Avertir le modérateur

dimanche, 10 janvier 2010

Invictus : apologie de la triche ?

Difficile d'échapper à la frénétique et envahissante campagne de promotion du dernier film de Clint Eastwood : Invictus.

Le film a tout pour séduire, un grand réalisateur, un personnage quasi-légendaire au centre du sujet, passé de l'ombre à la lumière, Nelson Mandela, et en toile de fond, servant le propos d'une Nation unifiée grace à un sport : le rugby.

Même si dans les prochains mois il sera davantage question de foot et d'Afrique du Sud, l'amateur de gonfle est confusément flatté de voir son sport sur le devant de la scène.

Le sujet du film ressemble à une succes story à l'américaine avec tout ce qu'il faut de manichéisme, un chef d'Etat noir, s'appuie sur une équipe d'un sport de blancs, pour assurer la réconciliation nationale, avec, happy end oblige, la gentille équipe de blancs qui gagne à la fin.

On va dire que je caricature, comme d'hab, il est vrai que je n'ai pas vu le film, qui sort le 13 janvier, mais c'est quand même l'argument principal de la promo et même de la LNR.

Si tout le monde peut se réjouir qu'un sport, en l'occurence le rugby, serve de ciment à une société post-apartheid en construction, il faut tout de même veiller à ne pas en faire trop sur les vertus morales d'une équipe incarnant un pays et soutenu par son leader charismatique.

Le monde du rugby sait que les Boks ont usurpé leur titre en 1995 et n'ont reculé devant rien pour le remporter.

Les Bleus se font voler leur demi avec deux essais refusés parfaitement valables et un essai bok imaginaire, on dit merci qui ? Merci Derek Bevan, lui même remercié d'une belle montre en or. Il a pas attendu 50 ans... La défaite des Bleus était d'autant plus rageante qu'il paraissait armé pour aller au bout, avec une équipe ayant, exploit jamais égalé, battu les Blacks chez eux deux fois, c'était en 1994, evec l'essai du bout monde à la clé !

Quant à la finale contre les Blacks, la plupart des joueurs ont subi une intoxication alimentaire, sciemment organisée. C'est donc une équipe affaiblie qui a rencontré des Boks galvanisés, soutenus par un peuple en construction (les travaux continuent...).

Les Boks sont devenus champions du monde du rugby en bafouant la plupart de ses valeurs, sans compter la pauvreté du jeu Bok exerçant une influence mortifère sur notre sport. Tout cela au moment même où les instance de ce sport avaient décidé qu'il devienne professionnel. On a connu meilleurs auspices.

Si la morale politique peut se satisfaire de cette victoire tronquée, la fin l'emportant sur les moyens, la morale sportive ne peut que la réprouver. Pieenar et les siens accédent au rang d'héros modernes quand la main d'Henri lui assure une double destination, celle des cachots de l'histoire sportive et celle de l'Afrique  du Sud.

14:37 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (30)

Commentaires

Il est difficile de te contredire sur la morale sportive (tellement j'ai pleuré avec l'essai refusé de Benazzi) cependant voyons ce film comme une oeuvre et non comme un documentaire.
Cela reste tout de même une belle publicité Mondiale pour notre sport.
La deuxième partie du film est très tournée vers le terrain et la gonfle avec de belle image au coeur et au ras du sol

Attendons, visionnons et profitons

PS : n'oublions jamais l'état de certains adversaires lors d'une certaine finale en 1998 ....

Écrit par : Antoine | lundi, 11 janvier 2010

Je suis d'une certaine façon d'accord avec votre article, surtout après avoir vu le film.

Cependant, une chose qui sort de ce film est la nécessité pour un pays en construction, comme ce fut le cas de l'Afrique du Sud à cette époque, de se voir décerner un titre qui pourrait changer le regard qu'on lui porte. Plus que cela, unifier son peuple en son sein même.

Qu'aurait pu apporter ce titre à la France, si ce n'est un titre de plus? Les moyens ne sont certes pas justifiés, mais si la nation a pu se servir de cela comme d'un tremplin vers un avenir meilleur, doit on blamer Mandela?
Aujourd'hui, on n'envisage le sport que comme un revenu, mais il y a parfois plus profond que ce simple aspect.

cordialement

Écrit par : quentin | lundi, 11 janvier 2010

@Quentin ; l'avenir meilleur promis par ce film dont tu parles on l'attend toujours en AFS et on l'attendra longtemps. Tout ça est idéologique, le match comme le film, comme vos propos.
Loin, très très loin des réalités d'aujourd'hui en AFS

Écrit par : Topin | lundi, 11 janvier 2010

comment 20mn se permet d'écrire n'importe quoi sans preuve ? :"Les Bleus se font voler leur demi avec deux essais refusés parfaitement valables et un essai bok imaginaire, on dit merci qui ?"
Les Français auraient dû gagner leur demi, les 2 essais refusés c'est de l'invention

Écrit par : fred 92 | lundi, 11 janvier 2010

"PS : n'oublions jamais l'état de certains adversaires lors d'une certaine finale en 1998 ...."
??????????
quel état???
si je pense à france brésil '98 ca me fait bien rire..........

Écrit par : plop | lundi, 11 janvier 2010

Avant 1995, en AFS, le foot c'était pour les non-blancs, alors que le rugby était réservé à l'élite blanche ........ La CDM 1995 a "ouvert" le rugby aux non-blancs, et de ce fait, a servi de "ciment" pour la nouvelle nation d'AFS ...... Pour avoir été en Juin 2005 en AFS, et après avoir suivi les 2 tests à Durban et à Port-Elisabeth, je peux témoigner de la vigueur de l'engagement pour le rugby. Dans le ghetto de Port-Elisabeth, reçu avec chaleur dans la NDZONDELELO HIGN SCHOOL , nous avons pu assister à un match de rugby entre 2 écoles, et vu l'enthousiasme pour le rugby et ses valeurs ...... Cette journée reste gravée à jamais dans nos coeurs ...... Alors que les critiques "professionnels" se taisent quant il ne s'agit que d'un film, avec son histoire .........

Écrit par : papy54 | lundi, 11 janvier 2010

Je savais que la France se ferait une nouvelle fois enfler par les arbitres anglo-saxons : mission accomplie. Vous salissez l'honneur du drapeau messieurs du rugby en acceptant ces sodomies appelées "matches de rugby internationaux". S'il fallait une preuve que le sport triche quand la politique s'en mêle, ce tournoi en sudaf en fut un merveilleux exemple.

On se souvient l'année passée de quelle façon les clubs français furent expulsés des coupes d'Europe afin que les revenus de la compétition tombent dans les poches des clubs du Royaume-Unis. Mais vous êtes coupables de vous êtes tus durant des décennies, voire un siècle. Vous ne méritez pas de porter un maillot frappé du coq. Vous faites honte.

Écrit par : Auguste | lundi, 11 janvier 2010

Je pense que ce film a été fait seulement pour la gloire de MANDELA qui est viel homme maintenant et c'était à mon avis le seul film a faire avant qu il disparaisse de cette planéte pour rejoindre une planéte ou il va etre recu comme un grand seigneur qu il est. La triche bien mon DIEU ce n est un drame car on sait très bien qu en sport tout n est pas blanc partout et qu il y toujours des choses qui se passent sous la mélée qui n est pas toujours très nette alors passons sur ce probléme et disons que nous lui devons beaucoup et éspèrons que l AFS saura fare un bon acceuil à tous les sportifs lors de la coupe du monde de foot.

Écrit par : Edouard | mardi, 12 janvier 2010

C'est agréable de lire des opinions, fondées sur du concret, qui vont à contre-courant du politiquement correct.

Écrit par : Fran | mardi, 12 janvier 2010

Auguste est sans nul doute un de ces "footeux" qui est fier de la qualification de la France pour la CM 2010 en AFS ..... Bravo à Henry pour ses 2 mains et son arrogance en voulant reporter la faute sur l'arbitre ......... Auguste fait sans doute partie de ces "gogos" qui versent de l'argent à ces "pauvres footeux", lesquels s'empressent de ne pas payer d'impôts en France et de donner des "leçons" aux français, style Henry, Thuram, Viera, Zidane ......

Écrit par : papy54 | mardi, 12 janvier 2010

Papy 54 : Non Auguste est un ancien joueur de rugby. Que vient faire le foot dans cette histoire ? Je ne dresse pas les sports les uns contre les autres. L'effort du joueur de foot ne me paraît pas moins éloquent, moins élogieux, moins emballant que celui du joueur de rugby sous prétexte que son salaire est dix fois supérieur. Je ne mesure pas la beauté du sport à l'aune de l'argent. Je réaffirme simplement que cette chronique est un vrai bol d'air, que le politiquement correct me fatigue. Que la France aurait éliminé l'Afsud si l'équité, cet honneur du sport, avait été respecté. Amen.

Écrit par : Auguste | mardi, 12 janvier 2010

Ca n'est qu'un film. Peu importe le résultat des boks ou le fait que Benazi se soit fait refuser un essai. On parle dans se film de tolérance, d'unité... Clint Eastwood aurait pu choisir un autre pays, un autre sport, d'autres personnalités... il aurait sans doute exprimé les mêmes choses.

Ensuite, rubystiquement parlant, il me semble que l'Afrique du sud n'a rien à prouver à personne. Ils ont et ont eu de grands joueurs de rugby qui n'ont pas, à mes yeux, à se justifier de leur palmarès. Ils le méritent.

La France a eu son heure de gloire dans d'autre sports, elle l'aura aussi en rugby c'est certain. Juste un peu de patience! :)

Écrit par : Francois | mardi, 12 janvier 2010

Et vous n'en avez pas assez de jouer les pleureuses ? Il y en a (certains) ici qui sont d'une totale mauvaise foi. Que dire de nos adversaires All Blacks en quarts de la coupe du monde 2007, qui sans cet en-avant non sifflé de Traille pour Michalak remportaient la rencontre ?

Toujours chez les Blacks, pour ce qui est du soit disant empoisonnement en 1995, c'est Borthwick, qui a lancé la rumeur, qui est un journaliste NZ. Un peu comme si Thierry Roland donnait son avis sur France-Italie...

Le comble de la mauvaise foi est sans doute l'avis tranché que donne le blogger de Rugby Band lui-même sur Invictus "On va dire que je caricature, comme d'hab, il est vrai que je n'ai pas vu le film": ça c'est simplement fantastique. :D

Écrit par : Le Flanker | mardi, 12 janvier 2010

" il est vrai que je n'ai pas vu le film"
Et 20minutes relaie ce site ?

Écrit par : Jojo | mardi, 12 janvier 2010

et au fait, c'est un film qui raconte une histoire pour que l'on souhaite content de ce que le vient de voir!!

Écrit par : bois | mardi, 12 janvier 2010

Bah, on avait bien vu que ce n'était pas clean...mais le rugby "devait" aussi au Sudaf, alors...c'est du passé!

Écrit par : kelonarion | mardi, 12 janvier 2010

".....c'est plein de clichés"..." ..." les bocks , c'est que des tricheurs...."...."benazzi a été volé"....." sont pas crédibles dans le role ......" ect ect ect

tout ca c'est vrai .....y compris le fait que RIEN n'a changé en ADS ( t'as raison Topin !)

Parce que rien n'a vraiment changé en AFS .suffit de suivre le super 12 sur place pour voir que dans les stades il y a 99,99% de blancs .Suffit de discuter avec des boites sud af pour se rendre compte que les blacks sont quasi tous à des postes basiques et sans qualifs ect ect....

Et pourtant , ce film est un sacré hymme à notre sport messieurs ! même si derriere ,c'est Cineccita et qu'un seul coup de pied dedans suffirait à tt faire tomber parce qu'il reste l'essentiel à savoir que pour un temps , celui d'un match, "la plupart des sports rassemblent les foules , le rugby lui les réunis"

Quant à Nelson , bien joué pour avoir compris que le pouvoir est fait de symboles.....
Finalement , il manquait que la musique de Hugh Massekela

Écrit par : wiwi | mercredi, 13 janvier 2010

"Le sujet du film ressemble à une succes story à l'américaine avec tout ce qu'il faut de manichéisme, un chef d'Etat noir, s'appuie sur une équipe d'un sport de blancs, pour assurer la réconciliation nationale, avec, happy end oblige, la gentille équipe de blancs qui gagne à la fin."

Effectivement, vous n'avez pas vu le film.
Car le cinéma d'Eastwood, tout simpliste qu'il paraît, est fait de fausses apparences, et d'évidences à gratter. En témoigne, par exemple, "Le maître de guerre", un des films les plus anti-militaristes qui soit. Ou "Impitoyable", charge énorme contre certains aspects de la culture et de la politique américaines.
"Invictus" est un film sur l'altérité, sur la notion de connaissance de l'autre, sur l'acceptation, sur le fait qu'un adversaire n'est pas un ennemi, et qu'un ennemi peut devenir un partenaire. Ce n'est absolument pas un film sur le rugby, tout comme "Million dollar baby" n'était pas un film sur la boxe. Il ne faut pas confondre le propos et l'arrière-plan qui le sert. "La peste" de Camus est un roman sur le nazisme, pas sur une maladie...

Écrit par : Kevin | vendredi, 15 janvier 2010

merci kevin... vous relevez le niveau...gna gna gna mais c'est nous qu'on aurait du gagner... n'en avez-vous pas marre?????

Écrit par : mb | dimanche, 17 janvier 2010

C'est du cinéma, c'est une HISTOIRE!! Effectivement loin de la réalité...Je suis d'accord avec Kévin :ce n'est pas un film sur Mandela (c'était pas Dieu quand même!!) ni un film sur l'apartheid (loin d'être aboli) ni sur le rugby (même si c'est bien filmé, je déteste, j'ai l'impression de prendre des coups), c'est tout le savoir-faire du réalisateur pour essayer de faire partager des sentiments humains et de mieux les comprendre...si ça vous fait pas réfléchir un peu sur la condition humaine, c'est tout à fait dommage. C'est vrai que je ne comprends rien au sport que je déteste en général!

Écrit par : ANNE | dimanche, 17 janvier 2010

Je suis absolument d'accord avec Kévin.

Si certains parviennent à réduire le film au statut de film de rugby, alors ils n'ont rien compris au film.
Si d'autres encore soutiennent que ce film pue le politiquement correct et suit un schéma classique et repoussant de niaiserie, alors ils n'ont rien compris au film non-plus, ils ont vu ce qu'il attendaient de voir, ce qu'ils avaient envie de voir : un film qui les conforterait dans leurs idées.

Concernant la tricherie, je souris bêtement en lisant la majorité d'entre vous. Notamment Auguste qui, non-content d'exalter ses sentiments personnels comme s'ils les tenait de Dieu lui-même, tient particulièrement à paraître pitoyable. Monsieur Auguste, cher amoureux de rugby, lorsque vous souhaiterez intervenir à nouveau sur le débat, je vous sied de bien vouloir "réfléchir" avant de critiquer. Réfléchir, c'est mettre en mouvement ses pensées, les confronter et juger partialement de la pertinence de chacun, un processus que tout le monde ignore aujourd'hui. Avez-vous réellement "réfléchis" sur la question ? Je pense que non. Réfléchir est plus compliqué que de s'abandonner à ses sentiments propres afin de satisfaire le besoin d'imposer nos ressentiments aux autres. Souvenez vous-en.

Pour revenir au film, je pense que ce film constitue ni un appel ni une leçon, mais un simple exemple de ce que peut inspirer le sport aux gens. Le pardon, le respect et la tolérance sont ici le cœur du film. Si vous n'y voyez qu'une niaise apologie de la victoire d'un peuple, vous devriez y "réfléchir", ceci ne conte pas la victoire d'un peuple, ni même un nouveau départ en Afrique du Sud, mais un simple exemple d'humanité. Quand est-il dit, chuchoté ou sous-entendu dans le film que cette victoire changerait le pays ? Vous vous faites des idées, ceci n'était qu'un calcul humain, une base sur laquelle Mandela pourrait continuer à travailler. Il fallait quelque chose d'aussi puissant. Peut-être que l'Afrique du Sud actuelle ne ressemble pas au phare éclairant le monde, mais sans cette victoire, d'immenses progrès n'auraient pu être accomplis. Ne démentez pas que les divisions raciales soient apaisées dans le pays. J'en lis un démontrant que si sous le prétexte abusif que les blancs remplissent les stades lors des matchs de rugby et que les noirs occupent le bas de la hiérarchie au sein du monde professionnel. J'aimerais monsieur que vous nous exposiez ceci en détaillant, ça m'intéresse. Et quand bien même une partie se révèle vraie, peut-on en conclure la suite ? Peut-on deviner une division raciale ? Je crois que non. Lorsque vous aurez des arguments et de véritables pensées à m'opposer, je suis tout ouïe.

Écrit par : Gary | dimanche, 17 janvier 2010

en voilà des discussions sur un film. je n'ai pas l'arrogance d'affirmer que finalement Clint Easwood a su montrer ses qualités de realisateur. A bien maitrisser le sujet et fait preuve d'un choix exellent dans son sujet.
Mais je lele pense fortement.
qu 'il y ait triche ou non n'a guére d'importance il y a eu d'autres coupes du monde depuis.
Et tricher dans un sport n'est pas glorieux les drogués du vélo en paient le prix fort, sans parler des joueurs de foot qui s'ecroulent en plein matchs et j'en passe. ce qui est important il me semble c'est de ne pas tricher dans sa vie de rester sur ses convictions et Mandela a su respecter cela.
le film n'est pas qu'un film sur le rugby messieurs qui vous insurgés avant de l'avoir vu. c'est un film sur les hommes et ne dit on pas que c'est un sport de gentleman...
j'aime regarder le rugby et maintenant je me souviens avoir été décu lors du match; mais franchement je l'avais oublié..; allez voir le film.

Écrit par : bossu jl | lundi, 25 janvier 2010

en voilà des discussions sur un film. je n'ai pas l'arrogance d'affirmer que finalement Clint Easwood a su montrer ses qualités de realisateur. A bien maitrisser le sujet et fait preuve d'un choix exellent dans son sujet.
Mais je lele pense fortement.
qu 'il y ait triche ou non n'a guére d'importance il y a eu d'autres coupes du monde depuis.
Et tricher dans un sport n'est pas glorieux les drogués du vélo en paient le prix fort, sans parler des joueurs de foot qui s'ecroulent en plein matchs et j'en passe. ce qui est important il me semble c'est de ne pas tricher dans sa vie de rester sur ses convictions et Mandela a su respecter cela.
le film n'est pas qu'un film sur le rugby messieurs qui vous insurgés avant de l'avoir vu. c'est un film sur les hommes et ne dit on pas que c'est un sport de gentleman...
j'aime regarder le rugby et maintenant je me souviens avoir été décu lors du match; mais franchement je l'avais oublié..; allez voir le film.

Écrit par : bossu jl | lundi, 25 janvier 2010

Triche pas triche... Dieu que les français n'ont point de conscience quand ils se sentent floués... Tout arbitre respectueux de l'équité et respectable aurait refusé l'essai de Benazzi entaché d'une faute

mais nous sommes français et cette faute commise par Benazzi, alors qu'il aplatissait, en 2 temps, "sur la ligne" mais pas dans le mouvement... nul français n'a voulu et ne veut toujours pas la voir... préférant crier au scandale et à la tricherie....

Alors messieurs les français... de l'humilité et du respect

Écrit par : Raymond Matabosch | vendredi, 29 janvier 2010

J'ai adoré le film moi en tout cas en dépit de tout ce que vous dites !

Écrit par : coupe du monde 2010 streaming | jeudi, 17 juin 2010

This can be what I am looking for. This is what I call quality. The details provided here is usually to the most successful. I must say you will need invested it slow in showing these content together. They are related to your topic. I shall recommend this kind of to all and to all of my friends. I will go back here to examine the amount of give good results. I appreciate you for making this specific transpire.

Écrit par : tiffany jewelry | mercredi, 04 mai 2011

le film invictus est une honte, la demi finale par exemple contre les français, les 4 mêlées écroulées devant la ligne alors que trois suffisent pour un essai de pénalité, une honte cet arbitrage à la maison...ca il n'en parle pas, biensur dans le film et on ne aprle pas de la finale, avec l'intoxication alimentaire des all blacks causé par une cuisinière sud africaine, l'affaire étouffée mais bien connu sur le net, ca aussi on ne le voit pas sur le film, mr mandela paix à votre ame mais vous auriez du refuser ce film...

Écrit par : sandrine | lundi, 09 décembre 2013

Coucou

Écrit par : Moicmoi | lundi, 10 mars 2014

J'aime bien votre blogging, il vous laisse ce commentaire pour vous aidée à le maintenir à jour.

Écrit par : bonus de pari sportif | lundi, 12 mai 2014

Il est exceptionnelle votre blogging, prompte, pratique, nous l'aime bien, est ce que la fabrication d'un tel blog est gratuite ?

Écrit par : cote match france | dimanche, 15 juin 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu