Avertir le modérateur

mardi, 04 octobre 2011

Bilan de la Coupe du Monde de rugby : tout changer pour que rien en change

Du Guépard au Kiwi, il y a un sacré saut dans la chaîne de l'évolution.

Si cette phrase ne te dit rien, pense à enlever la farce.

Les favoris sont tombés : tout change

Les favoris sont tous là : rien ne change

Plus que toute autre Coupe du Monde, celle-ci a eu son lot de suprises et aurait pu être plus surprenante encore sans un arbitrage systématiquement en faveur des grandes puissances.

L'Irlande (6ème IRB) bat l'Australie (3ème IRB)et surtout les Tonga (13ème IRB) l'emportent face à la France (5ème IRB). Dans ce dernier cas la hiérarchie est tellement bousculée que c'est un peu comme si Baylet battait Sarkozy au second tour de la présidentielle

Cette phase de poule aurait pu être plus animée, les Boks battent de peu les Gallois et ont tremblé face aux Samoas, les Beefs ont été sévèrement accrochés par les argentins et les écossois comme on disait autrefois.

Il reste qu'on retrouve les mêmes qu'en 2007  sauf que l'Irlande est là et pas les Fidji, le Pays de Galles remplace l'Ecosse ! Ces deux membres des VI Nations étaient absents des quarts en 2007, ils ont retenus la leçon.

L'absence d'un représentant de ces îles du pacifique Sud est cruelle tant elles apportent au rugby mondial en général et au Top 14 en particulier ! Quant à l'Argentine, elle prend racine dans le décor du rugby mondial.

Comme d'hab les trois puissances du Suttt  (Boks, Kiwis et Wallabies)  et les deux puissances du Nord sont là (Bleux et Beefs).  Dans ce club des 5, d'évidence les représentants européens sont à la ramasse.  Un sourire éclaire la face à la manière d'un festin de Noël à l'évocation de l'analyse de nos bons observateurs du rugby qui avaient trouvé les Blacks un peu moyen en ouverture face aux Tongas, eux jugés carrément faibles. On connaît le sort qu'ils ont réservé à notre beau rugby de France.

Inversement les Blacks ont confimés leur statut de grandissime favori. Clairement ils sont au-dessus du Lot et pas comme Laporte au fond du Tarn.

La victoire irlandaise offre des phases finales inédites avec un haut de tableau ressemblant au Tournoi des  VI  nations (Angleterre-France, Irlande-Pays de Galles) et un bas de tableau copie conforme du futur Four Nations (Afrique du Sud-Australie, Nouvelle-Zélande-Argentine).

La logique voudrait que les deux premiers du tournoi des VI Nations 2011 se retrouvent en demi-finale (Angleterre - Irlande ou Pays de Galles) ainsi que les deux premiers du Tri-nations 2011 (Australie-Nouvelle Zélande).

Pour finir comme en 1999, 2003 et 2007 par une opposition en finale entre le Nord et le Sud.

Avec comme en 2003 et 2007 les Beefs en finale ?

Chaque jour que dieu fait je me réjouis que le rugby ne soit pas une science exacte !

C'est pas non plus une raison pour confier l'équipe de France a un lapin crétin.

09:07 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu