Avertir le modérateur

jeudi, 10 mars 2011

En attendant Italie-France : la dolce vita

Tout ou presque a été dit sur Angleterre-France, l'inverse comme son contraire, voire les deux en même temps.

Aussi pour une fois, on va faire court et simple ce qui va satisfaire amplement les deux-trois benêts qui me reprochent de faire trop long, du coup ils pourront me rincer en terres galloises.

1. Les Bleus sont chatards, ils auraient pu prendre cher, beaucoup plus cher avec quelques essais en plus dans la musette.

2. Les excuses habituelles (le top 14, l'état de fatigue des joueurs etc.) doivent immédiatement être remisées dans l'armoire à connerie déjà bien remplies par la pensée Lièvremontesque :

one : les Beefs jouaient le week end d'avant quand les Bleus étaient au repos

two : ils sont où les clubs Beefs en H Cup ? Va falloir arrêter de nous bassiner avec le niveau du Top 14 qui ne permet pas d'avoir une bonne équipe nationale, deux ans d'affilée 4 clubs en quart de Heineken Cup dit assez la supériorité du top 14 Orange sur l'Aviva Premiership (je ne touche rien sur la pub). Quant au nombre de joueurs étrangers s'il est supérieur en France par rapport au Royaume-Uni,  de nombreux clubs anglais comptent des Blacks, des Boks, des Kiwis et d'autres locuteurs Pacifiques de la langue de Shakespeare. A part les costumes en tweed du Prince Charles, le 100% britiche c'est fini depuis bien longtemps.

tea : pas une seule fois les Bleus n'ont franchi, ce qui renvoie immanquablement à la problématique Bastareaud-Picachou, dans ces conditions pour planter un essai il faut s'en remettre à la bonne volonté d'un rebond ou à l'adresse du Rombalair clermontois, autrement dit croire au néant.

for : derrière ça va toujours à deux à l'heure, ils se caguent dessus dès qu'ils ont une gonfle en main.

and

Just tea for two
And two for tea.
..

3. Les erreurs de casting continuent.

Le Lièvre nous ressort de la boîte en cire Chabal, de l'avis de tous en petite forme, pour affronter la plus grosse équipe du Tournoi.

Alors forcément l'homme sandwich finit en miettes mais se retrouve titulaire le coup d'après et renvoie Harinordoquy qui a fait un gros match sur le banc. En termes de management sportif plus nul à par Bayonne franchement on voit pas.

Tiens, à propos de Bayonne avec Huget, c'est clair, c'est définitivement le nouveau chouchou du Lièvre, sa dernière carotte préférée.

Le Lièvre dit qu'il faut lui donner du temps.

C'est vrai qu'il reste, allez 4 ou 5 matchs, avant d'affronter le diable Black at home, ça ne fait que  3 ou 4 ans qu'il nous sort la même rengaine, souvent sifflotée pour couvrir la nullité de Trinh-Duc, qui c'est vrai progresse, il a fait deux bonnes chandelles et un coup de pied bien dosé dans le dos de la défense.

Et pendant ce temps là Flood animait le jeu, au large, au près, au pied, jouait dans sa zone, pour finalement ouvrir une superbe brèche pour Ashton. Et il était où Trinh-Duc ? Bloqué quelque part dans le couloir du temps entre Jacquouille et Jacquard ?

Jacquouille il est, Jacquouille il restera, et tout ça finira en quenouille !

Quant à Chabal et Huget, c'est ni pile, ni pile-poil, juste poil.

 

Faisont fi du passé et les yeux dans les yeux regardons ensemble l'azur radieux du ciel romain, même si on n'est pas obligé de se tenir par la main.

Contre l'Italie jamais les Bleus n'ont perdu dans le Tournoi, ce serait une très mauvaise idée de commencer maintenant et comme la dernière idée que le Lièvre a croisé, et encore ce fut rapide, remonte à Hugues Capet on peut dormir tranquille.

Semper Invictus

 

XV de France

Médard - Huget, Rougerie, Jauzion, Clerc - Trinh-Duc, Parra - Bonnaire, Chabal, Dusautoir (Cap.) - Pierre, Nallet - Mas, Servat, Marconnet.
Remplaçants : Ducalcon, Guirado, Thion, Harinordoquy, Thomas, Traille, Poitrenaud. Domingo

XV italien : Masi ; Benvenuti, Canale, Garcia, Mi. Bergamasco ; (o) Orquera, (m) Semenzato ; Barbieri, Parisse (cap), Zanni ; Del Fava, Dellape ; Castrogiovanni, Festuccia, Lo Cicero.

Remplaçants: Ghiraldini, Perugini, Geldenhuys, Derbyshire, Canavosio, Burton, McLean.

 

Commentaires

Et ben voilà c'est fait : Le Lièvre et tous ses joueurs ont eu l'idée de perdre pour la première fois contre l'Italie.

Mention spéciale à Huget : le seul homme qui récupère le ballon dans le terrain puis regarde l'arbitre et enfin mets le pied en touche et ne comprends pas pourquoi on donne la touche aux Italiens ...

Écrit par : Antoine | lundi, 14 mars 2011

Vite, vite, un billet comme on l'aime !

Cela dit, c'est moins drôle désormais : la presse dans son ensemble finit par se réveiller, et semble d'un seul coup comprendre ce que tout le monde voyait et que vous dénonciez avec justesse sur votre blog.

Mais c'est toujours bon à lire, et ça permet de passer la frustration de voir les arlequins appelés, et Pikachu and co laissés à la maison !

Écrit par : Pierre | lundi, 14 mars 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu