Avertir le modérateur

samedi, 29 novembre 2008

Bleus-Wallabies 13-18 (tournée automne 2008)

C'est bien connu on tire pas sur une ambulance et encore moins sur un corbillard.

 

On va pas s'acharner sur une équipe où ne figure qu'un seul buteur, du coup quand il est dans un jour sans, il nous reste les yeux pour pleurer.

Le petit Skrela n'y est pour rien, il n'a jamais eu le niveau, il est là parce que les autres sont blessés où rentrent d'Afrique du Sutt. S'il n'y avait que la faillite dans le jeu au pied à l'arrêt (pénalités), ce ne serait pas bien grave, ça arrive, plus inquiétant est le jeu au pied en mouvement, ballons qui tombent dans les bras de l'adversaire, chandelles approximative, passes au pied mal ajustées. Pourtant  le jeu au pied est devenu capital quand on voit la solidité des défenses, c'est souvent un moyen de contourner la ligne défensive (contre les Blacks en 99, tous les essais ont été marqués après du jeu au pied...), de mettre la pression sur l'arrière et de s'installer dans son camp, voire de rechercher la faute. Samedi dernier rien de tout cela n'a marché.

Heureusement il y a eu du mieux en mélée, les premières lignes en papier mâché ça a l'air fini, en tout cas jusqu'à la prochaine fois... Si le pack a enregistré des progrès, Nallet n'a pas le rayonnement du printemps dernier, du coup ça manque de leader devant, Chabal joue à fond 4 ou 5 coups  par matchs, après il est en position de 9 ou de 10, il a la truffe à l'air alors qu'un bon seconde latte on doit pas voir sa tronche de tout le match, au charbon, au charbon... Sur la troisième ligne, c'est variable de très bon à pas bon. Dusautoir sur chaque impact est parvenu à faire reculer le kangourou, il est devenu tout simplement indispensable, Harinordoquy va mieux, mais son manque de puissance en 8 reste un lourd handicap, quant à Oueadrogo, c'est typiquement le gars à la mode à la FFR, après Nyanga et Trinh Duc pour la période récente (et il y a bien longtemps  les types à la mode venaient d'Agen Erbani, Gratton, puis il ya eu le Nimois Andrieu, Hontas, plus près de nous Aucagne, Vendititi ect.) Le Lièvre fut aussi un joueur à la mode en son temps sans jamais avoir bien brillé chez les Bleus à la différence d'un Magne. Son frangin bien supérieur n'a pas eu droit à tant d'égards, mystères du copinage...

 

C'est pas parce que c'est pas nouveau qu'il faut continuer, des Oueadrogo il y a a un au moins par club largement de son niveau (Perez à l'USAP, Bonnaire à l'ASM, Rabadan à Paris...). Surtout il y a Martin, la meilleure affaire sur le marché des transferts de la saison, capitaine à l'Aviron, il est pour beaucoup dans l'excellente place du club en TOP 14. Il est pas le seul dans ce cas, à être le meilleur à son poste et à être oublié (Fritz). Du coup si les meilleurs jouent pas, faut pas s'étonner de paumer.

La seule bonne nouvelle au niveau des joueurs, c'est Teignous-Borde, la facilité d'ailleurs avec laquelle il s'est imposé confirme ce qu'on balance à longueur de colonnes : Ellisalde est une grosse pipe. Ca y est au Stade ils ont finit par s'en apercevoir,  chez les Bleus ça commence. Pour peu qu'il est pas trop la maffre Teignous peut s'imposer en leader derrière ses gros. Après quelque soit l'ouvreur, ce sont des gentils garçons, plus ou moins adroits, mais en aucun cas des maîtres du jeu. Le retour de La miche ne changera rien, ça fait trop longtemps qu'il joue pour lui pour jouer pour les autres.  Après Castaignède et bien d'autres, ça nous fait un éternel espoir toujours en devenir, ne confirmant jamais, le futur Wilko ou  Carter Bleu est peut être à l'école de de rugby, mais il pointe absent dans le Top 14...

Derrière, ça se veut flamboyant, mais ça passe pas. A part des relances stériles dans les 22, qui servent qu'à se foutre la pression et à crever les gros au soutien, on voit pas bien la différence avec l'ère Laporte. Il va falloir commencer à comprendre que si ça marche en minime, ou à la rigueur contre Mont de Marsan en Top 14, ai niveau international c'est autre chose. Jamais au grand jamais depuis 10 ans, les Bleus n'ont marqué à la suite d'une relance dans les 22 face aux grosses équipes (tournoi + les 4 du Sutt). Donc ça ne sert à rien de vouloir lancer une contre attaque de ses 22, JAMAIS ça n'a marché, et ça ne marchera JAMAIS. Pourquoi ça marcherait d'ailleurs alors que la ligne d'attaque des Bleus marque si peu ballon en main, le plus souvent c'est en contre ou justement à la suite d'un coup de pied par dessus. Donc il faut arrêter ça ! Chaque fois après cette débauche d'énergie on a droit a un coup de pied foireux et on finit avec une touche au mieux sur la ligne bien imaginaire des 30 mètres.

En réalité, et c'est pour que ça que ça m'agace  ses fameuses relances à la mord-moi le schpountz, la seule trace du nouveau trio elle est là, dans ses relances pourries des 22. Le Lièvre a dit à ses gars, bon avec moi  c'est l'imagination au pouvoir, on mettre le feu de partout, non seulement aux 4 coins du terrain, mais aussi à ceux de l'hexagone et à ceux du globe, vous allez voir je suis capable de chier carré. Sauf qu'il se trompe d'au moins 20 ans, on s'en fout de faire du beau jeu quand on gagne. Avec le Lièvre, le Tordu et face de jambon sous vide pilier de Fédérale 3 on n'a ni le beau jeu, ni les victoires (à ce jour son bilan est de 5 victoires et 5 défaites).

 

Si quelqu'un a trouvé le jeu des Springboks emballant lors de la dernière coupe du Monde qu'il le dise ! Même les Blacks n'arrivent  plus depuis l'ère professionnelle à produire du beau jeu et à gagner tous les 4 ans. Depuis  1995 (début officiel de l'ère pro) n'ont gagné que les équipes n'ayant pas pour réputation le beau jeu et s'en foutant (Australie, Beefs, Boks). Voilà une raison pour laquelle on ne sera jamais champion du monde, pas avant 2015 en tout cas. En attendant, sans faire de grand discours, samedi ,dernier les Kangourous ils ont planté un essai d'école aux adeptes du soi-disant beau-jeu...

 

Le plus scandaleux dans cette histoire c'est encore le discours ambiant, du genre on est "un groupe en constrution", on se "sent bien entre nous", notre "système de jeu se met en place" etc... D'abord on s'en contrefout qu'ils soient copains, même si ça peut aider sur un terrain, le plus important c'est la gagne à ce niveau, sinon ils viennent en rugby loisirs pour le repas d'après match, et puis surtout c'est de la grosse daube, on voit que dalle venir, les grandes paroles et les ambitions de jeu du Lièvre débouchent sur que un vide n'ayant d'égal que celui de la boîte cranienne de Laporte, samedi même c'était pire  que sous Laporte avec cette avalanche de chandelles.

Donc on continue de nous prendre pour des blaireaux avec de la merde dans les yeux :

1. on nomme un entraineur de Pro D2, sans expérience pour entraîner au plus haut niveau,

2.on enfume le monde du rugby en se cachant derrière ce beau mot de jeu sans jamais rien voir venir

3. les meilleurs à leur poste ne sont pas choisis

4. 2011  est un objectif bidon, on sera pas plus avancé après, incapable de gagner chez soi en 2007 avec des conditions de préparation indépassable faut pas croire au hold up chez les ceux qui marchent la tête en bas.

5. Le plus beau pour la fin, la Fédé devait filer 44 000 euros aux joueurs s'ils remportaient  les 3 tests. Finalement la médiocrité ambiante a permis de faire des économies, en ces temps de crise on trouve les consolations qu'on peut.

 

Adiu

 

 

 

 

 

dimanche, 16 novembre 2008

Bleus-Iles du Pacifique 42-17

Pas vu !

Dingue non ?

Mais en gros à 15 contre 14 pendant une heure et face à une équipe qui n'en est pas une, franchement je vois pas ce qu'on peut en dire de bien intéressant.


mardi, 11 novembre 2008

Bleus-Pumas 12-6 (Tournée d'automne 2008)

Putain, ce que c'est devenu pénible à regarder le rugby !

Pourtant notre trio (Le lièvre, Le tordu et Jambon sous vide) est adepte du beau jeu, qu'est-ce qu'on aurait vu si c'était l'inverse.

Bref, ça a joué petit bras, on a vu du jeu de la 72ème minute à la 77ème !  La dernière fois que j'ai vu un match aussi pitoyable et emmerdant c'était en 88, la finale SUA-Stadoceste (9-3). Sauf quand même qu'à cette époque il y avait moins d'en-avants. La gonfle tombait des mains comme les marrons des poings de La Palme.

Jsutement à propos de La Palme, un an après son installation le trio peine à imposer un style de jeu, on est passé d'un style n'importnawak pendant le tournoi au style du "Grand Béziers" des années 70, mais au moins eux ils sortaient la boîte à gifle pour rendre les matchs moins emmerdant et avaient à la mélée en Astre autre chose que l'ectoplasme Ellisalde.

Notre beau jeu est devenu une partie de gagne-terrain, le sort de la partie étant suspendu aux décisions de l'arbitre. Vu l'habileté et la régularité des buteurs, chaque fois qu'il siffle une pénalité dans le camp adverse c'est comme s'il décidait de donner trois points. C'est exactement ce qui s'est passé samedi, la première mi-temps rythmée par les seules pénalités (9-6 pour les Bleus), et cette pauvre seconde mi-temps à peine riche de 3 points. Pour du niveau international, avec des joueurs professionnels, théoriquement les meilleurs de leur nation, parmi les meilleures nations du rugby (Pumas 3ème au classement IRB, France 7ème) c'est grassement maigre.

Un match à pleurer.

En même temps faut pas trop s'en étonner quand on voit la composition de l'équipe, faite de remplaçants, ou de type ne jouant pas à ce  poste  en club. A tisser une équipe de second couteau faut pas s'étonner qu'on l'ait sous la gorge.

En première ligne, comme d'hab on a pris l'eau, je ne sais pas ce que compte faire notre "grand spécialiste"  de la mélée de Fédérale 2, dit Jambon sous vide, mais c'est franchement inquiétant, après la mélée en papier machée du dernier tournoi, il y a du mieux, cette fois vu qu'on a maintenant du carton pâte. Mais on prend toujours la flotte devant.

2 Ballons perdus en mélée ! On n'avait pas vu ça depuis un Béziers-Narbonne en 1984 où ça tombait dru sur la nifle du talon. 2 Ballons perdus sur introduction, rien que de l'écrire j'en ai des vertiges.

Barcella l'ex-auchois dans la date, bien terne au BO, a continué dans sa grisaille.

Swarzeski, moins saignant que d'habitude, c'est le moment de lancer Kayser, et  pas attendre la 65ème pour le faire, quand 2 gonfles ont été perdues.

Lecouls, soi-disant grand espoir du poste (la trentaine) est pas loin, a été préféré à Mas qui nous fait un super début de saison, va comprendre toi qui fasse banquette après ça, encore un choix judicieux de Jambon sous vide.

En seconde ligne, Millo a pas fait sa Vénus, Nallet à cours de compèt a lui aussi été assez terne.  Ils ont quand même du faire leur boulot vu qu'en troisième latte ils ont eu de l'air et du jus, finalement seuls Harinordoquy et Picachou ont un peu emballé le jeu et franchi la ligne. Dusautoir, chien de garde d'El mago, avait les pompes collées au vert.

Derrrière la charnière n'a jamais pesé sur le jeu, Ellissalde qui a perdu sa place en club (on se demande toujours ce qu'il y fait) est un bien piètre neuf, à la passe flottante, ne sachant faire qu'un truc, le petit coup de pied par dessus ! Jamais le stade n'aurait  été champion cette année s'il avait joué 9, jamais les Bleus n'iront très haut avec un demi qui ne saurait briller qu'en Pro2 en noir et jaune. Le petit Para qui est toujours pas du tonnerre, intermittent à Bourguoin, qui rejoindra peut être aussi la Pro2, ne sait qu'aboyer, il a trop regardé les vidéos des matchs des années 70. De toute façon tant qu'y aura pas Durand en 9, on n'aura que des pipes, certaines moins pipes que d'autres, mais toujours que des pipes. A propos de pipes, ça fait du bien de pas voir cette grosse charette de Traille, Marty est à l'infirmerie, ya pas de risque de ce côté là.

Skrela est un gentil garçon qui est courageux en défense et qui a un bon coup de pied (encore que parfois irrégulier), mais après ça lui demander d'orienter le jeu comme doit le faire un 10 taille mondiale, c'est trop lui demander.

Laporte était le grand spécialiste de la charnière qui grince, en 8 ans il n'avait toujours pas trouvé la bonne formule ! Le Lièvre marche sur ses pas.

Au centre Jauzion, toujours là bien solide, mais ça fait combien de temps qu'en match international il a pas déséquilibré de défense ? Une paye. A ses côtés Baby, sans être élimé (aha aha, Baby élimé...), avait bien la volonté, mais  d'évidence il manque de repère au centre. En passant, on nous a bourré le mou avec Floch, comme quoi l'avenir en Bleus à l'arrière c'était lui, et patin couffin, aujourd'hui, lui le spécialiste du poste, il a perdu sa place au profit de Baby, qui était venu à l'ASM pour jouer au centre...

A l'arrière justement, Médard a été propre et rassurant, Heymans à l'arrière n'aura été qu'une transition, au Stade comme chez les Bleus, et dire que là aussi Laporte et le Lièvre on voulu nous faire prendre des vessies pour des lanternes, en baladant Heymans de l'aile à l'arrière et inversement, tant qu'on y est, il peut aussi jouer 9, alors lui ou Ellisalde, on risque pas grand chose.

Aux ailes, Malzieu, qui chauffait le banc à l'ASM, a été le seul derrière à mettre un peu le feu, mais il n'y pas eu de continuité dans le jeu ensuite. Heymans, a perdu du gaz et l'audace qui va avec, il est pas encore du niveau de cette chèvre de Rougerie, mais il faut quand même qu'il fasse attention.

Ceux rentrés en cours de jeu (à part Mas et Kayser), relèvent du gadget, Palisson, retournera chez les Coujous quand Clerc ira mieux, Ouedraogo, pareil, il est pas à la hauteur d'un Bonnaire ou d'un Pagès du joli temps. Avec Chabal Laporte a eu de la moule, mais depuis le match de Marseille contre les Beefs il brille plus sur les podiums qu'avec les Bleus.

En face, les Pumas n'ont pas failli à leur réputation, leur équipe faite de vieux briscards et de jeunes maladroits, rehaussée d'El Mago, a jusqu'au bout fait durer le suspense, ce fut bien le seul intérêt de ce pauvre match comme le dit le Cèpe, c'est kikivagagner !

Comme c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses, on attendra la fin de cette tournée d'automne pour dire à nouveau tout le mal que l'on pense du staff des Bleus et de leurs choix.

 

D'ici là bonne bourre à tous.

 

Adiu !

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu