Avertir le modérateur

mardi, 23 mars 2010

Le petit Grand Chlem du grand Béziers

Ils l'ont fait ! Les Bleus se sont hissés sur le toit de l'Europe du rugby, mais l'accessible Mont Blanc n'est pas l'Himalaya vierge de toute présence française.

C'était même leur objectif à demi-caché, les Bleus remportent le Tournoi 2010 et empochent avec leur 9 ème Grand Chlem. Du coup tout le monde il est content et oublie que le Lièvre avait dit des Irlandais, chlemards en 2009 qu'ils avaient produit un "rugby négatif", les Bleus s'y sont mis. Le français  à près tout n'est pas plus con qu'un irlandais, mais au lieu de vouer un culte à saint Patrick, il le voue à Saint Marc, le roi du nettoyage des cerveaux rugbystiques.

Un Chlem s'est rentrer dans l'histoire du rugby hexagonal, mais il y a gros à parier (un jambon espagnol par exemple) que nos lointains successeurs ignoreront tout des lignes arrières tandis que la postérité magnifiera un pack  devenu légendaire Mas, Servat...

Qui à part deux ou trois biterrois égarés à Sauclière se souvient des trois-quarts du Grand Béziers ? Personne ! Alors que chacun peut sans trop solliciter les quelques neurones encore en état de fonctionner citer la garde de fer biterroise :  Palmiè la fourchette, Estève le bagnard, les frères  Vaquerin, Pierrot le fou, Paco etc.

Forcément on est partagé . Si la victoire sur les Beefs est toujours belle, la fin l'emportant sur les moyens, la pauvreté du non-jeu produit inquiète.

Hormis une réception plutot emballante contre les irlandais, rien ou si peu à se mettre sous la dent.

Une laborieuse mise en bouche contre des Ecossais privés de première ligne de ce nom, un Galles-France aussi échevelée que la gagnante de l'Eurovision 1965, un France-Italie distrayant et enfin un France-Angleterre crispant.

A côté du "on verra match après match" ou du ce "soir l'important c'était les 4 points", l'un des lieux communs rugbystiques (mais pas que) est le fameux "ça va se jouer sur des détails". Et c'est vrai que contre les Beefs, les Bleus étaient dans le commerce de détail, construisant une victoire sur une poignée de melée écroulée, un drop chanceux et profitant côté beef d'une touche rapide mal jouée ou d'un surnombre mal négocié.

Si tout le monde souligne dans la confection du collier à Cinq perles le rôle joué par la mélée et la défense hérissée des Dusautoir, Bonnaire, Pierre..., on oublie un peu vite qu'une équipe prétendument à l'agonie, celle des Beefs, a rivalisé dans ces secteurs après que sa mélée fut rééquilibrée en seconde période et a même fait mieux que les Bleus dans le secteur défensif, puisqu'elle n'a pas encaissé le moindre essai et n'a même jamais été menacée sur sa ligne.

Si la defense tricolore est à louer, avec vue sur mer, Inglorious Bastareaud a une lourde responsabilité sur l'essai, oublieux qu'une bonne défense est avant tout collective. mais on y reviendra à l'heure prochaine de tirer le bilan de ce tournoi.

En attendant, s'il est vrai que le rugby commence devant, il faudrait aussi penser à préciser qu'il continue aussi derrière.

Adiu, santé et prospérité.

 

 

Commentaires

mais qui a dit "Alors de grâce les gars, pour cette seule et unique raison il vous faut gagner ! Le reste (la tactique, le jeu, les joueurs, le titre, la prime, la cuite...) on s'en fout." ? n'est ce pas toi ?
plus que jamais tu me parait être une belle "pibe"

Écrit par : coulom | mercredi, 24 mars 2010

Etes vous si sur que ça qu'il n'y avait pas de 3/4 dans le grand Béziers ?

Pourtant il est difficile dans la mémoire du rugby français de faire l'impasse sur des Jack Cantoni, pepito Navaro, Séguier, pépette etc

Écrit par : denjean | jeudi, 25 mars 2010

Effectivement, le jeu à parfois été pauvre, mais j'y vois quand même des motifs de satisfaction qu'il serait bon de relever (comme les mêlées du grand Béziers) :
- gagner en ayant produit peu de jeu laisse démontre que l'équipe a encore une grosse marge de progression. Tous les joueurs l'ont dit pendant le tournoi.
- il y 2 ans, on tirait la sonnette d'alarme en disant qu'on n'avait plus de 1ere lignes dignes de remplacer la génération De Villiers / Marconnet / Milloud. C'est chose faite maintenant. Bravo M. Retières !
- la charnière a réalisé de gros progrès. Le staff a toujours résisté aux critiques vis à vis de Parra/Trinh Duc ; on peut toujours y trouver à redire, mais ils sont en passe de réussir leur pari et d'accumuler de la confiance. Foi d'Aimé Jacquet, c'est la marque des grands entraineurs de persister dans leurs convictions pour...gagner.
- Je pense que ce groupe est en train d'acquérir une grande confiance. Contre les Anglais, le match n'a pas été beau, il faut bien le dire, mais l'expérience accumulée sur ce genre de match (= où on avait tout à perdre et l'adversaire tout à gagner) sera TRES utile pour la CdM, et ce dès le 1er tour (il faudra se palucher les NZ, je le rappelle, et donc perdre aucun autre match...et encore plus en 1/4 contre ces mêmes Anglais.

Voilà, pour ajouter un peu de positif...!

Écrit par : RUGBYONE KENOBI | lundi, 29 mars 2010

Bien sûr que nous aurions aimé quatre ou cinq essais marqués, deux des avants qui auraient destronché la mêlé british des 22 dans l'en-but et deux essais à "cent passes" de trois quarts faisant mettre le museau dans l'herbe à leurs homologues britons... Mais ils ont gagné avec leur moyen, leur coeur et les adversaires qui avaient oublié d'être des Rosbeefs!

Écrit par : kelonarion | lundi, 29 mars 2010

Bien sûr que nous aurions aimé quatre ou cinq essais marqués, deux des avants qui auraient destronché la mêlé british des 22 dans l'en-but et deux essais à "cent passes" de trois quarts faisant mettre le museau dans l'herbe à leurs homologues britons... Mais ils ont gagné avec leur moyen, leur coeur et les adversaires qui avaient oublié d'être des Rosbeefs!

Écrit par : kelonarion | lundi, 29 mars 2010

Petite reponse du Grand Beziers...Fabre, Cantoni,Andrieu,Cabrol ont etés international..et j'en passe.Mais le probleme n'est pas la.Le rugby se joue et se gagne devant.Si la France gagne avec realisme comme contre les Anglais..c'est qu'enfin elle a compris...et il serait temps...que ce n'est pas un sport de fillettes et que toutes les grandes nations championnes du Monde ont gagnés devant ( les boks..2 fois,les Anglais,1 fois, les Australiens 2 fois...qui dit mieux...) aucune victoire passant par un jeu d'arriere.Alors je pense qu'il etait emps enfin...de reflechir a notre style de jeu..totalement impuissant depuis des decennies et des decennies.Je rigole encore de revoir la demi contre l'Angleterre en coupe du monde 2007 et 2003....ecrasés par des tracteurs...qui gagne...et au passage les arrieres Anglais n'ont rien a envier aux Français.....du tout.

Écrit par : fabre | jeudi, 06 mai 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu