Avertir le modérateur

samedi, 02 juin 2012

Veillées d'armes : les jaunards, mon favori

Le stadium est prêt à lâcher un orgasme trop longtemps retenu, veillées d'armes en terres toulousaines.

Les demies sont connues, la logique comme souvent à prévalu, le dernier carré réunissant les quatre premiers au classement.

Pour faire dans la formule à deux drachmes : Toulouse, capitale du rugby ! Faut voir mon con, faut voir.

Cette saison, le Stade fut plus emballant à l'automne, sans sa chiée d'internationaux venus de tout pays (le côté marxiste de Bouscatel sans doute...) qu'après.

Depuis plusieurs mois, le roi est nu, plus à poil qu'un étudiant québécois.

Si la Légende occitane fait de la machine rouge et noire l'archétype du beau jeu (aussi dit à la française), fArce est de constater que les victoires toulousaines doivent plus à la première ligne qu'aux soi-disants envolées lyriques des lignes arrières, il est vrai que la trilogie des coffres (David, Fritz et Jauzion) n'est pas l'amie des poètes, les tchic-tchac de Poitrenaud marchaient pas mal en cadet 1, depuis le truc s'est émoussé, Matanavou est une moitié d'ailier, sa technique se résume à son physique, une belle pointe de vitesse, seulement il défend comme un fer à repasser avec des cailloux pleins les poches. Pour faire court : devant ça reste pas mal sans Servat, derrière ça casse pas trois pattes à un canard gras.

Puisque tout est dans tout et inversement, la pitoyable défaite face à Edimbourg illustre les ratés de la testarossa i negra. Le Stade peut avoir des regrets, c'est pas tous les ans que la voie est dégagée pour une finale de H Cup. Quoi qu'en dise Novès, il rêve de partir sur un doublé, son équipe est construite à coup de millions dans cet unique objectif. Avec un budget moitié moins important, le Leinster règne depuis 4 ans sur l'Europe...

Eternels regrets européens, voilà un point commun avec les jaunards. Ils ont entendu 11 finales de championnat pour ramener un blouclard, à un coude près une finale s'offrait à eux face à de faibles irlandais. Pas sûr que l'occase se repointe de si tôt, ça me rappelle la fois où l'autre bombasse me demandait si j'avais déjà joué en première, bref je m'égare. Les jaunards font ce qui peuvent et c'est déjà pas mal, c'est la seule équipe proposant un jeu complet et ambitieux, capable d'alterner des séquences de pick and go aussi longues qu'un jour sans pain avec des attaques plus foudroyante que le virus Ebola.

Tout laisse à penser qu'une finale Stade-ASM se dessine, la science du rugby voudrait que l'avantage ultime revienne à l'équipe qui a un cerveau, entendre une charnière, net avantage aux jaunards donc. Tout le monde est d'accord pour dire que Novès est le plus grand entraineur depuis Jésus (sauf qu'ils jouaient à 12 en ce temps là) la venue de Vergalo et de Burgess ça ressemble a une parabole sur les paralytiques ou amputés des membres supérieurs.

Malgré Laporte le RCT est en demi, et rien que pour ça la performance mérite d'être soulignée. Il reste que l'équipe du RCT ressemble de plus en plus aux 12 Salopards en comptant dans ses rangs des Botha et autres Shaw, longtemps bourreaux des faciès tricolores. Mais que fait la police ?

Au sujet du RCT, une seule question, hautement esthétique se pose : l'équipe la plus mal coiffée de l'histoire du championnat depuis les rapetous béglais  de 1990-1991 mérite-t-elle  d'être sacrée. la réponse, purement esthétique est non ! On en voudrait trop aux toulonnais de faire de Desireless la grande pétresse de la coiffure de France et de transformer les salons de coiffure de province en temples d'adorateurs de Sid Vicious.

Pour le CO, c'est vite vu, c'est par effraction que des tarnais ont remporté le Brennus en 1993, le hold-up au Stadium est improbable, au moins autant que l'élection à la fonction suprême d'un conseiller général de Corrèze.

Vivement la tournée printanière que l'on puisse se marrer, tout laisse à penser que ce championnat sera emmerdant jusqu'au bout.

Commentaires

Comme chacun le sait je ne suis pa un très grand supporter des rouge et boutique il faut reconnaitre que plus jeune il mon fait rêver avec codorniou charvet bonneval deylaud plus tard c etait de cadrage débordement des courses sans ballons des 2 contre de école et quand on voit auboise hui cette boucherie ces vieux la doive vraiment de poser des questions ou es le jeu du stade fait de prise d intervalle de tchic tchac. Quand je vois un David jouée je me dit vraiment que noves a vraiment perdu son patoi et les vieux au béret noir ne son pa loin d en manger leur béret !!!

Écrit par : Amendonné | samedi, 02 juin 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu