Avertir le modérateur

mercredi, 11 novembre 2009

Bleus-Boks : la compo

 

La mauvaise foi n'étant pas denrée rare sur ce blog, il faut bien reconnaître qu'à peu de choses près, le Lièvre et sa bande livrent la meilleure équipe du moment.

Devant  rien à dire, le forfait d'Oueadrogo a facilité la compo, son manque de puissance étant rédhibitoire tout court, et ici face aux Boks.

En tronche pas mieux, c'est l'épreuve du feu pour Mas et Barcella. On va être assez vite renseigné sur la capacité des Bleus à se hisser sur le toît du monde du rugby en 2011.

Pour les secondes pompes, Chabal n'étant pas l'archétype du pousseur, il est sur la banc, qu'il y reste (un remplacement prévu sans doute à l'heure de jeu pour soulager Pikachu et mettre du peps en fin de match).

En troisième latte, après des débuts cafouilleux, Pikachu a réellement progressé même s'il s'isole toujours du soutien. Bonnaire sur la banc, ça offre des solutions en touche, face aux Boks, à ce qui se fait de mieux en la matière va falloir décoller !

La charnière, du terne, faut pas s'attendre à grand chose question initiative. Dupuy doit sa sélection au bon parcours de Leicester en H cup. A Paris c'est pas mal, mais sans plus.

Au centre l'avionneur et le camionneur offre une complémentarité rassurrante, l'absence des deux sénateurs toulousains (Fritz et Jauzion) prouve que le Lièvre a enfin découvert le blog. Depuis 2007, ces deux là jouaient en Bleu sur leur réputation, rien de plus.

Aux ailes, de l'expérience, mais Clerc est très loin de son niveau de 2007-2008, Heymans est imprévisible, constant danger pour l'adversaire, mais aussi pour ses partenaires avec des relances pas toujours réfléchie et un jeu au pied bizarre. J'aurai bien aimé voir le lutin Candelon face aux montagnes de barbaques sudaff (en 1999 Dominici nous avait donné un superbe remake du combat de David contre Goliath face à Lomu).

Traille à l'arrière en lieu et place de Médard, c'est l'assurance d'une certaine solidité sous les chandelles et surtout d'un jeu au pied long. Il reste que ce n'est pas un spécialiste du poste, pas besoin pour s'en convaincre de se rappeler de la demi-finale de 2007 contre les Beefs.

Plus grave Le lièvre a bâti son discours sur la nécessité de produire du beau jeu, la mise à l'écart de Médard sonne le glas de cette ambition.

Ami tu l'as compris, la formule mot-clé de ce vendredi soir de novembre au Stadium sera : occupation du terrain. Le problème c'est que la touche Bok est au top et le jeu au pied des Bleus en général défaillant. En défense des garanties, du côté offensif, Mermoz et David peuvent créer des brèches, pour le reste ifaut s'attendre à un score meublé par les fautes des uns et des autres...

Aussi on risque de s'y emmerder et de s'y péler (d'où opération antigel dès 17 heures)  mais on y sera !

Adiu

 

Commentaires

Damien Traille, que j'adore, en 15, franchement ça me file des frissons. Pour le reste, wait and see, en souhaitant à Trinh-Duc un trés bon match.

Écrit par : Fran | jeudi, 12 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu