Avertir le modérateur

dimanche, 17 mars 2013

XV raisons d'espérer et désespérer (11) : le bilan du Tournoi 2013

Dernier !

Le dernier au piquet ?

Pas si simple.

C'est vrai qu'on s'est rarement aussi emmerdé devant le poste à regarder les Bleus, le temps faisant son oeuvre, on en vient presque à regretter l'époque des deux nullards Laporte et le Lièvre.

C'est vrai que l'équipe de France est bien devenue une équipe d'Irlande bis, la preuve absolue en est même donnée par l'Italie, capable de battre les deux à domicile, réservant à l'une un sort identique à l'autre.

C'est vrai que le Pays de Galles a souligné l'enfumage des Bleus en démontrant qu'une équipe pouvait se relever d'une entrée ratée et même d'un match perdu en ouverture à domicile. Leur exceptionnelle partie face aux Anglais a brillamment relevé  un Tournoi 2013 bien ternasse.

C'est vrai qu'après l'entrée pourrie des Bleus à Rome on attendait la révolte au match suivant et comme soeur Anne on a vu que dalle.

C'est vrai qu'après la défaite à domicile contre des Gallois à 8 défaites consécutives on attendait un sursaut d'orgueil face aux Beefs seul à même de redresser l'honneur national et comme soeur Anne on a commencé à voir la poussière qui poudroie au loin, puis que dalle.

C'est vrai qu'après 3 défaites de rang dans le Tournoi on attendait un réveil face à des irlandais faiblards et comme soeur Anne on a vu que dalle à l'issue d'un match nul obtenu plus par un geste désespéré et chatard que par un baroud que l'on dit d'honneur.

C'est vrai qu'après 4 matchs ratés on attendait plus rien et on a eu rien. 

La Miche au fond du seau, lui dont les sourires éclairent habituellement avec bonheur les pelouses au milieu  des gueules renfrognées et rentrées de l'Ovale, s'est fait la tête d'un prédicateur à Empalot. Agacé, agressif, il pouvait être plus difficilement à côté de ses pompes. Pour le reste, comme d'hab le Cinq de devant a maintenu l'équipe à flots, avec  toutefois quelques changements, Inglorious Bastareaud a fait des passes, il a arrêté de jouer à René la taupe, tandis que Clerc et Médard ont joué à faire croire qu'ils avaient des cannes et des crochets quand en face les écossais déchiraient par trois fois notre légendaire défense de fer d'inspiration bayonno-biarrotte.

Lagisque a grandi à l'ombre des bunkers joncheant les plages de l'Atlantique, d'où sa science de la défense, sauf que le mur de l'Atlantique ça sert à que dalle quand ça débarque dans La Manche, il va devoir revoir ses classiques le génie national de la défense.

C'est vrai que dernier en 2013 après avoir été quatrième en 2012, c'est le plus mauvais bilan du XV de France depuis longtemps.

C''est vrai que le bilan comptable de ce staff est le pire depuis que le rugby est pro.

Mais comme on le verra juste en dessous c'est peut être paradoxalement la meilleure nouvelle qu'il soit depuis au moins aussi longtemps.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu