs sans enjeu, avaient l'orgueil  pour assumer la direction du jeu, les Beefs n'en ont rien à foutre, ils ont leur fameux "win uggly"', gagner salement, et sont ici dans la peau de l'outsider, l'approche valable pour les Blacks ou considérée comme telle, ne l'est plus contre des Beefs, elle ne devrait pas l'être en toute logique..
 
Sans compter que certains joueurs ont montré des signes de faiblesse, Milloud risque fort d'avoir fort à faire face au pilier anglais qui a plié son vis à vis australien à Marseille, Betsen peut avoir des séquelles de son choc, Ibanez et Pelous  mettent des poires comme a pu le constater notre envoyé spécial à Cardiff, mais ils paraissent émoussés et par définition Dusautoir ne pourra pas renouveler le match énorme qu'il a fait contre les Blacks. En résumé on risque d'être durement secoué en mélée et en touches ce ne fut pas brillant samedi.
 
J'aimerai aussi que la grande presse nationale cesse de mettre en avant le fait que les Bleus ont plaqué trois fois plus que les Blacks, les journaleux sont des pipes incultes car les Blacks ont eu trois fois plus la balle, dès lors logiquement ils sont trois fois plus plaqués, leurs statistiques débiles nous gonflent; c'est bon pour la NBA, la gonfle c'est autre chose.
 
Pour revenir aux Bleus, les Beefs sont dans un état d'esprit comparable à nous face aux Blacks, pour nous battre ils savent qu'il faut nous marcher sur la gueule, le combat va être dur et Beauxis, pas au mieux dans l'organisation du jeu samedi risqque de morfler grave tandis queTraille va avoir chaud aux fesses, en face il y aura pas un Carter diminué mais un Wilko chaque jour plus confiant.
 
En somme, l'objectivité nous oblige de dire que ça va encore être un match de merde dont seule la victoire sera belle.
 
Et quand le cure-dent tarnais dénonce la France qui détruit, il veut sans doute dire la France qui détruit le jeu et les joueurs comme elle l'a fait face aux Blacks, les Bleus n'ont au fond qu'appliqué la mathode employée par l'Argentine face à eux et décriée par eux.
 
Tristesse du rugby pro où l'enjeu tue le jeu.

CdM 2007 Bleus-Blacks

Ouvrons les yeux, le miracle ne se reproduit pas, le rideau de fumée va bientôt se dissiper, pour laisser place au noir, au noir et à nos yeux pour pleurer... de joie

 

Ouais, bon c'est tiré par les cheveux, mais à l'heure de faire les comptes n'oublions jamais :

1. la glorieuse incertitude du sport

2. tout se joue souvent sur pas grand chose

 

A l'issue de la première phase la supériorité du Sud sur le Nord frappait les observateurs, aujourd'hui le Nord aura une équipe en finale qui sera en mesure d'être championne du monde...

 

Si personne à vrai dire n'imaginait pareille fête il y a encore 24 heures, gardons à l'esprit qu'il s'en fallait de peu pour avoir une issue inverse.

 

Wallabies/Beefs, pénalité manquée à quelques minutes du fin du match, elle passait et hop les Beefs giclaient

 

Blacks/Bleus, l'arbitre siffle l'en avant de passe Jauzion/La miche et hop les Bleus giclaient.

 

Les victoires du Nord sur le Sud furent ric-rac quand le Sud bat en général le Nord largement, si bien que l'avantage en valeur absolue reste au Sud, le Nord va devoir continuer de progresser sur la voie du professionalisme, surtout que en ce samedi 6 octobre 2007 historique, le sort du match nous fut longtemps défavorable, venons-en à l'essentiel, les Bleus ont été chatards grâce au Chatard suprème, La Miche §

 

Il n'est pas inutile à l'heure où la griserie gagne les esprits de dérouler le fil du match

 

En première mi-temps l'emprise des Blacks fut totale sur le match, on les disait faible en touche, ils gagnèrent plusieurs lancers, on disait Beauxis imperturbable, pénalité ratée et transparent dans le jeu, les Bleus en défense individuelle reculaient ou se trouaient (Marty ...) , à 13-3 on pouvait s'estimer heureux, à quelques centimètres près Williams marquait un essai imparable.

 

Laporte a beau faire le malin, la stratégie de ce con de tarnais a échoué, ce n'est pas le jeu au pied et l'occupation du terrain qui nous ont permis de gagner, c'est la moule, les touches trouvées par Traille ou Beauxis ont permis à chaque fois au Black de récupérer le ballon, sans compter l'exposition à quelques relances dangeureuses, ce ne sont pas les choix contestables de joueurs qui nous ont fait gagné, c'est la suffisance des Blacks et leur arrongance.

Sans le geste débile de Mac Alister, jamais les Bleus ne reviennent au score, sans les sorties de Kelleher et de Carter jamais la désorganisation aurait gagné les Blacks en fin de match, et SURTOUT, si l'arbitre siffle l'en avant de La miche, on prend pas l'avantage au score à 10 minutes de la fin.

 

La miche le chatard capable du meilleur comme du pire, l'action entachée d'un en-avant n'enlèvre rien à sa course et à son demi-tour inspiré, aurait pu tout gâcher par son coup de pied minable, qui par chance tombe dans les bras de Williams plutôt que dans ceux de Sivivatu.

 

Hier les français ont gagné à l'anglaise, ne prenant jamais le jeu à leur compte, ils en sont toujours incapables, mais marquant en contre, aidé par la chance et par les Blacks.

 

Les Blacks, n'ayons pas peur des mots, sont des gros tocards, ils ont joué petits bras, contre nature, multipliant les rucks jusqu'au dégoût, jouant petit périmètre alors que leur salut était au large, mentalement faibles et moralement prétentieux, ils n'ont que ce qu'il mérite, leur manque d'humilité (encore, comme quoi les leçons ne sont jamais retenues) est un péché contre le jeu, ils avaient tout pour gagner, ils ont tout fait pour perdre, tant pis pour eux, mais encore une fois, ce match a été perdu par les Blacks, non gagné par les Bleus, à l'heure du bilan ne l'oublions pas.

 

Le jeu est plus fort que les joueurs, les joueurs sont plus forts que l'entraineur, Laporte n'a pas à pavoiser, son incompétence chronique peut nous couter cher à l'avenir, il reste que les Bleus paraissent dans les meilleures conditions pour emporter le titre, un moral de vainqueur après avoir battu les Blacks, un capital confiance retrouvé, une grosse solidarité défensive et trè peu de fautes dans le jeu. Sera-ce suffisant contre les Beefs ?

La suite au prochain épisode, pour l'heure savourons la victoire.

 

Didousports.

En attendant Bleus-Blacks

« Les cons ça osent tout, ç’est même à ça qu’on les reconnaît ».

M. Audiard

 

 

Inutile de préciser à qui est destinée la formule ciselée au point de croire qu’elle a été pondue sur mesure pour le tarnais.

 

Qu’on en juge par la composition de l’équipe :

 

Traille - Clerc, Marty, Jauzion, Heymans - (o) Beauxis, (m) Elissalde - Dusautoir, Bonnaire, Betsen - Thion, Pelous - De Villiers, Ibanez (cap.), Milloud.

Remplaçants: Szarzewski, Poux, Chabal, Harinordoquy, Michalak, Dominici, Poitrenaud

 

Vous avez bien vu Traille à l’arrière, poste jamais occupé à ce niveau par l’ancien palois, l’erreur du match d’ouverture face aux Pumas est reconduite, face à une grosse équipe, on met un joueur inexpérimenté à ce poste très exposé.

 

Mais l’essentiel n’est pas là, tout se passe comme si Laporte nous disait, c’est mon dernier match : Allez vous faire foutre !

 

Grâce au rugby, moi le joueur médiocre, l’entraîneur moyen, le sélectionneur nul j’ai acquis une position sociale, financière et politique à nulle autre pareille, à a peine 45 piges j’ai quasi-tout. Pour cela il faut quelque talent il est vrai, la com’ pour commencer, faire un peu de lèche, et faire » rugggby », en un mot avoir l’assent du grand Suttt.

 

Laporte avec cette équipe témoigne comme jamais de son imposture, jamais une équipe de France n’a eu autant de moyens pour se préparer, jamais une équipe de rugby n’a été aussi soutenue par les médias, jamais l’engouement pour le rugby n’a été aussi fort dans ce pays, et au bout de 8 ans, le petit roi de Gaillac est nu, au bout de 8 ans, il n’a pas imposé de style de jeu, au bout de plusieurs mois de préparation il est à la recherche de son équipe, au bout de plusieurs mois de préparation aucun esprit de groupe ne s’est dégagé, aucune cohésion, aucun esprit de corps sans lequel la victoire est impossible, en comparaison l’esprit animant les Pumas est cruel…

 

Laporte nous chie dans la bouche au terme de cette Coupe du monde pour les Bleus, en 4 matchs il n’a jamais aligné la même équipe, dans ces conditions comment en vouloir aux joueurs s’ils manquent d’automatisme ?

 

Il mise tout sur le jeu au pied, certes, comme il misait sur Heymans face aux Pumas.

 

Un professionnel du rugby ne peut en galvauder son esprit en jouant des années d’efforts et de sacrifices pour certains joueurs en faisant un pari en quart de finale de la Coupe du Monde face à peut être la meilleure équipe qui n’est jamais existé dans le temps du rugby.

 

Traille à l’arrière, c’est se foutre de la gueule de Castaignède qui aurait du être avec les 30, Traille est lent, pas particulièrement adroit, en plus son mental est pas à la hauteur, depuis le début de la Coupe du Monde, n’ayons pas peur des mots il a fait que dalle, si le jeu au pied est le seul critère autant sélectionner Lescarbourra !

 

Marty au centre c’est chier dans les bottes de Fritz, qui aurait du aussi faire partie des 30, Marty est incapable d’inventivité au centre, il est maladroit et bouffe les ballons, les Blacks vont y marcher sur la gueule

 

Rougerie, pour une fois le jaunard par sa puissance aurait du être titulaire, cet automne il fut l’un des rares à se révolter face aux Blacks, il est même pas sur le banc…

 

Quant à ce peuvre Jauzion, il n’est que l’ombre du joueur étincelant qu’il a été, le mal est dans la tête, son intelligence a du lui permettre depuis longtemps de dissiper les ombres laportaises.

 

Beauxis, est le 10 de demain c’est vrai, est-il celui d’aujourd’hui ? on peut le croire mais pourquoi attendre le match le plus difficile pour le titulariser, de n°3 il est n°1 cela montre bien une fois encore l’inconstance de Laporte, si Beauxis est si fort que cela, si mature etc, pourquoi ne pas l’avoir mis en n°1 d’emblée ? Si La Miche doit le remplacer en cours de jeu, faudra pas lui demander de jouer en confiance, au moment précis où il pensait avoir gagné sa place (Irlande), La miche se retrouve sur le banc, cette sale gestion des hommes est honteuse, quasi-fasciste, pour s’en convaincre il suffit de se rappeler des joueurs sacrifiés et massacrés lors de la dernière tournée chez les Blacks.

 

Ellisalde, dont la passe n’est pas le fort aura bien du mal dans une association nouvelle face à la meilleure 3ème ligne du monde, Laporte n’a pas de couille : On meurt avec ses idées ! Il devait continuer avec la charnière La Miche-Ellisalde, ce nouveau changement illustre l’absence de moelle du tarnais, il n’a qu’une conviction : tout pour ma gueule, je suis colère, le tarnais a brisé la vitrine Bleus de France, il a la responsabilité de la faillite sportive de notre Coupe du Monde ! Une génération de joueur va être broyée, n’ayant eu que de minables (grand) chlem a se mettre sous la dent.

 

Devant du très classique…sauf que Nallet vaut mieux que Pellous et Martin que Dusautoir, tous deux cet automne ont comme Rougerie étaient les seuls à défier les Blacks.

 

Il est scandaleux que Martin ne soit pas sur le banc à la place du fade Harinordoquy, comme Rougerie devrait être à la place de Dominici, qui n’est plus le feu follet de 1999, on ne construit pas l’avenir en rejouant les parties du passé !

 

Du défi, de l’orgueil il en faut pour commencer à entrevoir le bout d’un espoir d’une éventuelle hypothèse de victoire, or les héros de 99 sont fatigués, Pelous, Ibanez et De Villiers manquent de jus, les leaders ne sont plus que des dealers de nostalgie, le coup de 1999 ont le fait une fois, pas deux, de plus les Blacks de 2007 sont plus forts que ceux de 1999 alors que les Bleus de 1999 l’étaient plus que ceux d’aujourd’hui, l’équipe avait une ossature, de l’inventivité et un collectif.

 

ET SURTOUT, la bande à Skrela-Villepreux a gagné parce qu’elle était imaginative, parce que le jeu était au service des joueurs, la petite bande à Laporte est paralysée, n’a jamais pris la moindre initiative dans le jeu, elle s’est même payée le luxe d’être brouillonne face à de biens modestes géorgiens.

 

En 4 matchs, 4 équipes avec les mêmes lacunes et insuffisances, un nivellement par le bas s’est opéré entre les joueurs, le doute s’est généralisé, aucun leader ne s’est imposé, aucun joueur n’apparaît comme le meilleur à son poste au niveau mondial. Les Bleus sans âme sont bien ternes.

 

Ouvrons les yeux, le miracle ne se reproduit pas, le rideau de fumée va bientôt se dissiper, pour laisser place au noir, au noir et à nos yeux pour pleurer.

CdM 2007 Bleus-Géorgie

Difficile de trouver une logique à cetet équipe si ce n'est la volonté de faire revenir les punis de l'Argentine (Mignoni, Domici, le jaunard...). La sélection de Betsen me semble un peu excessive vu qu'il a fini très fatigué contre l'Irlande et  là il n'est quan même pas indispensable, Martin aurait aussi bien fait l'affaire. Imaginons un instant que les exclus d'hier fassent un énorme match contre la Géorgie, se refassent la cerise et du coup voient leur côté remonter, contre les blacks en quart on aurait Beauxis à la place de La miche, vu son jeau au pied rassurant, Chabal dont on comprendrait mal l'exclusion tant il a frappé les Blacks par sa puissance et Marty titulaire ! Quant à Martin, à qui le défi physique ne fait pas peur, remplaçant contre la Géorgie et pas sur la feuille contre la Namibie, pourrait retrouver sa place.
 
Bref on navigue à vue, Laporte et le frisé de la salanque doivent chier dans leur froc à l'heure qu'il est à l'idée d'affronter les Blacks en quart, à Didousports on est pas super patriote et logiquement on souhaite la victoire de Pumas contre l'irlande, qui décidément aura totalement raté sa Coupe du Monde.
 
La hiérarchie risque d'être bousculée, imaginez l'Italie, les Tonga en quart et ni l'Ecosse, ni l'Irlande, ni l'Angleterre, et après on se gargarise d'un grand Chlem ou d'une victoire dans le Tournoi, belle satisfaction que d'être les moins mauvais des plus nuls, le Nord inexistant, le Sud victorieux avec logiquement en demi l'Argentine, l'Australie, les Boks et  les Blacks.
 
De nouveau on pleurera sur l'avance du Sud sur le Nord, le fossé qui les sépare et patin couffin, ce qui sépare le Nord du Sut comme on dit dans le Sut Ouest, c'est la rigueur, le professionalisme et la mise en place d'un système de jeu bien  établie, le reste c'est de la couille en barre ou de la mauvaise foi (ils se dopent), le dopage n'a jamais été atout pour faire une passe en aveugle, développer un jeu imaginatif sinon il y a longtemps que Virenque jouerait seconde pompe au RCT.
 
Bon j'y vais, je sens que je vais encore m'énerver.
 
Bonne bourre à tous
 
Didousports
 
 
PS : Félicitations aux organisateurs pour leur sportivité, faire jouer la Géorgie quatre jours avant la France fallait y penser, ce qui ne va pas empêcher que devant sa risque de tanguer dur la première demi-heure

En attedant Bleus-Géorgie

Difficile de trouver une logique à cette équipe si ce n'est la volonté de faire revenir les punis de l'Argentine (Mignoni, Domici, le jaunard...). La sélection de Betsen me semble un peu excessive vu qu'il a fini très fatigué contre l'Irlande et  là il n'est quan même pas indispensable, Martin aurait aussi bien fait l'affaire. Imaginons un instant que les exclus d'hier fassent un énorme match contre la Géorgie, se refassent la cerise et du coup voient leur côté remonter, contre les blacks en quart on aurait Beauxis à la place de La miche, vu son jeau au pied rassurant, Chabal dont on comprendrait mal l'exclusion tant il a frappé les Blacks par sa puissance et Marty titulaire ! Quant à Martin, à qui le défi physique ne fait pas peur, remplaçant contre la Géorgie et pas sur la feuille contre la Namibie, pourrait retrouver sa place.

 

Bref on navigue à vue, Laporte et le frisé de la salanque doivent chier dans leur froc à l'heure qu'il est à l'idée d'affronter les Blacks en quart, à Didousports on est pas super patriote et logiquement on souhaite la victoire de Pumas contre l'irlande, qui décidément aura totalement raté sa Coupe du Monde.

 

La hiérarchie risque d'être bousculée, imaginez l'Italie, les Tonga en quart et ni l'Ecosse, ni l'Irlande, ni l'Angleterre, et après on se gargarise d'un grand Chlem ou d'une victoire dans le Tournoi, belle satisfaction que d'être les moins mauvais des plus nuls, le Nord inexistant, le Sud victorieux avec logiquement en demi l'Argentine, l'Australie, les Boks et  les Blacks.

 

De nouveau on pleurera sur l'avance du Sud sur le Nord, le fossé qui les sépare et patin couffin, ce qui sépare le Nord du Sut comme on dit dans le Sut Ouest, c'est la rigueur, le professionalisme et la mise en place d'un système de jeu bien  établie, le reste c'est de la couille en barre ou de la mauvaise foi (ils se dopent), le dopage n'a jamais été atout pour faire une passe en aveugle, développer un jeu imaginatif sinon il y a longtemps que Virenque jouerait seconde pompe au RCT.

 

Bon j'y vais, je sens que je vais encore m'énerver.

 

Bonne bourre à tous

CdM 2007 Bleus-Irlande

Nul !

 

Comment qualifier autrement ce piètre match contre l'Irlande, attaques à plats, ballons tombés au bout de 3 passes, jeu au pied défaillant de La miche, attaques sans inspiration,  et dire qu'on se prépare depuis plus de 3 mois intensément à cette Coupe  du Monde et depuis 4 ans l'échéance est dans toutes les têtes.

 

Le décalage entre les intentions (on va être champions du Monde) et le niveau de jeu est tel qu'on en pisserait de rire si ce n'était à chialer

 

Cette équipe de France  est malade, frileuse, seulement capable de s'emballer contre  des amateurs namibiens réduits à 14. Le défi physique qu'elle se disait prète à relever après une préparation intense apparait comme une tromperie de plus, face à de modestes irlandais, les Bleus ne prirent le dessus que lorsque les Irlandais jouèrent à 7 devant. La faiblesse générale de l'équipe au Trèfle était telle que la performance de la France avoisine le degré zéro du rugby. Le seul moyen de marquer réside alors dans des petits coups de pied bien chattard, mais La Miche, on le sait excelle danc cet exercice à de la moule.

 

Rassurons-nous il ya une justice, nous en serons jamais champions du monde, depuis 1987, les équipes du Sud ont toujours une longueur d'avance sur nous, alors pensez que si selon toute probabilité on chopait les blacks en quart, puis, moins probable, qu'on les batte, il faudrait sans doute battre les Boks et l'Australie pour être champions,.

JAMAIS, au grand JAMAIS nous n'avons battu deux équipes du Sud en suivant, alors pensez-donc trois...

 

Les Bleus n'auront pas eu la volonté, le courage et l'abnégation des Beefs, sacrifiant tout à la perspective d'être champion du Monde, avec une équipe expérimentée à l'ossature forte guidée par un Wilko, maître à jouer.

 

En France, Laporte a fait un pari mortel en s'appuyant uniquement sur La Miche, souvenez-vous, dans une logique show-biz et footeuse, où l'individu l'emporte sur le collectif, La miche, tel Zizou est l'arme fatale pour être champion du Monde à domicile, toute la stratégie de Laporte va reposer dessus, avec l'appui du staff toulousain, Laporte va faire passer La Miche,  de la mélée (9), à l'ouverture (10) - les numéros c'est pour faciliter la lecture de Luc  - seul problème et de taille, La miche a un coup de pied de rouge-gorge, il faut donc trouver un 9 qui botte, ça tombe bien Yachvili et Ellisalde bottent, mais le second, honnête distributeur à la passe flottante, doit son salut à cette erreur de casting, quand Mignoni, incapable de botter fut longtemps écarté pour cette raison, La miche out, il pouvait revenir, de là on voit les conséquences d'une obstination à sélectionner en fonction de La miche sur la charnière élément central du rugby de papa comme du rugby pro.

 

Mais ce n'est pas tout, vu que La Miche est un gros naze dès qu'il s'agit d'orienter le jeu au pied, il faut lui adjoindre un second centre au coup de pied de mammouth, ça tombe bien vu qu'on a Traille sous la main, hier contre l'Irlande, son coup de pied a  grandement contribué à la victoire des Bleus, mais ce choix reste problématique, car Traille n'a pas la vivacité pour créer le danger dans la défense adverse, il est un joueur bien terne sur le plan offensif et vu que Jauzion n'est pas à son meilleur niveau, la paire de centre des Bleus est tout sauf emballante, au point que la pipasse du Tarn titularise Marty.

 

Résultat des courses, une ligne d'attaque bien palote, à peine secouée par l'envie de Clerc et Heymans.

 

Pour finir, la victoire des Bleus ne résout aucun problème de fond, après trois match, aucune équipe type ne s'est dégagée, aucun joueur n'a gagné en confiance, aucun système de jeu n'a été avancé et affiné.

 

Qui contre la Géorgie ? qui en quart ? les recalés de l'Argentine (Mignoni, Martin etc.), les chanceux de la Namibie (Ellisalde, Chabal etc.), si on regarde de plus près les choses,

Chabal, auteur d'un gros match contre la Namibie était complètement éteint hier soir alors que ce ne n'était que l'Irlande, La Miche, a joué plein de ballons sans peser sur le jeu (sauf coup de pied chatard, car si mauvais rebond, la gonfle va en touche, on rend le ballon à la défense et La Miche, il lui reste les yeux pour pleurer), Dusautoir, très incisif contre la Namibie et en match de préparation, a été aussi peu en vue hier soir, Ibanez est un leader de plus en plus dépassé par les événements, Poitrenaud ne présente toujours pas de garanties à l'arrière (contre L'irlande, toutes ses relances ont été merdeuses). Une fois de plus les incertitudes et lacunes sont au rendez-vous

 

En somme, une certaine confusion doit régner chez les joueurs, derrière le politiquement correct : "On gagne à 30, on perd à 30), la victoire nait de la confiance, celle-ci nécessite de donner une stabilité à l'équipe une stabilité, au bout de 3 matchs, elle s'est dissipée.

 

Rien ne se construit sans la confiance, celle-qui fait que chaque lecteur de Didousports sait qu'il s'abreuve à la meilleure source : la subjectivité empreinte de mauvaise foi.

 

Bonne bourre à tous.

 

Didou

En attendant Bleus-Irlande

Voici donc l'équipe qui affrontera les Irlandais vendredi, La cagnote alias Killy, sera dans les gradins, revenons au sport

Laporte est une grosse pipasse constante dans ses errements

1. Il accorde la priorité aux joueurs ayant facilement vaincu la Namibie et sacrifie ceux ayant failli face à l'Argentine, ce qui est dégueulasse, il est guidé par des résultats à très courte vue, à ce compte là, imaginons l'inverse que l'équipe contre la Namibie ait débuté, il y a fort à parier qu'elle aurait sombré pareillement.

 

2. Quand on regarde le détail le grotesque nous saisit comme l'huissier le débiteur défaillant, Traille (0 placage contre l'Argentine) est conservé, Ibanez leader transparent aussi, alors que Szarzewski (scrabble !) qui a fait un gros match est sur le banc tout comme Nallet, lui aussi à créditer d'une grosse performance dimanche dernier. Marty peut dégueuler les ballons, il est titulaire, Jauzion remplaçant, certes mais il y a bien longtemps qu'il n'est que l'ombre de lui-même, Martin écarté, je continue de trouver ça injuste, quant à La miche, dans un match fastoche il a pas montré grand chose, tout comme d'ailleurs Poitrenaud (sifflé au Stadium !!!).

 

3.Bref gribouille a encore frappé, mais sa piperie sera sans conséquence, qu'on se rassure, les verts d'Irlande sont à la ramasse comme on a pu le constater dans les rues bordelaises (scrum), une large victoire des Bleus est à parié, ouvrant selon toute probabilité la voie des quarts contre les Blacks... et là sans équipe XXL on va manger chaud, pas grave non plus pour la chèvre tarnaise, il aura beau jeu de dire que les Blacks sont imbattables, c'est en gros le discours qu'il tient depuis 2000, c'est-à-dire depuis la dernière victoire des Bleus contre les Blacks, ça remonte à loin. A l'impossible nul n'est tenu comme on dit par chez moi, après cette caricature de  mégaphone  rugbystique ira cachetonner ailleurs comme une pute au coeur d'or.

 

 

Didoosports.

CdM 2007 Bleus-Pumas

En une semaine, le XV de France a perdu de sa superbe, les critiques commencent à pleuvoir sur Laporte, miraculeusement le permanenté de la Salanque est épargné... pour l'instant. Il a pourtant sa part de responsabilité dans la déroute du 7 septembre 2007, vendredi noir pour le rugby français : faillite morale, mentale, psychique, physique, (je suis à la recherche d'un dico des synonymes pas pareils, mais presque). Inutile d'égrener les fautes, le temps me manque, le Midol de lundi était suffisamment complet sur ce point, pour ceux qui l'ont pas lu, Tintin est un excellent archiviste.

Comme le dit le sage, le futur s'écrit avec la plume du présent puisé dans l'encrier du passé, venons-en donc à dimanche.

Pour avoir vu évoluer la Namibie contre l'Irlande à Bordeaux, comme on le dit dans les gazettes sportives, en compagnie d'une belle brochette d'éthyliques, ça va être coton de gagner, pas parce que l'histoire esclavagiste du pays à quelque chose à voir cette plante, qu'on aimerait voir plus souvent sur nos étiquettes en lieu et place de substances synthétiques, Non, il ne s'agit pas de cela mais tout simplement parce que l'Irlande a douté face aux bleus d'Afrique. Certes, la déstabilisation frappant O'Driscoll, (c'est à Baba, c'est à yoyo..., Killy vous expliquera) a pu avoir des incidences sur la performance globale de l'équipe, il n'en reste pas moins, et dieu sait si je n'aime pas les restes, que la vaillance namibienne, son humilité et son abnégation, tryptique entre tous du rugby, ont quelque chose à voir à l'affaire.

Il y a fort à parier que les Bleus rendus fébriles par l'enjeu ne souffre à nouveau contre une équipe classé 24ème à l'IRB. La victoire ne fait pas de doutes, la manière en revanche sera capitale, au risque de voir le doute s'installer comme chez lui, c'est-à-dire sans douter. L''équipe annoncée est plutôt bancale, un pack plutôt light, excepté le Chabal, une forte ossature toulousaine alors même que le Stade a montré une certaine faiblesse morale en Top 14 et ayant des résultats à peine honorables vu son standing. Pendant longtemps le Stade dominait outrageusement le rugby français sans qu'on puisse déceler dans le XV tricolore le moindre poil toulousain, sous l'ère Laporte, c'est l'inverse, jamais les rouge et noir n'ont été aussi peu conquérants, dernier titre national 2001, jamais ils n'ont autant compté d'internationaux dans leurs rangs. Bref, ça va encore être compliqué, l'important c'est de se régaler autour d'un bon godet.


Bonne bourre à tous

CdM 2007 : la liste des 30

La liste des 30 :

 

Olivier Milloud Pilier 

Jean-Baptiste Poux Pilier 27 

Sébastien Bruno Talonneur

Raphaël Ibanez Talonneur

Dimitri Szarzewski Talonneur

 

Les petits parisiens sont contents, la première ligne du stade français est là (secouée cette année à Aimé Giral), peu importe si De Villiers et Marconnet n'ont pas joué depuis longtemps et si Swerski a juste 40 mn dans les pattes, Laporte fait le pari qu'ils seront au niveau, pari risqué, contre l'Argentine en match d'ouverture j'ai bien peur qu'en première ligne on prenne l'eau, mais après tout Laporte a le droit de sélectionner des mecs blessés...

Bruno au talon, faut voir, contre les Blacks il a pas été mal, mais prendre Mas dans le groupe permettait d'assurer la relève.

 

Lionel Nallet 2e ligne

Fabien Pelous 2e ligne

Jérôme Thion 2e ligne

 

Chabal seconde pompe, on aura tout vu, Chaball c'est un 8, un point c'est tout, sauf que pour conserver Harinordoquy il fallait le mettre là, Harinordoquy n'a pas sa place dans les 30 ! Ni en 8 ni à l'aile. Il fallait mettre Papé, sacrifié de la tournée attrape-cons chez les Blacks

 

Serge Betsen 3e ligne

Julien Bonnaire 3e ligne 

Remy Martin 3e ligne 28 1.95m 107kg

Yannick Nyanga 3e ligne

En troisième ligne Nyanga et pas Dusautoir alors que ce dernier est le titulaire indiscuté au Stade et que Nyanga fait banquette, de plus son manque de puissance est rédhibitoire

 

Pierre Mignoni Mêlée

 

Evidemment le grand absent est Yachvili, le plus talentueux de nos 9, même si parfois il est inconstant, sans doute qu'Ellisalde supportera mieux la banquette, en tout cas c'est sûr derrière les gros, ni l'un ni l'autre ne sont des patrons

Lionel Beauxis Ouvreur

David Skrela Ouvreur

 

Sur 3 ouvreurs aucun n'est titulaire en club ! La miche j'en parle même pas, avec une paire genre tournoi (Mignoni, Skrela) c'est bien terne pour être champion du monde

 

Vincent Clerc Ailier

Cédric Heymans Ailier 29

Aurélien Rougerie Ailier 26

 

Du classique aux ailes, j'aurait bien aimé voir Malzieu qui m'a bluffé pendant les phases finales

 

Yannick Jauzion Centre 

David Marty Centre

 

De la pipe aux centres : Marty (nul), Liebenberg (gros nul), Marty plus personne ne veut le voir, c'est le fayot de Maso, il a fait un tournoi lamentable, en club il bouffe le match contre le BO. Liebig revient à la faveur d'une interception contre le BO, c'est clair Laporte a ses favoris, comme par hasard un parisien.

Fritz a giclé, ça fait plusieurs mois qu'il est à la ramasse c'est vrai, mais entre lui et Marty il y a pas photo. Traille revient, on sait pas dans quelles conditions, si c'est pour jouer 10, 12 ou 15..

 

Un seul arrière sélectionné, c'est clair qu'il va y avoir de la polyvalence, le choix de Poitrenaud, même s'il est logique est pas trés emballant, il psychotte facilement et son jeu au pied laisse à désirer.

 

Bref, les amis, encore du grand Laporte, il se fout de la gueule du monde à un point qu'on le voit plus, plus c'est gros, plus ça passe, un seul exemple, il y a quelques jours le choix de Liebenberg relevait de la grosse blague entre copains avinés... comme quoi.

 

Il peut se foutre du monde, en septembre, le monde du rugby se foutra de notre gueule

 

Portez-vous bien

 

Didou

En attendant la Coupe du Monde 2007

A l’heure où il est impossible d’ouvrir la télé, la radio ou un journal sans tomber sur du rugby,

à l’heure où il est impossible de descendre dans la rue sans tomber sur une pub de rugby,

à l’heure où il est impossible d’échapper aux sollicitations des collègues, voisins, connaissances (dis-toi qui joues au rugby t’as des places, variante : tu crois qu’on peut gagner ?),

bref à l’heure où le rugby est dans l’air du temps, jusqu’à l’écoeurement, Didousports.com ne pouvait échapper à l’événement.

 

J’entendais déjà monter des villes et de la campagne le grondement d’abonnés mécontents :

-Putain mais qu’est-ce qu’ils foutent à Didousports, ils ont viré leur rédacteur en chef ou ce con est parti en voyages de noces

-Ils sont où ces mails plein de mauvaise foi que je m’agace un peu…

 

L’heure est venue, ami tu vas en avoir pour ton blé vu que c’est gratuit !

 

Roulement de tambour, sonnez trompettes, jeunes quadras rangez vos déambulateurs, en moins de temps qu’il n’en faut à Nino pour aller chier dans les douches d’un camping :

 

Je déclare ouvertes les chroniques Didousport’s Coupe du Monde 2007

 

Messieurs il va falloir s’y faire la gonfle est à la mode, longtemps nous avons du cacher notre passion rugbystique, elle peut enfin éclater au grand jour. S’il est vrai que le débauchage médiatique est pas loin d’atteindre au niveau casse-couilles la ritournelle tintinesque « Rossignol» (Pavarotti disparu, la relève est assurée), savourons notre plaisir de voir enfin reconnu le rugby à sa juste valeur, lui qui n’en manque pas, d’autant plus que dans quelques mois tout sera oublié et on pourra enfin retrouver notre marginalité, en attendant que la fête commence…

 

Trois paragraphes sans démonter Laporte, je me fais vieux…, patience, patience.

 

La fête justement parlons-en, l’organisation a priori semble irréprochable pour permettre à tous d’y participer. Votre serviteur a ainsi pu facilement trouver des places pas chères au Stadium, il est vrai pour un modeste Roumanie/Portugal, peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Pour certains matchs de prestige en revanche, à moins d’avoir les revenus d’un économiste en construction soit l’équivalent du PIB de la Moldavie ou du Malawi (ne profite jamais), il va falloir se contenter du triptyque TV-canapé-mousse, après faudra pas pleurer si l’ambiance dans les stades est à chier vu que majoritairement les sponsors ont accès aux places, il vont nous faire comme en 1998, se plaindre de la torpeur des spectateurs, qui ne sont pas tous supporteurs. De ce côté-là nous avons beaucoup à apprendre de nos amis maniant la langue anglaise comme Plumo le marteau à tapissier. Seule alternative pour l’amateur de sensations fortes et de demis : Le Victor (le demi le moins cher de Rodez, de La Canourgue et des environs)

 

Sportivement, plus d’incertitudes pèsent sur la fête :

 

1. d’abord imaginons, que la France perde ce soir contre l’Argentine, et hop en quart on chope les Blacks, il nous reste les yeux pour pleurer…

 

2. ensuite même en cas de victoire, le jeu proposé par la plupart des équipes est le plus souvent ennuyeux, les défenses ont pris le pas sur l’attaque, cela fait longtemps qu’on le sait, mais en plus à la veille de cette coupe du monde (l’emploi du mot Mondial déclenchera immédiatement une pluie de chiffarnas, on est pas des footeux), chaque équipe planque les combis, si bien qu’on a un jeu super classique, et pour tout dire un peu emmerdants.

 

Mis à part les Blacks, les autres candidats au titre suprême (France, Pumas, Australie, Beef et Boks) ont un jeu plutôt stéréotypée, on multiplie les temps de jeu soit pour déséquilibrer la défense (rarement) soit pour chercher la faute (plus souvent) il arrivé aussi qu’au 175ème temps de jeu le possesseur du ballon ait avancé de 3,59 m, tandis qu’en défense, le replacement est super au point, il faut une grave faute (placage raté, mésentente entre défenseurs…) pour que l’essai arrive.

 

Qui peut me citer un grand match de coupe du monde depuis le France/Blacks de 1999 ?

En 2003, les Beefs ont gagné avec un pack de fer et de vieux briscards plus la botte de Wilko, c’est maigre pour enthousiasmer les foules. Certes, les amateurs sincères de ce noble jeu que nous sommes serons régalés par un combat d’avants, par la qualité défensive des 30 acteurs et par les subtilités tactiques déployées, mais faut bien se dire que la CdM 2007 n’est pas faite pour nous mais pour le grand public (on attend plus d’un milliards de téléspectateurs) et lui le grand public il pourra être légitimement déçu.

 

3. enfin le match d’ouverture France/Argentine de ce soir peut tourner au rentre-dedans durant 80 mn avec un score pourri genre 9-3. Dans ces conditions ça va pleurer dans le cirque médiatique.

 

Le grand cirque médiatique venons-y et là chers amis permettez-moi de m’étonner de vos pronostics, tous comme un seul homme vous jouez un finale Blacks/Bleus, finale dont on nous rebat les oreilles, comme si l’incertitude du sport n’existait pas…

 

Aux yeux des annonceurs et de tous ceux ayant un intérêt financier à la chose cette finale est rêvée surtout si les Bleus gagnent, pour cela 3 conditions :

 

1. Victoire de la France ce soir contre les Pumas

2. Victoire des Blacks en demi (en principe contre l’Australie)

3. Victoire des Bleus sur les Blacks

 

1. Depuis quelques semaines on se voit beau, il est vrai qu’il y a eu de deux belles victoires contre les Beefs, mais

a) c’était en amical

b) les Beefs sont pas au top (7ème au classement IRB)

c) les Bleus étaient au taquet

 

Contre l’Argentine mes amis, ça va pas être la même musique, incertitude sur l’état de De Villiers, incertitude sur le comportement d’Heymans a un poste nouveau, Pelous et Dominici ont leur place plus sur leur qualité de leader que sur celles de joueurs (Nallet et Clerc semblent mieux), au centre Traille et Jauzion sont loin de leur meilleure forme, sans compter qu’Hernandez peut à lui seul faire basculer le match même si ce J-M sait pas faire les pompes sur un bras.

 

En gros les Bleus jouent quasiment leur Coupe du Monde sur le premier match de la compétition. Beaucoup de stress d’entrée. Après dans leur poule les Irlandais paraissent assez en retrait.

Si bien qu’en cas de victoire ce soir, selon toute logique on a un quart contre l’Ecosse ou l’Italie, là c’est fastoche et en demi c’est soit les Beefs, soit les Boks, contre ces derniers c’est déjà pas gagné.

 

2. Australie/Blacks en demi, grosses incertitudes, rappel, l’Australie a battu cet été les Blacks à l’occasion des Tri-Séries, et de manière générale, c’est une équipe qui convient peu au Black (défaite en 2003, en demi)

 

3. Sur une finale tout est possible, c’est sûr, mais les deux tests de l’automne 2006 sont peut encourageants pour les Bleus

 

Attention donc au bourrage de mou, c’est jamais bon de se voir trop beau (avant d’aller à Baba les plus valeureux n’étaient pas ceux qui avaient la plus belle salopette, le Vioque avec son bleu de chauffe à en déposer plus sur le trottoir en face du Batchoki).

 

C’est vrai que les Bleus sont forts en défense et disciplinés (à mettre au crédit du Top 14, toutes les équipes sont exemplaires en défense et quand même à Laporte), mais

*la première ligne a montré des faiblesses*

*en touche c’est très variable

*l’attaque est pas emballante

* on n’est jamais à l’abri d’une grosse caguade de Rougerie en défense

 

Il y a bien longtemps qu’on a pas vu le french flair et surtout l’équipe est globalement vieillissante, 8 joueurs sur 15 entameront contre les Pumas alors qu’ils étaient déjà la en 2003 en demi contre les Beefs (Rougerie, Jauzion, Dominici, Harinordoquy, Betsen, Thion, Pelous, Ibanez).

 

Bien sûr jouer à domicile est un avantage, mais encore une fois le cirque médiatique résonne d’une musique trop belle pour être vraie. La Chabalmania en est un exemple, on fait d’un remplaçant, qui ne joue même pas à son poste une star, qu’est-ce qu’on dirait si on avait un Carter ou un Hernandez sous la main ? On débaptiserait toutes les avenues Victor Hugo de France et de Navarre et ce pauvre Antoine devrait changer d’enseigne pour celle de « Dan » ou de « Juan-Martin », du coup cette dépense imprévue l’obligerait à augmenter le prix du demi, perdant ainsi sa réputation amplement mérité (si je gagne pas un demi gratuit avec ça !).

 

Faut-il en arriver là, je vous le demande ? Comme on dit du côté de l’UVSQ : sachons raison garder.

 

Heureusement que cette grosse pipe de Laporte (à la réflexion je me demande si le permanenté de la Salanque - Jo Maso, joueur vénéré entre tous -, qui est en théorie son supérieur, n’est pas aussi tocard que lui) nous régale toujours autant. La liste est longue :

 

*l’épisode Marconnet, à Didousports, on avait très tôt dénoncé sa sélection dans le groupe des 30, Laporte s’est entêté, résultat des courses, Mas a eu une préparation tronquée, et il est pas dans les meilleurs dispositions psychologiques, vu qu’il est clair qu’il est la 5ème roue du carrosse.

 

*Poitrenaud, dans ces colonnes (je me la pète un peu c’est vrai), on soulignait les faiblesses du toulousain et surtout l’inconséquence de ne prendre qu’un seul arrière, résultat des courses, Heymans débute à l’arrière, poste ô combien difficile, où il est bon d’avoir un vrai spécialiste.

 

*Chabal en deuxième ligne, innovation laportienne discutable, du coup Nallet est pas sur la feuille alors que c’est un seconde pompe de métier qui est loin d’avoir démérité ; cette automne contre les Blacks il fut un des rares à pouvoir sortir la tête haute. On a besoin de Chabal, en 8 perforant, en impact player, mais dans l’hypothèse de mêlée à répétition il va perdre son jus en seconde latte, alors qu’en 8, le poste est moins exigeant sur les poussées. En réalité Laporte a ses chouchous.

 

*Harinordoquy en est un, à tout prendre Bonnaire en 8 était la moins mauvaise solution, plus perforant que le basque, plus fort en défense et aussi fort en touche, surtout Bonnaire est animé d’un état d’esprit impeccable, c’est pas le genre à bouffer un ballon d’essai pour se mettre à valeur (si vous voyez ce que je veux dire)

 

*Dominci en est un autre, sans éclat depuis plusieurs matchs en Bleus, Clerc parait mieux armé, c’est quand même lui qui nous sauve d’une défaite en Irlande dans le tournoi 2006.

 

*Rougerie, grosse chèvre jaunarde, qui doit sa place à un exploit contre le Stade en demi sous les yeux  effarés des hôtes du seigneur du plateau qui a tout le Cause lozérien avec lui : Aziz

 

*Dusautoir, ce flanker irréprochable au BO et au Stade ne doit sa sélection qu’au malheureux forfait d’Elvis, il méritait d’être dans le groupe des 30 dès le départ, ce gros con de tarnais lui a préféré Nyanga toujours pas titulaire en club, du grand n’importe quoi, du Laporte pur jus.

 

* La miche, ouvreur dont le jeu au pied le mettrait sur le banc d’un club de Fédérale 1, au côté duquel l’antique Recoules passerait pour un maître à jouer, la star fanée de la CdM 2003, gueule d’ange surestimé, vaut que dalle, bien du plaisir au  Sharks.

Comme l’a dit un jour Tintin, à qui il arrive de ne pas dire que des conneries : « La miche, c’est un gros chatard ». Et le trace s’y connaît en chatard à ce jour il détient devant La doume le plus beau palmarès du Pari des amis.

 

* Ellisalde, demi de mêlée manufacturé, sans génie, à la passe de nabot a été choisi alors que Yachvili a du tempérament, de la classe et de l’orgueil, les titres du BO lui doivent beaucoup alors que le stade depuis 2001 et dernièrement avec sa charnière soit disant de niveau international pleure le bouclier, la place du Capitole orpheline du Brennus.

 

*Axiome Laportien : « On prend les joueurs en fonction de la forme du moment », Vrai pour Martin, Betsen, Skrela et Mignoni et quelques autres, mais que dire de la titularisation du jaunard, toujours aussi nul en défense et au pied, de celle de Dominici et dans une moindre mesure de Pelous, de Traille et de Thion.

 

En réalité Laporte fait ce qu’il veut, ne sait pas où il va, guidé la truffe au vent par les seuls volutes des médias et de la com’. Vivement qu’il aille coller des post-il au ministère des sports.

 

Mais trève de généralité, revenons à l’affaire de ce soir, Didousports ayant dépêché Killy, alias La cagnotte, alias Plastic, alias le Chameau, au Stade de France afin de suivre le match d’ouverture France-Argentine, il est temps de se mouiller :

 

Le classement IRB est sans appel : la France est 3ème, les Pumas 6ème et l’on sait que les hiérarchies en rugby sont durablement établies

http://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_IRB_des_%C3%A9qui...

 

Avantage pour la France :

Joue à domicile

Forme des joueurs

Equipe expérimentée

Hernandez muselé par Skrela et Martin, joueurs le connaissant bien

 

Avantage pour l’Argentine :

La moitié des joueurs joue à domicile (les argentins du Stade français ont fait du Stade de France leur jardin…)

Enorme pack

Hernandez…

 

Conclusion

 

Selon toute logique la France doit gagner. Si à Didousports on était des couilles molles on ajouterait « mais le ballon est ovale… ».

Un peu de courage voyons, si les Bleus sont infoutus de battre les Pumas ce soir, tout le monde peut rentrer à la maison et honorer Madame, le chien du voisin et la pelouse de la boulangère.

 

En cas de défaite, massage relaxant chez Nico et chochottes glacées sur le front.

 

Message publicitaire

Didousports recommande les Chochottes pour les lendemains difficiles

http://www.leschochottes.com/boutique/liste_rayons.cfm

 

Ce soir donc tous en bleu, y compris la queue comme au billard.

 

Bonne bourre à tous.

Tournée 2006 Bleus-Boks

A Didousports, on passe souvent pour des rabats-joie, des pisses-froids, des petits français moyens qui critiquent tout, c'est que les occasions de s'enflammer au sujet de l'Ovalie sont rares.
Assurément la victoire en terre sud africaine 36-26 en est une. Les boks ne se sont pas toujours remis du passage de La Doume qui a du les endormir avec des schémas tactiques puisés dans la mémoire graulhetoise (t'as pas vu mes pares-tibias..).
Malgré un arbitre tatillon, un peu trop, des boks plus que limites dans l'agressivité, les Bleus ont remarquablement bien joué, il est vrai que cette grosse pipe de Laporte semble enfin nous écouter, exit les tocards habituels (La Miche, Ellissalde, Rougerie), la charnière biarrote a convaincu, Yachvili a pesé sur le jeu par la variété de ses choix, tout comme Traille, qui revient à son meilleur niveau comme dit dans les gazettes sportives qui se haussent du col, explosif comme l'illustre son essai, le biarrot a aussi bien alterné le jeu, à la différence de La Miche il joue pas pour lui et trouve les touches. Au-delà de cette belle charnière, globalement les 3/4 ont été à la hauteur, Jauzion toujours aussi décisif, les ailiers dynamiques en diable, seul Laharrague a eu le plus de déchet (placage raté = essai) en dépit d'une belle envie.

Devant on le sait c'est du costaud, et on a honte pour Laporte, qui ose mettre Swarceski sur le banc et Martin pour les matchs plan-plan du tournoi, et qui les envoie se faire marcher dessus aux antipodes. Ces deux là ont été énormes dans le combat, ils ont grandement participé à la victoire par leur abnégation, à DDS on a suffisamment pesté contre leur mise à l'écart cet hiver pour se réjouir de leur retour. Pour le reste la première ligne a été vaillante, même Pelous a paru moins émoussé que lors de la finale, un en revanche qui fait montre de faiblesse à notre plus grande tristesse, c'est Betsen, s'il n'a rien perdu de sa générosité, il surveille mal son côté, déjà en finale contre le Munster, il se troue avec Bobo, ici même s'il y a le placage raté de Laharague, c'est à Martin, qui joue à droite, de venir sur la ligne choper ce con d'Afrikaner qui est parti petit côté, bref le Serge a perdu de sa lucidité. Pour autant, il y a pléthore de joueurs en 3ème latte et il n'y pas lieu d'être inquiet.
Vous l'avez déjà compris, cette victoire nous ravi d'autant plus qu'elle souligne avec force la justesse de nos choix éditoriaux, les Bleus sans la pâle charnière toulousaine et le décoloré jaunard offrent un visage plein de promesse : solidité défensive ; solidarité dans le combat ; inventivité offensive.
De bon augure à quelques enclablées de la Coupe du monde, La Vraie, pas celle des manchots surpayés, infoutus de mettre la pilée à des moins que rien venus d'on ne sait où... Et dire que du côté de l'Urugne on envisageait de faire des paris...
Bonne bourre à tous.
DDS (31)

Tournée 2006 Bleus-Australie

Victoire difficile à se dessiner, mais belle victoire face à des Australiens qui sont pas au mieux de leur forme, vous connaissez ma passion pour Laporte, ne nous génons pas. A la mi-temps, vous l'averz entendu dire comme moi qu'il faisait pas de remplacement que c'était aux joueurs de décider, non seulement il dit une grosse connerie, si on le suit jamais un joueur ne décidera de lui-même de quiter un match, et surtout il s'est contredit peu de temps après, en sortant l'un des meilleurs, que nous appelerons pour plus de simplicité Zerski, remplacé par l'inénarrable Bruno, grosse buse ratant son premier lancer, on a pu apprécier là tout le sens tactique de Laporte. Ce gros blaireau de tarnais s'évertue à foutre Michalak en 10, qui au niveau international, n'est qu'une grosse pipe, je dis pas qu'avec Toulouse il est pas bon, mais à ce niveau il peut s'appuyer sur ses qualités contre Bayonne ou Montepellier, mais les Wallabies, c'est quandmême autre chose, il bouffe un essai, court en travers, joue super perso, possède un coup de pied de rouge-gorge et rate des pénalités immanquables, il a été tellement nul que l'autre buse d'Ellisalde, qui visiblement suce bien les commentateurs a presque paru bon. Heureusement qu'il y a des types qui la ramène pas devant et qui ont secoué les Kangourous. Comme toujours la victoire s'est construit devant, Thion, Martin, Milloud et Zerski ont été impressionnants, faisant reculer les adversaires sur les impacts, tranchant en attaque, bref du top niveau. Liévremeon pour un 8 a semblé un peu en dessous, même si sa prestation est honorable. je n'ai toujours pas compris pourquoi le tarnais le rappelle chez les bleus alors que 1. il est quand même sur le déclin, 2. pourquoi ne pas l'avoir rappelé plutôt on voit bien que Harinordoqui est out et que Bonnaire n'est pas un vrai 8, il aurait du essayer un jeune en 8, ou faire débuter Barbe de fer Chabal. Nyanga a pas mal galopé, mais encore un peu trop fébrile et enfin, j'en oublie, les centres ont surtout fait un boulot défensif, la crinière jaunarde Rougerie, toujours aussi nul, il défend comme un minime et on prend un essai alors que les gros défendaient comme des morts de faim.
Il reste que pour être honnête il y a des raisons d'espérer même si l'Australi n'es que l'ombre de l'équipe redoutable qu'elle était, il y a pléthore de joueurs de haut niveau devant, faire une troisième ligne va être un casse tête tant la qualité est au rendez-vous comme on dit dans la presse, Magne peut se faire du souci, et derrière Heymans, Laharrague sont capables de déséquilibre les défenses. J'attends avec impatience de voir si Laporte prendra enfin le risque de mettre des jeunes contre le Canada et les Tonga.
D'ici là arrêter de vous branlez les couilles, prenez le chemin du stade pour faire suer le burnous.
Bonne bourre.
Didousports

Didousport est une marque du groupe DB entertainement company

En attendant la tournée 2006

Les amis, ne nous y trompons pas la coupe du monde débute ce soir. Durant tout ce mois de novembre la France va rencontrer les principales nations susceptibles de remporter le titre, si ce n'était l'abscence des Blacks et des Beefs. Pour être champion du monde il faut battre deux nations majeures, en 1999 la France victorieuse des blacks en demi et de l'australie en finale aurait été championne, même chose en 1987, après l'Australie, les Blacks, en 2003 les Beefs ont battu la France et l'Australie. Pour cette tournée de novembre, à domicile, comme pour 2007 la France rencontre l'Australie et les Boks, il est tout à fait imaginable qu'elle doive battre ses deux équipes pour être sacrée, les Beefs et les Blacks ayant été sortis par l'une ou l'autre de ces équipes, dans ces conditions inutiles de vous dire l'importance de ce mois de novembre. Curieusement les grands médias en parle peu alors que ces matchs sont capitaux pour voir le rapport de force entre les équipes du Nord et du SuT et essayer avant le tournoi 2006 de nouveaux joueurs. Seule ombre au tableau, de nombreux blessés empêcheront Laporte de bâtir la meilleure équipe, mais au fond ce n'est pas très grave, vu que c'est une grosse burne et qu'il construit son équipe comme un gribouille, à Didousport on se réjouit du retour de Rougerie, ça va pouvoir tailler...
Adiu

F2 Rodez-Decaze (Killy)

Salut à tous,
 
Hier du Rugby de village RDEZ 15 DECAZE 12 (pauvre Doumé)
 
Appéro de 12H30 à 14H45
 
Repas charcutaille Aligot saucisse et vin de chez GRADELS
 
LOGE CHAMPAGNE A VOLONTER ET PETIT FOUR SALE SUCRE
 
Le match : ému de revoir notre Betsen Blanc alias Max Froment à qui je suis aller faire la bise lors de leur tour d'honneur putain 40 ans faut le faire .
 
Et meme à ce niveau je rejoint Didou les défence sont organisée et c est le jeux  à mon avis impulsé par les DTN.
 
Antoine à draguer la serveuse (16 ans) il à Brayer ,renverser du champagne et rien manger , bref au top
 
Plumo la banane jusqu'au oreille et son petit air malicieux à saisir toutes les connerie et expressions
 
Nico un peu fatiguer de la veille ou on avez tomber 5 quilles à 4 + bières était un peu en repli (faut dire qu il été pas à l apréro) et
je pense qu il se réserve pour le match de samedi prochain.
 
Guilhaume avec son fils élevé à Ramadier Putain enculée l arbitre , à fait honneur aux flûtes pétillante
 
Claude à régler ses compte avec le staf Ruthénois et depuis la Loge IFECC on pouvez entendre changer entraîneur LAROQUE AU POUVOIR
 
Moi je me suis pas battu
 
Rendez vous à l an prochain
 
KILLY

Tournoi 2006 Ecosse-Bleus (La doume en colère)

Déjà un grand bravo aux Ecossais qui nous ont montré que le fighting spirit n'était pas qu'une spécialité Irlandaise.
Non, non ce ne sont pas les Frenchies qui ont mal joué, mais les Ecossais qui nous ont sorti un gros match de derrière les fagots
qui nous ont usé sur les impacts et nous ont fait reculé...


D'ailleurs voici les "pompons" du match :

  • 30 m de marche arrière sur un maul pénétrant défensif où l'on voit les avants Français même pas liés,
debout au lieu d'être arc-bouttés en position de poussée défensive, et n'ayant même pas le vice
d'écrouler le maul avant l'en-but (au pire essai de pénalité, au mieux pénalité et non pas essai) ....
Garuet et Dintrans qui étaient dans les tribunes ont dû blémir !!!
  • J'ai cru rêver aussi quand on voit l'alignement Français n'essayant même pas de contrer l'alignement écossais.
  • Ne parlons pas des erreurs défensives graves (défense sur l'épaule exté du vis à vis de Michalak car il glisse trop rapidement au lieu de l'épaule inté qui est le repère défensif, on apprend ça en minimes ...)
  • Des erreurs grossières sur le jeu au pied et sur le jeu tout court (on n'a pas réussi à aligner 2 passes) ....
  • Et pour finir :
- la non-motivation de Pelous dans la semaine (interviewé à Marcoussis, dans la semaine précédant le match, à la question
"comment préparez-vous ce match ?" il a juste répondu "pour moi, c'est un match normal, rien de particulier" et merde t'es quand mêm Capitaine
- l'éternelle non-remise en question de Laporte à la fin du match ("on est passé à travers de la 1ère mi-temps mais la 2ème n'était pas si mal que ça").

Et oui éternel pêché d'orgueuil de l'Equipe de France qui n'est pas capable d'aligner 4 gros matches d'affilée.

Le tournoi n'est pas encore fini et je crois que l'on aura d'autres surprises : attention à l'Italie de Berbizier que l'on pense trop facile ...

Laporte, met nous enfin des mecs jeunes qui en veulent, qui rentrent sur le terrain mort de faim et non pas des vieux finis qui auront du mal à aligner 4 matches
consécutifs de la Coupe du Monde (il faut pas oublier que les matches de la Tournée d'Automne que l'on a gagné étaient contre une équipe d'Australie
et d'Afrique du Sud bien pâles par rapport à ce qu'elles nous montrent d'habitude).

La Doume en colère.

Tournoi 2006 Bleus-Beefs

Tournoi 2006 Bleus-Beefs

Ne boudons pas notre plaisir, mettre une branlée au british fais toujours plaisir et de mémoire (le jeune affecté aux archives de didousports est une gros nul, vivement le CPE que je le foute dehors…) il faut remonter à loin pour trouver pareil score. Plutôt que de livrer une analyse trop ancrée dans les faits et par nature fluctuante sortons de la gangue du temps (ça ne veut rien dire mais ça fait archicultivé) pour prendre du recul et mettre les choses en perspectives. La décennie 70 a été dominé en Europe par les diables rouges, le début des années 80 par les Bleux et au tournant des années 90 les beefs ont dominé la scène continentale (Carling et son fameux Good game asséné aux Bleus à chaque défaite. Cette suprématie s’est achevée avec le titre mondial de 2003. C’est vrai qu’on a battu les champions du monde, ce qui ne veut rien dore vu que cette équipe n’a rien à voir avec celle de 2003, pas plus qu’avait à voir l’équipe des manchots de 2002 avec celle de 98 ayant gagné la coupe du monde. Se voir beau pour dire on a battu les champions du monde est donc une grosse connerie, pire un péché d’orgueil, rien ne permet de dire pour autant qu’on le sera en 2007. Pour preuve, les anglais ont été malmenés contre les italiens et ont perdu contre les écossais, pitoyable équipe du tournoi 2005, qui semble renaitre de ces cendres. Au passage il faut bien l’avouer cela atténue la défaite subie à Murrayfield par les français en février, même s’ils ont surtout perdu par excès de confiance. Battre ces anglais c’est bien, mais en face c’est quand même plus tout à fait les anglais dominants depuis 15 an le rugby européen. Les français, et là je sais que certains attendent avec impatience la charge anti Laporte, elle arrive les p’tits gars, les français donc présentent une équipe qui est celle de la finale de 1999. J’exagère à peine, au bout de 6 ans de mandat Laporte nous bâtît un pack avec De villiers, Marconnet, Ibanez, Pelous, Magne et Lièvremont, mettez Betsen à la place de Nyanga et vous avez grosso modo le pack de l’ère de Villepreux-Skrela. Tout ça pour ça… Le Laporte a tout chamboulé depuis 6 ans pour revenir à 1999, que de temps perdu, les laportistes peuvent dire qu’il y que les cons qui changent pas d’avis, c’est vrai mais le gâchis est énorme. Laporte prend Bonnaire qui n’est pas un 8 pour le faire jouer 8, il le sort mais le fait jouer 7, sans être très convaincant à ce poste, Martin, fait aussi bien, Ibanez a réussi son retour mais delà à prendre la place de Swazerski… En tout cas préparer la coupe du monde avec Ibanez, Liévremont et Magne ne parait pas la meilleure des choses. Positivement ce tocard de Bruno n’est plus là, et il y a longtemps qu’à Didousport on attendait cela que de temps perdu. On dénonçait aussi l’absence de 8 perforateur, c’est mieux avec Lièvremont, mais on prépare l’avenir. Quant à Magne, joueur adulé dans ces colonnes en son temps, il parait bien terne et fade en regard de l’agressivité d’un Martin. Bref c’est du management sportif à la mort moi le nœud. Ellissalde quoi qu’en pense le lobby toulousain (Killy en autres) est une bille, ça fait longtemps qu’on l’écrit aussi, Laporte a fini par le mettre sur le banc, mais là encore que de temps perdu. Derrière la mélée, il fait toujours 2 ou 3 petits pas, c’est pas un vrai 9, un vrai 9 prend la gonfle et escampe la balle. En revanche Laporte met Heysmans sur la touche alors que derrière il a du jus et c’est toujours montré très combatif, comme quoi j’ai rien contre les toulousains. Pareil pour Traille, Laporte le prend le sort, le reprend le ressort et le reprend, or ce joueur là est fondamental par sa puissance de perforation et son jeu au pied. Et j’en viens à la pipe Michalak. Depuis 2002-2003 qu’il est là Laporte vient enfin de se rendre compte que son jeu au pied est nul, hier encore ça pas été fameux. Que le sélectionneur mette 4 ans pour s’apercevoir que son 10 est nul au pied est inquiétant, n’importe quel observateur un tant soit peu objectif, sans être un « bourgeois de merde » sait que la Miche est nul au pied. C’est pas un vrai 10. La Miche, c’est un joker, il rendre à la 60ème minute et met le feu avec ses gri-gri à 2 balles, mais on peut pas compter sur lui pour animer le jeu comme le ferait un vrai 10. Il est trop perso. Lamaison était un joueur 100 fois mois génial que la maiche, mais il tenait la baraque et faisait avancer son équipe quand elle était malmenée, Lamiche, lui fait des relances minables et met en danger son équipe. Un 10 c’est fait pour rassurer pas pour inquiéter. C’est la footbalisation des esprits on a fait de La miche un Zidane de la gonfle pour vendre du maillot, mais le rugby c’est un vrai sport collectif (vaillance, humilité, abnégation), pas un machin de gonzesse ou tu peux planter un but des 40.

LAMICHE EN EQUIPE DE FRANCE : OUI, MAIS SUR LE BANC.

Autre tête de turc de didousport ; Rougerie, grosse pipe s’il en est, son coup de pied à suivre est indigne d’un international, tout ailier formé à l’équipe de rugby sait qu’il doit maitriser le coup de pied à suivre ou de recentrage, ce con de Rougerie mange un essai avec son coup de pied merdeux : nul !

A la fin du tournoi un premier bilan pourra être fait, quel qu’en soit le résultat (à didousports on se fout du résultat, le jeu est plus important) plusieurs enseignements pourront être tirés. En attendant, pour vous faire patienter, je vous en livre 1. Plus que jamais Laporte navigue à vue il ne sait pas quelle équipe aligner pour 2007. Pour mémoire, depuis 2003 il n'à que ça à penser.

Bonne bourre à tous

Didousports.com

En attendant le Tournoi 2006 Domenech Vs Laporte

Vendredi matin sur les coups de 9h/9h15 je croise dans la rue Domenech (véridique), et là je me dis un sélectionneur debout à cette heure matinale ne peut pas être mauvais autant qo'on veut bien le dire, et je regarde son bilan, depuis qu'il est sélectionneur son équipe est invaincue, pourtant à lire la presse, à écouter la radio et à trop trainer dans les rayons de Carrefour ou du côté d'un débit de boisson lozérien dont nous tairons le nom pour éviter de faire de la publicité (Didousport's est très lu), on a la conviction que ce type est une grosse pipe, Domenech fait jouer truc à la place de machin, il sélectionne ce tocard de bidule et pas tartempion qui fait une saison du tonnerre, bref il fait pas pire que Laporte. Mais là où on fout une paix royale au tarnais, le lyonnais en prend plein la gueule, c'est donc injuste. Or à Didousport's l'équité nous guide depuis longtemps et pour rétablir l'équilibre et vu qu'on peut pas glorifier Domenech vu que nos connaissances footbalistiques se limitent au péno et hors-jeux, j'ai jamais compris ce qu'était un une-deux, et en plus je trouve le nom très con, pourquoi pas un quatre-quart ou un demi, on a choisi de pourrir le chouchou des médias, juste bon à foutre sa bobine sur du Gaillac douteux. Il nous aide bien dans notre tâche, pendant le match tout pourri contre les Tonga, vous avez comme moi entendu les énormes sifflets adressés à Rougerie, joueur régulièrement démoli dans les colonnes de Didousport's, hier le stadium votait comme un seul homme : Didousport's. Si l'on excepte le demeuré de l'avenue Jean Rieux, la cité rouge et noire, temple du rugby hexagon, soutient Didousport's.
Samedi prochain ça va pas être la même musique contre les Boks qui ont battu les gallois at home, Didousport's y sera et vous dira tout.
Bonne bourre.

Tournée 2005 Bleus-Boks

Chers amis lecteurs ne nous enflammons pas, toute victoire comporte sa part d'ombre et de lumière. La lumière d'abord, une équipe solidaire, remarquablement organisée en défense et disciplinée, un pack faisant preuve d'une belle abnégation (vaillance, humilité, ...), des joueurs durs au mal, Martin, Milloud, Nallet, Bonnaire...des centres solides en défense, mais des ailes encore trop faibles Heymans, incapable de mettre nettement en touche Botha et Rougerie, toujours aussi transparent, il a quand même fait deux passes, dont une amène un superbe essai (ex-)biterrois, Nyanga véritable fil de ferriste transmettant à Zwerski, toujours aussi explosif. Ces deux "nouveaux" ont ensuite brillament défendu. Plus largement, la troisième ligne française, plutôt à l'aise au grand large s'est bien acquitté de sa nouvelle mission au près. Face à l'un des meilleurs packs du monde la première ligne française s'est plus que bien défendue. Il reste que les 3 essais ont été finalement peu construits (interception de la Miche et passe lumineuse d'Ellisalde), et on en vient à la part d'ombre. Touches ratées à profusion, jeu au pied défaillant, absence de fond de jeu... Car si le rugby moderne fait une large place à la défense en aucun cas sa maitrise ne suffit, la rigueur défensive, aussi poussée soit-elle ne vaut fond de jeu, les Australiens qui sortent très affaiblie de leur tournée en ont donné la preuve, comme les Boks d'ailleurs. Loin de se réjouir de cette victoire dans un excès de chauvinisme mal venu, n'oublions pas que si la première mi-temps fut française, la deuxième fut sudaf, si le match avait duré quelques minutes de plus, la victoire aurait pu changer de camp.Et puis il y a le cas Michalak, plutot pas mal en première mi-temps, déjouant totalement en seconde mi-temps, coup d'envoi directement en touche (mélée), coup de pied directement dans l'en-but (remélée), alors que les avants étaient déjà passablement émoussés par leur travail défensif et surtout ces coups de pied mal dosés, offrant de belles relances aux sudaf, en leur créant des espaces leur permettant de mettre en valeur leur puissance et leur vitesse face à des épaules déjà endolories. La Miche fut si mauvais que ce fut à Ellissalde de trouver les touches, un 9 n'est quand même pas le mieux placé sur le terrain pour remplir ce rôle. En 2003 les Beefs ont été champions du monde avec un 10 sans doute moins génial que la Miche, mais qui a toujours permis à son équipe d'avancer et ayant le souci de soulager un pack dominateur, certes, mais vieillissant. On va quand mêmepas rappeler Romeu ! Mais il y a plus grave, si tous les postes doivent être doublées avec des joueurs de valeurs équivalentes (c'est le cas presque par tout, y compris derrière avec le retour gagnant de Castaignède), à ce poste clé qu'est l'ouverture l'équipe de France s'en remet au seul Michalak, qui s'il peut sur un éclair marquer, il est trop irrégulier. Au fond le vrai probléme est que la Miche n'est ni un 10, ni un 9, il n'a pas la dose d'altruisme nécessaire pour passer les plats, il joue trop pour lui, quand il fait une passe, c'est rarement un cadeau pour son partenaire. La responsablité de Laporte est évidente, il lui appartient de règler cette question, ce qu'il ne fait pas, Novès a connu la même difficulté, la solution fut trouvée par le départ de Delaigue, mais il faut se souvenir qu'au stade, c'était lui le titulaire et que la Miche jouait 9, mais comme il a pas de passe, l'arrivée d'Ellissalde permis de régler bien des problèmes, La Miche remplit plus les boutiques du Stade Toulousain...
Enfin à Didousports, on ne commente jamais un match à la lumière du résultat, seule la Coupe du monde, permettra de placer les hiérachies mondiales et soulignera cruellement, les erreurs de Laporte (le tarnais pour les intimes). Pour autant cette tournée d'automne est éclairante, plus qu'un fossé Nord-Sud, elle a fait apparaitre un fossé Blacks-reste du Monde, je ne sai pas s'ils vont encore monter en puissance, mais s'ils ne font que rester à ce niveau, ça va être dur de les battre. Les Boks continuent dans leur tradition, mais rien de fabuleux, l'Australie est au plus mal, battus encore samedi par les gallois. Au Sud, la véritable inconnue st l'Argentine, qui pourrait faire mal, on en suara plus l'an prochain (tournée d'automne 2006). Au Nord, c'était les corons et le tournoi des 6 Nations. Les gallois, brillants l'an passé paraissent courts, ils ont rapplelé Charvis, c'est dire, l'Irlande pareil, l'Ecosse est au fond du trou, mais attention au réveil des Beefs, ils ont bien résisté contre les Blacks et après un passage à vide, ils préparent une grosse équipe pour défendre leur titre, c'est l'équipe qui va sans doute le plus progressé d'ici 2007, souvenez-vous-en.
Quant aux Bleus, discipliné et solide en défense ils ont encore tout à prouver, car il faut reconnaitre que l'on doit à Laporte ces deux fondamentaux, qui étaient déjà, je le rappelle la marque des Bleus en 2003, ce qui ne l'a pas empéché d'être sévérement battu en demi. Laporte est au max de sa compétence, il a réussi à inculquer ces deux bases, c'est bien reconnaissons-le, mais il est incapable de faire progresser cette équipe sur le plan offensif, de lui donner un fond de jeu, et c'est pour ça qu'il est obligé de s'en remettre au seul génie (intermittent) d'un Michalak. Voilà pourquoi à DDS on fait de l'Anti-Laporte, il peut pas nous amener plus haut. Il est pas débarré au point de pas le savoir, mais il reste pour montrer sa gueule, faire sa petite pub et après 2007, il reprendra sas affaires (restos, com etc). Ou est l'intérêt du rugby hexagonal ?
Chacun est libre de répondre.
Enfin toute l'équipe de DDS souhaite un prompt rétablissement à Thion.
Bonne bourre à tous, et mangez pas trop avant les fêtes, après il faut vomir.
Adiu

Finale Top 14 2005 : BO-SF

Plumo ! Commençons par féliciter ce nouveau champion, qui après deux participations au trophée remporte celui-ci. Comme le vieux, seul à donner BO champion, mais avec le bon finaliste, Plumo a fait vibré Aguilera, les supporteurs les plus aguerris avaient confiance en lui, qu'à Lagisque tout le monde a pu l'entendre dire lors de la mi temps de la prolongation : "Bon les gars, Plumo, nous voit champion, c'est pas le moment de le décevoir". Cette formule a permis aux biarrots de revenir au score et de gagner, tant la confiance dont a fait preuve Plumo, les a regaillardi. Il est vrai que ce fut chaud, et que Killy aurait pu lui aussi inscrire en lettre d'or son nom au palmarès. Longtemps le sort fut incertain. Mais les meilleurs ont gagné, plus d'envie, plus de jeux, une volonté sans faille, un coeur comme ça.
Finalement, on a vu une belle finale, indécise avec quelques belles parties de mandoline, qui nous ont rajeuni, et si Killy doit être triste ce matin, de voir la coupe lui,;échapper, nul ne doute que ces envolées lyriques ne l'ont pas déçu.
Il est vrai que les parisiens se sont comportés comme des tricheurs, sur la première touche, Auradou balance Couzinet, Thion fait le justicier, au passage on notera la belle entente entre internationaux... Plus tard Arias retient Brusque pour laisser filer Dominici à l'essai, l'arbitre aurait pu annuler l'essai et on en serait resté là. En dépit des affirmations des joueurs, un air de revanche flottait sur cette finale, ce qui la rendit si animé et comme il y aun mois, le SF repart bredouille. Du côté du BO, hormis quelques lancés ratés de Gonzo, que du bon, avec ce Gobelet, quel nom quand même, propice au jeu de mots, qui nous a émerveillé par sa puissance, son courage et sa faim de ballon. Du côté parigot, Martin, toujours a la limite a aussi impressionné. Bref, ce fut une belle finale cloturant une belle saison. L'an prochain le Top 14 ne devrait pas décevoir, avec encore de beaux paris à la clé.
Adiu

Tournoi 2005 Azzuri-Bleus

Allons à l'essentiel : les paris ; sont éliminés Plumo, Killy, Tintin, Pierre, Fino et Bidou; le winner est le Vioque. Il inscrit à nouveau son nom au palmarès, il a eu du flair le bougre en jouant les gallois vainqueurs. C'est amplement mérité, tant cette équipe a emballé le jeu, grosse troisième ligne, supers centres, ailiers aux cannes de feu, et surtout volonté de tous les instants de jouer. On sortait de la momitude, sauf Petit P, l'adolescence tendait ses longs bras vers nos bouilles morveuses, en 1978 les Gallois régnant en maître sur la décennie gagnait le Big Slam. 26 ans après, on est bien sur content pour eux, c'est un peu ce passé lointain qui ressurgit dans le coeur de Cardiff, sniff.
Aujourd'hui, les choses ont changé, le coup de pied de recentrage a disparu, du temps de Lagisque, on voyait encore ce beau geste technique et tactique, les mélées relevées se font rares, les talonneurs usant de leur tête en mélée pour talonner ont définitivement disparu, ça et là quelques mégères aigries distribuent des coups de pébroques aux joueurs adverses, mais le coeur n'y est plus, c'est donc avec un gôut amer que se referme ce Tournoi 2005. Il est trop tôt pour tirer le bilan, le seul qui tire encore, mais quoi qu'il en soit, Laporte nous rassurre par sa constance, il a été, il est, il sera une grosse PIPE.
Décidément, les matchs entre la France et l'Italie restent brouillons, hâchés. On a quand même vu de belles choses, et le score aurait pu être plus lourd sans des fautes d'arbitrage, le spectacle ne fut pas beau, mais ne boudons pas notre plaisir, des victoires si amples ne sont pas légions. Du côté de la Salanque, entre Têt et Agly, le champagne a du couler à flots après les 2 essais de Marty, qui pour son premier match a été solide en défense et vif en attaque, que demander de plus à un centre. Si ce n'est que durant ce Tournoi, ce tarnais de Laporte a mis à tour de rôle les deux centres de l'USAP, alors que le moins qu'on puisse dire c'est que c'est pas la force de cette équipe, qui en plus est à la peine cette année, bataillant dur entre la 6ème et 7 ème place. Chez Laporte l'Usapistes est à la mode, il pioche dans l'équipe. On voit bien que le pauvre il a pas trop d'idées. Les supporteurs, nombreux, de Porcu, peuvent espèrer de le voir un jour sélectionné. Bref, attendez-vous dans deux ou trois ans a bouffer du Berjallien, ça a commencé avec Bonnaire, c'est pas fini. A propos ayons une petite pensée pour Marc, qui ne peut nous lire d'où il est, dommage Marc on pense à toi, Nino a planté un oranger.
Pour le reste, rien à signaler, les valeurs montantes ont confirmé, les valeurs sûres aussi, et même ce tocard de Dominici a fini fort le Tournoi. Dans ces conditions, inutile de vous dire qu'on attend de pied la ferme la tournée d'été et le Tournoi 2006.
Bonne bourre à tous.
A l'année prochaine.

Tournoi 2005 Irlande-Bleus

Tout d'abord petit point sur les paris, Pampi la ruche explose en plein vol ainsi que le cousin de Fino, Pierre, les Verts feront pas le chlem, mais ils peuvent gagner comme les Bleus et les Reds, Fino parait mal parti avec les Irlandais 4ème et les gallois derrière les Français, comme d'hab tout se jouera le dernier match, et c'est très bien ainsi.
Bon, on va pas bouder notre plaisir belle première mi-temps, le petit Baby, limé ses pistons avait, il avançait bien le bougre, Laharrague galope bien comme Heymans. Et ce tocard de Dominici, avouons-le à fait son plus beau match depuis longtemps. Bref, Laporte démontre, malgré son incompétence ou plutôt à cause de celle-ci qu'il existe dans ce beau pays d'Ovalie un formidapple réservoir de joueurs. Grâce à son incompétence, car il a bien du changer de fusil d'épaule après l'automne et le début de Tournoi catastrophique. Il continue de faire n'importe quoi, mais après tout c'est le fond de commerce de Didousports et on se plaint pas d'avoir un peintre comme entraineur. A cette occasion, je salue l'entreprise Pereira Fils, petits travaux de maçonnerie, carrelages, peintures, José, si tu nous lis...
Les tocardises de Laporte
1.Bruno, ferais-mieux de retourner au bar, depuis qu'il remplace William, pas le chien, on voit plus d'avant passer la ligne d'avantage et dynamiser les défenses adverse, il lance pas mal en touche.
2. Bonnaire, très fort en défense, sur tou les points chauds, il a sa place fastoche, MAIS pas en 8, il est pas foutu d'exploser Stringer sur un départ au ras, alors que physiquement il se situe entre Tintin (fourchette haute) et Michou du Kop du foot de Rodez (fourchette basse).
Quant à 3. Nyanga, il a l'occasion pour une fois, comme un vrai 7 de se montrer au large, il bouffe un 2 contre 1 avec Dominici en jouant au pied par dessus. C'est bien d'avoir des 3ème lattes qui défendent, c'est mieux si au moins 1 et capable d'enflammer au large. La troisième ligne idéale comporte un plaqueur, un attaquant et un perforateur, on a 3 plaqueurs, le propplème, comme disent les tarnais, c'est quand le 5 de devant domine outrageusement, on en profite moins.
4. Lemboley, qui joue seconde latte rentre en 7 ! Sans commentaire, ceux qui connaissent le rugby, savent très bien qu'on peut pas demander à un type qui bouffe la pelouse tous les dimanches, d'avoir des envolées en sélection.
5 et dernière tocardise, il fait sortir Delaigue, qui occupe le terrain au pied pour faire rentrer l'autre tafiole de Michalak, hop à peine rentré, placage raté sur O'Driscoll, 2 petits points d'écart à 10 minutes de la fin, avec en face O'Gara qui met des drops comme Aziz des bougies, c'est-à-dire une derrière l'autre, sans trembler. Bref, je sais que Oreille diamanté à ses partisans, mais une fois de plus, on failli payer cher ses insufissances.
Enfin, pour bien comprendre toute la nullité de Laporte et son inconstance, il faut parler des centres., joueurs clés du rugby dit moderne. Il y a quelque semaines à peine il ne jurait que par la paire de boeufs aux coups de pied de mammouth, étrange animal, Traille, Linbenberg. En dessous de 100kg, il regardait pas les centres, et là il aligne le Baby, qui est une demi dose, mais cannes de feu, tempérament de feu (joli provocation réussie sur O'Driscoll), pareil pour Laharrague et Heymans, des petits gabarits certes, mais de la vivacité, du volume, le premier essai est superbe avec un beau boulot d'Heymans. Avec ces petits gars en Europe on peut voir venir, mais la faible puissance physique de ces joueurs contre le Sut reste quand même un lourd handicap. Donc on pas sorti d'affaires. Heureusement, on a un 5 de niveau mondial, Mas ne tient qu'une mi-temps, après il s'écoule (hi hi), mais il confirme de match en match, d'ailleurs De Villiers a moins été dominateur en mélée ouverte, et surtout Marconnet a été énorme avec Thion. Pelous, moins tranchant en attaque reste un formidable défenseur. Quoi qu'il en soit n'oublions pas que les vérités d'aujourd'hui ne sont pas celles d'hier pas plus que celles de demain. Seule dérogation à ce principe d'incertitude : Laporte sera toujours une billasse.
Bonne bourre à tous

Tournoi 2005 Bleus-Ecosse

Sans doute, le match le plus lamentable depuis longtemps" (Maurice, pompiste à Laguiole), "A chier", (Gérard, boucher à Marjevols), "Pouahh, exécrable" (Marie-Josèphe, assistante médicale, Paris 16°), "Putain con, c'est quoi ces peintres ?" (Michel, éducateur à Pinsjustaret), "De mon temps, on leur faisait bouffer le chardon aux scottish", (Vincent, rentier au Plo).

Ces quelques remarques glanées ici et là disent assez le match pitoyable que fut ce France Ecosse, péniblement gagné 16 à 9. Et sans des fautes d'arbitrage, profitant pour une fois aux Bleus, la victoire écossaise n'aurait pas été volée. Mais comme le dit si bien un proverbe estagnol : "Même dans le cul d'un taureau noir, demeure l'idée de la lumière". La noirceau du cul c'est bien sur toutes ses fautes répétées, ballons, tombées, en avant, touches mal négociées, sans parler des attaques à plats. Ses fautes sont d'autant plus impardonnable que le rythme du machhe était assez lent. ON va pas s'acharner sur les joueurs, une fois de plus Laporte fuit ses responsabilités, botte en touches, bref, ce type n'a pas de couilles. Il ne faut jamais oublié qu'il est là parce que le Stade français a été champion alors qu'il l'entrainait, or, depuis le SF a été champion, sans avoir d'entraineur attribué, Landreau, joueur, faisait office d'entraineur, avec un entraineur expérimenté, Mallett (à outil), et peut être avec un entraineur inexpérimenté (Galthié), bref Laporte a eu de la choune d'entrainer le SF, la force du SF c'est le pognon de Guazzini et l'état d'esprit show biz, qu'ila su créer, qui va bien aux parigots, il aurait commencé par entrainer Auch ou Bayonne, il sera pas là où il est et moi non plus, vu qu'à Didousports, on a une seule politique : Tout sauf Laporte ! Merci Bernard ! Rien que le prénom, un type qui à a peine la quarantaine, et s'appeler Bernard... Comme d'habitude, seul point positif du match, la défense, mais les attaques écossaises étaient un peu molles.
Du côté joueur, Dominici a été transparent, le bestiau s'est blessé, Valbon, a pas été ridicule, les deux centres, à part défense, on étaient lents, se sont faits retourner comme des poussins sur des placages, ont été lents. Derrière seul Elhorga a dynamisé le jeu et a mis du danger, il manque bien un feu follet dans cette ligne d'attaque. Pour la charnière, Delaigue, a bien essayé de créer le danger, mais ce fut insuffisant, bon en défense, bon au pied, ses deux pénalités ratées coutent cher, mais il botte plus en club. Quant à Michalak, son premier coup de pied, sur une pénalité n'a pas trouvé la touche, comme d'hab, mais il a eu de la choune, comme d'hab, l'ailier, décoloré comme une ritmo décpaotable, fait un en-avant. Mignoni, a du souci à se daire, plein de mauvais choix, à son crédit, pénalités vite jouées à la main, para metar el fuego, hombre. A mon humble, avis, il a du sushi à se faire (ce jeu de mots vous est gracieusement offert par l'entreprise Rey, tapissier à Rodez). Devant, le 5 en principe incontestable n'est plus aussi conquérant, mis à part Marconnet, dit Porcinet dans certains endroits boisés de la capitale a été en vue avec encore et toujours, le plus constant, le meilleur devant : Servat. Le meilleur à ce poste depuis Dintrans, Ibanez parait bien en pâle en comparaison. Pelous, parait émoussé, Thion, à sa place sans, plus, De Villiers blessé une fois de plus, n'a plus le même rendement depuis qu'il a arrété la drepou, yo. Tabacco, a manqué de piment, (joli petit P) et Chabal de saignant (encore joli petit P) alors qu'il le Bonnaire de la montagne, n'en jetez plus. La troisième ligne a été moyenne, Chabal a fait mal sur les impacts, mais c'était trop prévisible, il était très souvent dans l'alignement des 3/4. Il reste que les Bleus ont trouvé leur brute, pas de grande équipe sans une brute, un boucher, un type capable de bouffer un flanby sans enlever l'emballage. Et rien que pour ça on a des raisons d'espérer, malgré une quipe qui n'a pas de fonds de jeu, qui est fébrile, lisse comme l'intérieur du crane de son entraineur.
Allez vous faire foutre et bonne bourre.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu