Avertir le modérateur

mardi, 13 octobre 2015

France -Irlande : quoi de neuf docteur ? Un canard sans tête !

Après ce France -Irlande, on est surpris de la surprise occasionnée par le résultat.

Rien n'est plus dans l'ordre des choses qu'une défaite face à la meilleure équipe d'Europe depuis deux saisons, quand la France ne règne plus sur cette partie de l'Ovalie, mais doit-on le répéter jusqu'à plus soif, n'est qu'au sommet de la Pro D2 européenne devant l'Ecosse et l'Italie.

On pouffe devant ces bouffons infoutus de remporter notre antique compétition continentale, finissant au mieux troisième et en suivant déclamant sur tous les tons de l'absurde qu'ils vont gouverner le monde du rugby...

Les tonnes de fonte soulevées depuis trois mois n'aident en rien à mettre du liant et de la continuité dans un jeu tricolore qui en manque cruellement, il n'est même pas certain que ça aide à allonger la passe...

Parmi toutes les conneries entendues avant ce France - Irlande la palme revient à l’argument répété sur toute la gamme du registre de l'expertise comme si la répétition donnait corps à la vérité : les Irlandais sont plus forts pendant le Tournoi parce qu'ils sont mieux préparés que nous, mais pour cette Coupe du monde, le niveau des  deux équipes sera plus proches, entendre les irlandais vont perdre leur supériorité au profit des français. On a pu dire le tréfonds de stupidité que mobilisait ce raisonnement plus vicié que l'air d'un VW diesel, d'autant plus qu'au final, la suprématie des irlandais en dépit de la perte de leurs deux leaders a été plus forte que durant le Tournoi, renonçant même à jouer au pied pour asseoir sa domination sans partage. A nouveau, c'est pas la peine d'avoir fait rugby-sup et rugby-spé pour sortir des couffes pareilles.

Que tu le veuilles ou non, la gonfle en se professionnalisant approche de la science exacte.

Pour ne pas que la défense prenne le pas sur l'attaque (le credo de saint-André est inverse pour lui la défense doit finir par l'emporter sur l'attaque)  le rugby qui winne passe par de la vitesse et un volume très élevé de jeu, au prix d'une grande maitrise technique permettant une multiplication des temps de jeu finissant par ouvrir une brèche de nature à déstabiliser une défense bien ordonnée, c'est exactement le jeu irlandais et plus encore celui des Blacks... Alternativement un joueur perforant est envoyé dans la ligne de défense pour la resserrer et éventuellement jouer après contact dans le dos des défenseurs avec un soutien axial. A ce jeu les Blacks sont très forts, mais n’anticipons pas... 

Sinon on a bien aimé la rapidité (55ème minutes) avec laquelle le Goret a dégagé La Miche après nous l'avoir vendu comme le plus grand 10 de tous les temps all over the world. Comme il fallait s'y attendre à la première bourrasque notre Top ten est devenu plus évanescent que le premier rot causé par une Guinness descendue trop vite.

En somme rien d’étonnant et de surprenant à voir nos Bleuxv pratiquer ce rugby qui consiste à courir sur le pré à la manière d'un canard sans tête dans la cour de tatie Odette !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu