Avertir le modérateur

dimanche, 07 juin 2009

Sempre endavant ! Le Canigou plus haut que le Puy de Dôme

USAP champion !

Le rêve s'est enfin réalisé, plus qu'une citadelle imprenable (ou presque), Aimé Giral est devenu le coeur du rugby français. Pour une saison, des catalans naturellement fiers porteront haut le sang et or de ce septième titre, le dernier depuis 1955.

Une victoire qui ne souffre d'aucune contestation (à part une manchette de Tincu oubliée, ils sont fous ces roumains !), les catalans ne sont plus cuits en finale (cui cui cui, les catalans cont cuits). Logique respectée, numéro 1 à la régulière, le planchot à Paris.

Comme souvent, le match s'est gagné devant, une première ligne un brin truqueuse a fait douter le monstre à 16 pattes et mis à part la distraction de Candelon (coiffé à Céret...) les arrières furent à la hauteur de l'événement avec un Porical impérial.

En face, jaunard rime avec tocard, ils font tout à l'envers !

L'an passé ils ne changent pas leurs habitudes et perdent estimant avoir trop banalisé la finale, cette année, ils se mettent une pression d'enfer, dans la peau du favori, face aux catalans et craquent en seconde mi-temps.

Les années passées ils veulent développer un beau jeu face à des équipes pratiquant à merveille (Simone), le contre (Les deux Stades). Cette année ils veulent gagner sans jouer alors que l'USAP sait précisément qu'elle doit jouer pour gagner !

Ils gagnent leur demie-finale sur l'agressivité mais sont incapables d'en faire preuve contre les catalans en finale, un comble. Eux en revanche font parler d'entrée la poudre.

Ils gagnent leur demie-finale en jouant dans l'axe, et maintiennent la même équipe pour prendre Perpi au large, le maintien de Rougerie au centre (mangé par Porical sur l'essai de Marty), le maintien de Cudmore moins mobile que Bonnaire coûtent cher. Cottern est clairement un bon coach pour aller en finale, pas pour les gagner.

James qui n'attaque jamais la ligne, s'est mis hier à vouloir défier la troisième ligne catalane et Hume, là encore il a joué à l'envers.

Les jaunards onr déchaussé,  ya pas plus de malédiction que de beurre au Q, à chaque fois ils sont battus par meilleur qu'eux.

En face Brunel a remarquablement bien joué le coup, il a installé l'ASM dans la peau du favori et permis à l'USAP de gommer ses imperfections qui gachaient tout en phase finale ou dans les gros matchs (buteur irrégulier, au fait il est ou Rosalen ?, indiscipline - Konieck..., irrégularité dans la performance, jeu stéréotypé et limité). Et pendant ce temps Bozzi fait le clown...

Bref comme pour les demies la semaine dernière, l'équipe la mieux coaché à gagné !

Si au moins la défaite des jaunards pouvait aider les Conti...

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu