Avertir le modérateur

mardi, 24 juin 2008

Patron c'est ma tournée

Le rugby de gribouille continue, à l'heure où tous les regardsdu rugby  hexagonal seront tournés vers Saint-Denis, notre XV national, vitrine du rugby de France part en vadrouille aux antipodes pour se faire écharper.

 Chacun  sait déjà que ces matchs comptent pour du beurre, les joueurs sacrifient leurs vacances pour une ligne de plus sur leur CV : International (oui) 1 sélection.

Chacun aura touché son équipement frappé du coq. La famille n'est pas oubliée vu que le lièvre par avec son petit frère, c'est gentil de penser à lui, surtout qu'à 30 piges passées, le jeune Matthieu incarne sans doute la relève. Visiblement cela ne gène personne qu'il offre un circuit "découverte du rugby". De même qu'une équipe relègable au terme régulier de la saison (DAX), puisse envoyer deux des siens en équipe de France, là encore personne n'est étonné.

Si bien sûr il ne faut rien attendre d'importants de ces tournées uniquement  faites pour remplir les caisses des fédés du sud et un peu celle de la FFR, le moins serait de bâtir une sélection un peu cohérente et de procéder à l'essai de quelques jeunes prometteurs.Il faut que le lièvre commence à faire gaffe, son favoritisme commence à se voir, et surtout, avec le précédent tournoi raté, il semble déjà avoir grillé son joker.

Pour les jeunes il y en a, quelques coups comme Palisson et Mermoz, mais il n'est pas  certain que le premier ait le profil de l'ailier moderne, quant au second, il n'a quasiment pas joué de la saison, au point de ne pas manquer à Toulouse pour les phases finales.

Prometteurs, c'est moins sur !

Et puis il y a le cas Chabal et Bruno.

La rappel de Chabal en seconde ligne est une mauvaise idée, pas seulement parce que venant de Laporte, elle ne peut être bonne, mais surtout parce que rien ne dispose Chabal à occuper ce poste, déjà que la mélée française a été chahutée pendant tout le tournoi, l'absence d'un pousseur en seconde latte risque d'être dommageable, d'autant plus que Faure a souvent pris l'eau cet hiver. Chez Laporte, Chabal était vu qu'un joker à ce poste, le lièvre en fait un titulaire, il va avoir du mal à tenir, c'est pas grave Couzinet le remplacera et on donnera sa chance à la jeunesse...

Bruno, va retrouver son copain Faure, il est bien gentil de revenir, il a essuyé la banquette pendant la Coupe du monde, il a regardé les matchs du tournoi à la maison comme Chabal, le procédé est moralement dégueulasse, on envoir  se faire hacher à l'autre bout du monde  Chabal et Bruno alors qu'ils n'ont pas été jugés dignes d'évoluer dans un contexte plus facile : celui du tournoi. Certes ils n'ont pas accepté pour la seule gloire de porter le coq sur la poitrine, l'euro fort a des vertus quand on paye en dollar australien mais quand même, incarnant un passé fait de défaites, on aurait pu laisser ces deux là à la maison.

 

Et je ne parle même pas de Traille  et Haronordoquy, dont le dernier bon match en Bleu de France doit remonter aux débuts de l'ère Laporte.

 Laporte  continue visiblement d'inspirer le lièvre vu que comme lui, il prend un joueur pour le faire jouer à un poste autre, rappelons que cela a toujours échoué (de Castaignède à Chabal, en passant par Heymans et Traille). Jamais depuis que le rugby pro existe un joueur jouant en bleu à un autre poste qu'en club n'a brillé, Novès a fini par le comprendre en replaçant Heymans à l'aile et Médart à l'arrière alors même que ce dernier peut jouer à l'aile... La spécialisation qu'appele le rugby pro avec des exigences spécifiques pour chaque poste empêche que la permutation soit bénéfique surtout pour des postes exposés comme 10 et 15.

Grosse parenthèse, si le stade n'as pas été champion depuis 2001, c'est parce qu'il n'a jamais eu de vraie charnière, Ellisalde et Lamiche se marchent sur les pieds, Lamiche a commencé en 9, mais n'a jamais été un vrai 10, son coup de pied de rouge-gorge le dit assez, quant à Ellisalde, il a joué 10 avant d'aller en 9, ça faible passe en témoigne, comme le fait qu'il passe 2 plombes avant d'envoyer la gonfle, mais en 10, il est pas non plus fameux dans les grands matchs comme la finale contre le Munster l'a démontré. pendant toutes ces saisons, le Stade a joué avec deux 9,5, maintenant qu'il y a un vrai 9, il y a du progrès manque un vrai 10, la blessure d'Ellisalde est plutôt une bonne nouvelle, Audebert l'aurait tordu et face à James il aurait pris l'eau, Du Toit dans un bon jour, peut permettre au Stade de ramasser le bouclard. Quyoi qu'il en soit, on ne dira jamais assez l'importance d'un 9 et d'un 10, et de ce point de vue l'Asm est bien armé... fin de la grosse parenthèse

En réalité, la vraie raison  de ces permutations  c'est la politique du chouchou, bon Trinh-duc t'as pas été terrible pendant le tournoi, ton club qu'on annnonçait comme la dernière merveille du top 14 cette saison n'est même pas européen, mais c'est pas grave, on t'aime bien, alors comme en 10 t'es pas terrible tu vas passer 12, t'en fais pas de toute façon avant y avait Marty, ça peut pas être pire, même à l'USAP ils vont finir par le voir.

Au final, quand on regarde la compo de cette équipe, à part Lecouls et Boyet, qui peuvent au moins espérer intégrer le groupe des Bleus durablement,  il n'y pas vraiement rien à attendre de ce match, sauf peut être l'ampleur du score sera-ce une défaite ou une branlée ?

Réponse le 28 à Sydney !

 

La compo

Elhorga - Palisson, Traille, Trinh-Duc, Thiery - (o) Boyet - (m) Yachvili - Ouedraogo, Picamoles, Harinordoquy - Chabal, Nallet (cap) - Faure, Bruno, Lecouls. 

Remplaçants : Kayser, Boyoud, Couzinet, Math. Lièvremont, Tillous-Borde, Lacroix, Janin. 

13:40 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu