Avertir le modérateur

samedi, 15 novembre 2014

Crash test ou test de cracks : je winne, tu looses

Les tests, chacun en conviendra servent à tester.

Contre les Fidji, on a senti l'enflammade bien de chez nous, devrait-on s'étonner d'une victoire aisée, devrait-on célébrer une victoire sur un adversaire notoirement plus faible dans un sport où la hiérarchie des valeurs est plus stable que le maître (pardon) le mètre étalon ?

S'attarder ne serait-ce que le temps d'un battement de cil d'une biche sur la victoire face aux Fidji est aussi con que de sortir un poisson rouge du bocal pour le féliciter de respirer sous l'eau et de tenir plus longtemps que Jacques Maillol.

Est-on plus avancé ?

Que nenni mon petit ! Et il est à craindre que l'on ne le soit guère à l'issue de ce match face aux Wallabies.

Le Pays de Galles est supérieur à la France, lequel a été battu la semaine dernière face aux Kangoos.

Si la transitivité en sport est moins coupante qu'une lame tenue par Nabila, c'est pas parce que A a battu B et B battu C que A battra forcément C, il n'empêche que logiquement les Bleux doivent paumer.

Dans ce cas, fort logiquement le Goret va faire tourner pour le dernier match contre les Pumas et que ce match soit gagné ou perdu, on sortira comme on est entré dans les tests, c'est-à-dire dans le brouillard.

Admettons que les Bleux winnent (c'est pas facile de se mettre à l'anglais, mais faut que tous les joueurs puissent comprendre le discours d'avant-match), le Goret fera quand même tourner son effectif vu qu'il ne sera pas davantage certain de quoi que ce soit, le seul truc dont le staff piloté par un dirigeant de pro D2 est certain c'est qu'ils ne sont sûrs de rien, sauf de leur inconstance, incohérence et plein de trucs commençant par in et finissant par ce.

Une équipe remaniée face aux Pumas (ce qui arrivera en tout état de cause) qu'elle gagne ou qu'elle perde, on sera dans le smog again and again.

Du coup tu te dis, mais putain (admettons que tu sois grossier ce qu'à dieu ne plaise), quand est-ce qu'on est sûr de sa force ?

Je te répondrai :

- uno que le sport est précisément fait d'incertitudes et que même les Blacks de temps en temps ils peuvent paumer (en attendant  l'équipe actuelle aura marqué l'histoire de son sport quand les Bleuxv auront au mieux marqué le fond d'un calbutte siglé Blanco ou Eden park, ceci dit en passant quand tu vois à quoi ressemble Blanco en survet, tu comprends mieux pourquoi sa marque fait des costards et pas des survets...) et la beauté du sport en général et du rugby en particulier vaut dans cette incertitude que seuls le travail et la constance permettent de limiter, dès lors que jamais tu ne te reposes sur tes lauriers ou ton thym. En gros si tu parviens à éviter la melonite aigue, mal bien français, tu tepeux commencer à voir le ciel se dégager).

Et surtout je te dis :

- dos, qu'en gagnant les trois tests matchs avec une même ossature et  le Tournoi en suivant, là tu pourras commencer à aller à la Coupe du monde avec quelques certitudes, mais au fond en

- tres, tu n'auras pas grand chose, pas tant parce que la Glorious incertitud os Sport will be there, mais surtout parce que les autres (Beefs, Boks, Blacks et les Kangoos) en ont plus que toi de certitudes.

Bref quelle que soit l'issue de ce Bleuxv-Kangoos, il y a fort à craindre qu'on ne soit pas plus avancé, mais ça il fallait y penser avant...

At last, le dernier gros matchs des Bleuxv contre une équipe du Sutt en test, c'était il y a cinq ans à Toulouse, contre les Boks, ça commence à faire loin !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu