Avertir le modérateur

lundi, 14 mars 2011

La dolce vita vire au cauchemar : non mea culpa

On savait le Lièvre nul, on découvre qu'en plus il est menteur, lâche et veule.

Première défaite des Bleus face à l'Italie dans le Tournoi, il n'y est pour rien, pas sa faute.

Erreurs de casting à répétitition chez les Bleus, pas sa faute.

Jeu proposé proche de l'indigence, ce sont les joueurs qui n'y comprennent rien, pas sa faute.

La ficelle est un peu grosse, le Lièvre qui avait jusque là une image sympa, il est incompétent certes, mais sympa, vient en quelques mots de se rendre odieux en fuyant ses responsabilités et en chargeant les joueurs. Il est vrai que Laporte était passé expert dans la chose, voilà qui les rapproche dans leur nullité, passée, présente et à venir.

Là où ça coince, c'est que c'est le Lièvre choisit les joueurs et a la première responsabilité du non-jeu qu'ils pratiquent.

Qui a décidé contre le sens commun de placer cette pipe de Rougerie le roubaleur au centre ? Placer un coffre à ballon à l'aile est déjà discutable,  au centre c'est suicidaire.

Qui a décidé de reconstituer la paire de centre Jauzion-Rougerie dont les lacunes ont éclaté face à l'Australie ?

Qui a titularisé Chabal à cours de forme ?

Qui a mis sur la banc Harinordoquy pour faire jouer Chabal ?

Qui a rappelé les trentenaires de l'ère Laporte (Marconnet, Traille et Thion) ?

Qui s'obstine à maintenir le néo-chouchou Huget, dont l'erreur coûte la victoire ?

Qui a injustement  mis au placard pendant deux ans l'indiscutable Bonnaire pour placer le chouchou Oueadrogo ?

Qui nous bourre le mou match après match sur les progrès réalisés par Trinh-Duc ?

Qui place et déplace Parra présenté comme le patron ?

Qui a taillé un costume trop grand Pour Dusautoir, dont il est désormais évident qu'il incapable d'être un leader dans la tourmente.

Qui ballade Traille à l'arrière, puis au centre puis à l'ouverture ?

Qui a oublié Picachou et Malzieu ?

Demain on pourra pareillement interroger :

Qui a appelé Estebanez, Marty et Palisson, joueurs au mieux moyen au niveau international ?

Qui sanctionne un joueur n'ayant pas joué contre l'Italie (Poitrenaud) ?

Qui va carboniser Schuster, trop tendre pour le haut niveau comme il est en train de carboniser Guirado ?

Plus largement qui nous assénait hier que "le groupe vit bien", que l'équipe progresse, que le traumatisme de l'Australie est dépassé, qu'il y croit encore, qu'il est satisfait des joueurs, de la cuisine à Marcoussis, du degré d'hygrométrie des douches, du Ph de la pelouse, du degré de gonflage des ballons, du bon comportement des sacs à placage à l'entraînement etc...

La réponse tout le monde la connaît et surtout ceux qui l'ont placé là, étrangement discrets.

La tactique de l'écran de fumée n'abuse que le couillon, on vire deux-trois ex-cadres, pour un pitoyable c'est pas moi c'est eux !

En un mot : minable !

L'incompétence, l'incohérence, la mauvaise foi de Lièvremont, sont moins troubles qu'un jaune à l'apéro. On a la faiblesse de croire que les joueurs le savaient depuis bien longtemps, cela explique sans doute leur peu d'engagement général.

Qui irait mourir sur le pré pour un tocard pareil ?

Après ce pénible épisode italien, le lièvre a sans doute perdu les rares soutiens qu'il avait.

On a beau porter haut les couleurs de l'esprit de contradiction, pour une fois on restera dans le confort de la majorité puisqu'elle a nous rejoint.

 

 

Commentaires

Ce concentré de rage et de frustration est tout bonnement délicieux. Les pauvres joueurs qui n'y sont pour rien, on croirait entendre des "analystes" footballeurs.

Écrit par : toto | lundi, 14 mars 2011

Ce sélectionneur est une des plus grande honte du Rugby français. Un concentré de lâcheté comme jamais vu avec son maintenant célèbre : "les joueurs ont mal joués qu'ils se démerdent". Honteux !!!

Écrit par : bartoua | lundi, 14 mars 2011

Je vois que vous vous êtes bien défoulé en écrivant cet article meurtrier pour un homme qui, à défaut de beaucoup de sportifs, ne pratique pas la langue de bois et assume quand il faut assumer.
Certes sa réaction semble sévère et pour le moins injustifié dans certains cas (Poitrenaud) mais rien ne justifie un tel acharnement sur une personne.
Je partage votre point de vue sur beaucoup d'aspects au niveau du jeu mais de là à aller s'attaquer à un homme de la sorte, je pense que vous devriez avoir honte.
Le rugby est un sport qui continue de véhiculer des belles valeurs et notamment le RESPECT, qui est certainement la plus importante.
Vous devriez en faire preuve avant de vous lancer dans l'écriture d'un tel article qui n'est ni plus ni moins de l'acharnement provoqué par une grande déception après un non-match de notre équipe. Mais cela arrive et il ne faut pas oublier que ce n'est QUE du sport à la base et que le victoires et les défaites en font parti.
Un peu plus de retenu aurait été appréciable. Merci

Écrit par : C.B | lundi, 14 mars 2011

Un délice ce billet doux
Maintenant j'aimerais connaitre les lots à gagner pour chaque question car j'ai tout trouver .... à part peut être sur les 2 questions sur Chabal (j'hésite sur le contrat publicitaire qui a le plus poussé ... ou sur le responsable à la Fédé qui a donné les consignes ...)

PS : petit message à C.B => RESPECT c'est être capable aussi de dire les choses surtout lorsqu'elles sont flagrantes ... RESPECT ne veut pas dire fermer les yeux et se taire.

Écrit par : Antoine | lundi, 14 mars 2011

On ne change pas une équipe qui perd, en revanche on vire ceux qui n'ont jamais joué et n'ont jamais eu l'occasion de faire leurs preuves... du grand coaching !

Écrit par : Marion | lundi, 14 mars 2011

Que je comprends votre ton rageur...

J'avoue me sentir en phase avec Guy Novès, déclarant en interview que tout ceci était prévisible quand on balance un bizuth (je me permets quelques raccourcis par rapport à l'interview d'origine !) sur les fonctions les plus hautes. A ceci près que Novès l'a vu tout de suite, et que les amateurs et commentateurs que nous sommes ne l'ont vu que plus tard.

Sic transit gloriam mundi.

Il y a des coupes du monde tous les 4 ans, il y en aura d'autres, et celle à venir passera en pertes et profits, à moins qu'elle ne soit l'occasion d'une de ces belles aventures humaines où un groupe s'approprie l'évènement et décide d'aller au bout.
Hélas, j'y crois peu, car le Lièvre, soucieux de ne point s'encombrer d'ego, a ratiboisé de sa sélection tout ce qui pouvait ressembler à du tempérament et du caractère, et les derniers leaders potentiels viennent de prendre la charrette.

Mais la glorieuse incertitude du sport fait que c'est encore possible, c'est cela qui est bon.

En attendant, si les bleus sont pâles, je me suis régalé de la fraîcheur et de la joie des Italiens, c'est toujours ça de pris.

Écrit par : Pierre | lundi, 14 mars 2011

dans le foot on avait domenech maintenant on a lelièvre au rugby quelle déchéance franchement c'est pitoyable

Écrit par : gendrault | lundi, 14 mars 2011

Parra Trinh-Duc encore là??
Hmm il me semble que si on veut changer de jeu, il faudrait commencer par enlever les deux gros melons de l'équipe.

Trinh-Duc n'a pas le bon esprit pour le rugby..."j'ai été victime d'une agression...hors caméra" / "CERTAINS sont perdus"

Quant à Parra "le merdeux", no comment.

Deux énigmes, deux chouchous (du coach, des médias, des supporters = incompréhensible), la nouvelle génération a les clés du camion...

Écrit par : Calabas | lundi, 14 mars 2011

Calabas, sur le point de la charnière, je te rejoins en tout point. Cette charnière là n'a pas envie de jouer.

Il faut sortir les bons joueurs sur le terrain pas sur le papier et surtout des dalleux, des gars qui veulent jouer !

Écrit par : bartoua | mardi, 15 mars 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu