Avertir le modérateur

samedi, 01 février 2014

Bleus-Beefs : nothing news !

Vraiment rien de neuf pour ce début de Tournoi, toujours un titre à la con en anglais, un samedi avec toujours ce temps pourri à l'anglaise, et en face toujours des anglais.

Comment expliquer cette brusque lassitude de l'amateur de gonfle ?

Sans doute parce qu'il n'attend plus rien d'une équipe ayant gagné deux matchs en 2013, dont l'identité est de ne pas en avoir, dont la seule certitude qu'elle donne est de n'en posséder aucune et que donc en conséquent on n'attend rien d'elle.

Du coup il y autant d'excitation avant ce crunch que de probité chez Balkany.

Pourtant, c'est pas écrit qu'on s'emmerde autant qu'un aveugle à un bal masqué ou qu'une pute à l'église, mais commencer par les Beefs ce Tournoi pair (pendant longtemps avec les réceptions de l'Irlande et des Beefs les tournois années paires s'annonçaient prospèrent - youplaboum...) alors que depuis quelques années le moins que l'on puisse dire est que les Bleus n'entament pas nécessairement bien leur Tournoi n'est sûrement pas gage d'optimisme, même raisonné, comme on le dit d'une opposition.

En gros on va paumer.

1. Parce qu'en face ya plus de certitude que de notre côté

2. Parce que notre première ligne n'est plus aussi dominatrice (Mas tique)

3. Parce qu'à part Papé, devant ya un peu trop de gentils garçons face à Cole, Harley et Lawes

4. Parce que la charnière risque de grincer (elle grince depuis 1999, on peut encore attendre un peu)

5. Parce que Dulin est une valeur surcôtée et qu'Huget et Médard ne veulent rien moins que sauver à, eux seuls la partie et la patrie quand elles sont en danger.

La seule chose qui met du baume à l'âme c'est qu'une nouvelle défaite à domicile ne viendrait pas briser une dynamique, perdue depuis au moins les invasions barbares.

Quant à une victoire, depuis au moins aussi longtemps, elle ne vaudra guère plus qu'un feu de paille, certes capable de distraire une fin d'après-midi de pluie mais incapable de réchauffer durablement nos coeurs flétris par la médiocrité persistante de ce rugby.

France : Dulin - Huget, Bastareaud, Fofana, Médard - (o) Plisson, (m) Doussain - Le Roux, Picamoles, Nyanga - Papé (cap.), Flanquart - Mas, Kayser, Domingo.

 

Remplaçants : Szarzewski (31 ans, 75 sel.), Forestier, Slimani (24 ans, 3 sel.), Maestri, Burban (26 ans, 0 sel.), Chouly (28 ans, 9 sel.), Machenaud (25 ans, 11 sel.), Fickou (19 ans, 5 sel.).

 Angleterre : Brown – Nowell, Burrell, Twelvetrees, May – (o) Farrell, (m) Care – Robshaw (cap.), B. Vunipola, Wood – Lawes, Launchbury – Cole, Hartley, Marler.

 

Remplaçants : Youngs, M. Vunipola, Thomas, Attwood, Morgan, Dickson, Barritt, A. Goode.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu