Avertir le modérateur

vendredi, 02 octobre 2015

Michalak is Back ou le retour du Messie ? Des clous...

Voilà qu'atteignant l'âge du Christ La Miche apparait comme étant le nouveau Sauveur, jouet d'une improbable parousie (va chercher dico)

Va-t-il marcher sur la marée verte et envoyer Saint Patrick aux enfers, multiplier les pénalités comme Papé les pains, changer l'eau du seau dans laquelle voguait naguère l'éponge magique aen grand cru (sa disparition des prés est un crève-coeur) , dire à Huget : lève-toi et marche ?

Le plus probable est qu'il finisse lui aussi en croix entre Dusautoir et Saint-André, depuis longtemps sur la sienne (de croix).

Car enfin, soyons sérieux deux secondes, qu'il y a près de 15 ans La miche apparaisse comme le nouveau joyau de l'Ovale hexagonal passe encore, mais comment après les faillites de 2003 et 2007 croire encore au bonhomme ?

Certes la rédemption existe, mais a-t-il fait des miracles après sa traversée du désert dans les divers clubs qui ont accueilli le pêcheur ? Le retour à Toulouse ne fut pas celui de l'enfant prodigue, il connut certes une pêche miraculeuse avec les sharks, mais depuis qu'il est à Toulon il fréquente plus le banc que les grenouilles de bénitier le confessionnal...

Aussi quand on entend parler de tous ces titres, on ne peut s’empêcher de penser qu'il en a quand même gagné beaucoup en tribune...

Quand on apprend qu'il est le meilleur marqueur de l'équipe de France en coupe du monde, on se dit qu'il est pour le moins baroque que l'histoire retienne de Michalak l'image d'un butteur hors pair. Après tout il est vrai que les images pieuses sont souvent mensongères.

Le seul point où il faut lui rendre grâce : c'est le plaisir que l'on éprouve à le voir sur le pré, il est le seul à sourire et à continuer de penser que tout cela n'est qu'un jeu.

Pour le reste, depuis le temps, on le connait bien notre Michalak, ce joueur culotté tient moins sous la pression qu'un slip chirurgical et se fait dessus dès lors que la troisième ligne adverse le colle plus qu'un string.

Il est le parfait reflet de l’équipe de France, à jamais incapable de performances dans la durée, buttant dans le meilleur cas sur la dernière marche. Son passé rugbystique a le profil d'une étapes de montagnes du tour de France avec une arrivée en plaine.

Joueur attachant mais parfaitement inconstant, toute sa carrière passée en témoigne, Michalak ne sera jamais celui qui ouvrira grand les portes du paradis.

Un mystère demeure : le nombre de stations du calvaire de l'équipe de France, deux et après ?

Homme de peu de foi...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu