Avertir le modérateur

dimanche, 17 mars 2013

XV raisons d'espérer et désespérer (12) : 1999 en pire, donc en mieux !

La dernière fois où le XV de France était le dernier du Tournoi remonte à 1999, cette même année où l'Ecosse le remportait pour la dernière fois !

Or l'amateur de gonfle le sait, l'année est entrée, sans remonter aux temps des grands Anciens, dans la catégorie glorieuse des grands millésimes, 1977, 1981, 1987 etc.

1999, après un unique et historique double Grand Chlem en 1997 et 1998, l'équipe de France finit dernière et quelques mois plus tard, renverse l'archi favori de la Coupe du Monde 1999, les Blacks comme toujours, au terme d'un match époustouflant. Cuits et émoussés (le mot fut inventés pour eux) les Bleus échouent en finale face aux Wallabies dans leur conquête du toit du Monde.

Toute l'Ovalie le sait, la vérité du jour n'est pas celle du lendemain, et sans doute vice versa, à moins que ce ne soit l'inverse.

Précédemment comme on dit au début des séries de la TV US, Laporte et le Lièvre n'avaient que l'instant en tête, ils jouaient le court terme pour masquer leur nullité intemporelle. Au début de chaque Tournoi, pour chaque match, ils foutaient une pression énorme à l'équipe : " et qu'il faut gagner ce match, et que c'est hyper important" et tutti quanti comme se tue à le répéter Brunel.

On ne cachera pas au lecteur bienveillant et ami de la vérité que l'interprétation suivante ne repose pas nécessairement sur le béton des faits trempés dans l'acier de la logique comme on aime à le dire chez Bouygues DV,  mais le staff a sans doute communiqué aux joueurs son obsession ultime, la seule qui vaille : 2015.

Il n'est d'ailleurs pas impossible que cette dernière place a été sinon voulue et souhaitée à tout le moins supportée avec d'autant plus de facilité par le staff et l'équipe qu'elle met tout ces nullards de la fédé devant leurs responsabilités et contraditions, se foutant du sportif et n'ayant pour objet de passion que de purs délires immobiliers.

Seul compte donc 2015, le reste on s'en fout ou pas loin.

C'est vrai qu'on s'en fout du doublé 1997-1998, c'est vrai qu'on s'en fout des Grands Chlems laportien et c'est encore plus vrai qu'on s'en tamponne grave comme le premier ballon dégueulé sous la pluie du Grand Chlem du Lièvre en 2010.

Sur la période on retient deux finales brillamment perdues et deux demies-finales lamentablement perdues.

Si personne n'a compris qu'au jour du jugement dernier, les dieux de l'Ovale n'ont d'yeux que pour la Webb Ellis, c'est à désespérer  de toute trace de vie intelligente dans l'univers de l'ovale hexagonal (figure géométrique improbable je le concède).

Tout le reste, le Tournoi raté en 2012, la dernière place en 2013 et par anticipation les Tournois 2014 et 2015, on s'en fout au moins autant que ce que voit soeur Anne tout en haut de sa tour à la con. Et je ne  parle même pas de savoir si telle ou telle tournée a été réussie ou ratée. Tout cela n'existe pas, ou plus depuis que ce jeu est devenu professionnel et qu'il a sa Coupe du monde.

Le Tournoi, ça sert juste à aller boire des bières en terres étrangères et de voir un peu de pays.

Le seul truc qui compte vraiment, que tu peux mourir après avoir rendu le dernier souffle sous la forme d'un ultime rot à la mousse, c'est voir les Bleus être champions du Monde.

Le Goret et son staff le savent.

Sans doute que les joueurs, inconsciemment ou pas, à leur corps défendant ou pas, l'ont compris.

Du coup le reste ils s'en foutent.

Et nous ?

Nous, amateurs d'Ovale, on attend.

On attend plein de doutes, mais l'esprit clair 2015.

Et en attendant d'attendre, on attend le prochain Tournoi, pour aller voir des bières ou boire du pays, à moins que ce ne soit l'inverse.

Pour toutes ces raisons, on voue une admiration sans bornes à ce peuple de Galles, terreau d'un rugby historique à rouflaquettes, entre chenil et pubs, rare terre où l'on croit encore que le Tournoi est important car il ne reste que ça pour tisser de rêves les nuits de grandeur ovale.

Puisse notre avenir bleu ne jamais être prisonnier de tels mirages.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu