Avertir le modérateur

mardi, 22 octobre 2013

Trois joueurs de Bayonne arrivent ivres à la séance vidéo

http://www.ladepeche.fr/article/2013/10/22/1736767-trois-...

Le rugby pro nous fait quand même rêver : bravo les gars arriver bourrés au boulot, c'est pas du temps du rugby de papa que ça arrivait...

vendredi, 11 octobre 2013

Stage d'octobre du XV de France (c'est sûr qu'avec des stagiaires ça va pas le faire)

Piliers :
Domingo (Clermont), Forestier (Castres), Mas (Montpellier), Slimani (Stade Français)

Talonneurs :
Kayser (Clermont), Szarzewski (Racing-Métro 92),

Deuxièmes lignes :
Flanquart (Stade Français), Maestri (Toulouse), Papé (Stade Français), Vahaamahina (Perpignan)

Troisièmes lignes :
Chouly (Clermont), Dusautoir (Toulouse), Le Roux (Racing-Métro 92), Nyanga (Toulouse), Ouedraogo (Montpellier), Picamoles (Toulouse)

Demis de mêlée :
Doussain (Toulouse), Machenaud (Racing-Métro 92), Parra (Clermont)

Demis d’ouverture :
Lopez (Perpignan), Tales (Castres)

Centres :
Bastareaud (Toulon), Fickou (Toulouse), Fofana (Clermont), Fritz (Toulouse), Mermoz (Toulon)

Ailiers :
Medard (Toulouse), Guitoune (Perpignan)

Arrières :
Dulin (Castres), Huget (Toulouse)

mardi, 08 octobre 2013

Flop 14 : tendance automne-hiver

En ce début de saison, la mode automne-hiver est à l'homogénéité du championnat.

Le mot est dans la bouche de tous les commentateurs/observateurs/ex-joueurs-entraineurs, bref de tout ce que l'Ovale compte de têtes pensantes et témoigne d'une richesse du vocabulaire en rien incompatible avec un profil grec en ruines, une masse cervicale malmenée par des impacts répétés et des oreilles évoquant plus le cul spongieux du poulpe que les attributs latéraux de M. Patate.

En général la réflexion s'arrête là, la richesse du vocabulaire masquant le vide de la pensée.

Car si homogénéité il y a, reste à savoir si elle s'est faite par le haut ou par le bas.

Le lecteur habitué au pessimisme régnant dans ses colonnes connait déjà la réponse : par le bas.

Les gros ne gagnent qu'à la maison et peinent face aux petits à l’extérieur (Toulouse, Toulon, Clermont), quand ils ne prennent pas de fessées loin de leur terres (Toulouse, Clermont).

Sont-ce les gros qui sont devenus petits ou les petits gros, à moins que chacun ait fait du chemin vers l'autre pour se retrouver dans le marais d'une médiocrité qu'honore en rien l'Ovale.

 On se croirait revenu au temps lointain du groupe A au mitan des années 80 où tu mettais 40 points à la maison quand tu en prenais autant à l'extérieur.

En ce début de saison, l’arbitrage maison règne en maître.

En ce début de saison, nul grand match à retenir au sortir d'affiches pourtant alléchantes.

En ce début de saison, le credo technico-tactique est en faveur d'un jeu petit-bras (pas de chocolat).

En ce début de saison, le Top 14 est devenu une maison de retraite, et l'on connait l’attirance des vieux pour les rivages ensoleillés (Bayonne, Biarritz, Perpignan, Toulon).

Du coup, comme dans les maisons de retraite on ne se couche pas tard, on mange à 11 heures et juste après le riz au lait, à midi et demie tout le monde est devant sa télé. La gonfle c'est le dimanche à 15 heures et pas ailleurs.

Homogénéité dans la médiocrité donc.

La raison en sera dévoilée au prochain épisode...

 

dimanche, 06 octobre 2013

Flop 14 : les nouvelles règles

Après plus du tiers de la saison de Top 14 passé quelques lignes de force se dessinent :

1. les nouvelles règles

On est tout heureux d'apprendre que désormais le 9 doit introduire au milieu et pas dans les pieds du troisième ligne centre, sans quoi ça sert pas à grand chose d'avoir un gros pack. On pensait connement que c'était le cas depuis les premières dents de lait de Webb Ellis.

La dureté de la règle est compensée par l'autorisation de l'en-avant. Désormais permis dès lors qu'il est possible de se contorsionner en tournant les mains vers La Mecque tout en regardant son partenaire au fond des yeux sans rougir.

On est encore plus content de voir qu'il n'y a plus d'entrée en mêlée mais qu'on se pose dorénavant gentiment pour ne pas s'écrouler, le front propre c'est important en première ligne (c'est éco-responsable).

Toutes règles pensées pour donner plus de fluidité et de lisibilité au jeu afin d'attirer plus de spectateurs (consommateurs), la gonfle est devenue un marché qu'il faut bien développer.

En même temps c'est que du rugby, et ses grands prêtres ne sont jamais à l'abri d'une contradiction, l'arbitrage vidéo est l'ennemi de la fluidité autant que la pluie un soir de match sur la rocade du côté des Sept Deniers. Si la vidéo arbitrage avait existé à Dallas en 1963, pour sûr ce blaireau de Lee Harvey Oswald n'aurait pas écopé d'un sévère carton rouge (personnellement je trouve l'idée très drôle).

Dans notre grande générosité on propose :

1. supprimer les mêlées, rucks, mauls pénétrants et autres amas humains où tu n'y comprends rien sauf à avoir suivi dès le CP  l'école du rugby option mornifle.

2. libérer de l'espace et enlever les deux troisièmes lignes ailes.

3. rendre possible les passes aux 4 coins de l'horizon (en haut, en bas, à droite, à gauche, en avant, en arrière, du coup ; ça fait 6 mais c'est pas grave, plus c'est mieux).

4. dépoussiérer les noms de club vintage qui sentent le camphre, l'ASM pourrait devenir Les fiers forgerons de Vulcains, le Stade, Les lions superbes de l'espace. La connerie a ceci de commun avec l'imagination qu'elle est sans limites.

5. appeler tout ça Football Américain à XIII, on irait au stade boire dans de gigantesques gobelets un mélanges de Corbières et de Côtes du Roussillon qui tâche et de tremper nos doigts boudinés dans de profonds pots remplis de gratons de canard ou de jambonneaux au nom du respect de la tradition qu'il ne faut pas perdre.

On le voit le progrès est à l'image de Ma'a Nonu : rien ne l'arrête !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu