Avertir le modérateur

dimanche, 18 septembre 2011

Après France Canada : la Coupe du Monde d'Europe de l'équipe de France

Le Lièvre apathique et dépressif a quelques raisons de se réjouir après les dernières déconvenues du XV de France.

Aussi emballant qu'un croque-mort en tête d'un convoi funèbre consécutif à l'explosion d'une maternelle, Lièvremont mérite plus que jamais son excellent sobriquet made in blanco de Clown triste !

Il est vrai que les tuiles sont nombreuses. L'équipe de France sous le signe du Lièvre a construit ses victoires sur une première ligne destructrice. Certes les Bleus étaient hémiplégiques, mais ça gagnait (un petit Grand chlem en 2010). Or voilà-t-il pas que l'attelage Mas-Servat-Domingo est à ranger au rayon des souvenirs. Sans ses deux portes-bûches, Servat apparaît bien seul ! Quand de difficiles victoires sont construites par une première ligne emportant tout sur son passage, son défaut est pire qu'un crime !

En ce début de mondial, le nombre de mêlées disputées est sensiblement plus réduit que dans le Tournoi. La chose peut s'avérer réconfortante, d'autant plus que l'horizon s'éclaircit.

Miracle et mystères du rugby, des irlandais biens pâles en préparation contre la France ont bouffé le kangourou et vidé ses poches. Du coup le tableau des français à de rassurants airs de Tournoi :

-un quart en prévision contre les Beefs

-une demie contre le gagnant du probable quart Pays de Galles-Irlande

-une finale aux airs de retrouvailles contre des Blacks at home

Programme palpitant et aussi alléchant que la perspective d'un aligot maison.

Seulement les dernières prestations des Bleus rendent l'obstacle Beef plutôt indigeste.

En attendant, le match contre le Canada a permis de confirmer :

-primo, les Bleus sont toujours sans 10, Trinh Duc, dont les partisans croissaient au fil du temps doivent finir de bouffer le peu qu'il leur reste de leur chapeau

-deuxio, Traille à l'arrière est le gag récurrent du rugby français

-tercio, si le Lièvre a retrouvé la vue, enfin débarrassé de sa mixomatose, la seule troisième ligne qui vaille est : Dusautoir, Bonnaire, Picamoles. La régularité et l'excellence des performances du Bo, du Bon, du Bonnaire n'échappent qu'aux lapins nains !

-quarto, l'équipe de France est capable d'envoyer du jeu contre le Canada à la 80ème minute.

Pour l'heure on s'en contentera...

16:40 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu